fermer

Réalité virtuelle et augmentée

Réalité virtuelle et réalité augmentée : la frontière entre ces deux technologies est floue. Pourtant, si elles partagent des traits communs, elles véhiculent deux visions assez différentes et des usages spécifiques.

Réalité virtuelle et augmentée

Sony peut révolutionner le gaming VR avec le PSVR 2 compatible PC

Il semblerait que 2024 soit l’année où nous pourrons utiliser le PSVR 2 avec nos puissants PC de gaming. Sony a récemment annoncé une orientation stratégique significative vers le PC Gaming, qui ne concerne pas uniquement les jeux vidéo, mais s’étend également à son matériel propriétaire.

Sony vient de donner un nouvel élan à son casque de réalité virtuelle PSVR 2 pour la PS5 grâce à l’annonce d’une série de nouveautés prometteuses. La technologie derrière le PSVR 2 est indéniablement impressionnante, mais jusqu’à présent, le catalogue de jeux disponible laissait quelque peu à désirer. Cette nouvelle annonce pourrait bien changer la donne et insuffler une nouvelle vie à la plateforme VR de Sony.

Dans un article de blog, Sony a révélé l’arrivée imminente de plusieurs jeux pour le PSVR 2. Si cette nouvelle ravit les possesseurs du casque, une autre annonce, plus discrète, mais potentiellement révolutionnaire, a retenu l’attention.

Juste avant de dévoiler la liste des nouveaux jeux, Sony a annoncé travailler sur l’intégration du support PC pour le PSVR 2 dès cette année. Comme l’entreprise l’indique :

Nous sommes également heureux de partager que nous testons actuellement la possibilité pour les joueurs de PS VR2 d’accéder à des jeux supplémentaires sur PC, afin d’offrir encore plus de variété de jeux en plus des titres PS VR2 disponibles via la PS5. Nous espérons rendre ce support disponible en 2024, alors restez à l’écoute pour plus de mises à jour.

Cette évolution représenterait un atout considérable pour le casque, élargissant immédiatement le nombre de jeux compatibles avec le PSVR 2.

6 titres !

Quant aux jeux annoncés dans le billet, 6 titres sont mentionnés, disponibles dès maintenant ou plus tard cette année, incluants :

  • The Wizards—Dark Times: Brotherhood (déjà disponible)
  • Wanderer: The Fragments of Fate (27 juin)
  • Little Cities: Bigger! (12 mars)
  • Zombie Army VR (2024)
  • Mise à jour gratuite d’Arizona Sunshine 2 (déjà disponible)
  • Soul Covenant (2024)

Après l’intégration du support PC, on espère que Sony s’attaquera à d’autres préoccupations, comme la possibilité de regarder des vidéos YouTube VR. De nombreux fans espèrent également que d’autres jeux seront finalement portés sur le PSVR 2, y compris Astro Bot Rescue Mission.

Cette stratégie d’élargissement du catalogue de jeux et d’intégration du support PC pourrait marquer un tournant pour le PSVR 2, rendant la plateforme plus attractive et polyvalente pour les amateurs de réalité virtuelle.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Apple Vision Pro 2 : patience et anticipation pour la prochaine génération

Depuis l’annonce du casque de réalité mixte Vision Pro par Apple, ce dernier a suscité beaucoup d’intérêt. Non seulement la fusion entre le matériel et le logiciel est de première classe, mais son prix élevé a également étonné plus d’un. Si l’idée d’attendre ne vous dérange pas, mais que dépenser 3 500 dollars pour le Vision Pro vous semble excessif, une bonne nouvelle pourrait vous attendre. Selon le célèbre reporter spécialisé dans les produits Apple, Mark Gurman, le successeur du Vision Pro ne serait pas pour tout de suite.

Dans sa dernière newsletter « Power On », Mark Gurman écrit que Apple serait à au moins 18 mois de lancer une deuxième génération du Vision Pro. Il souligne le potentiel du Vision Pro 2 tout en discutant des problèmes de la première génération. Bien que 18 mois semblent être un long délai, cela nous assure que la seconde itération ne prendra pas une demi-décennie, ce qui est assez courant pour ce type de produits.

Récemment, de nombreux clients mécontents ont retourné leur Apple Vision Pro. Parmi les principales raisons invoquées, on trouve le poids et l’inconfort du dispositif, un champ de vision trop étroit, ainsi que l’absence d’applications et de contenu vidéo justifiant son prix élevé.

Gurman explique également que « les retours sont normaux et peuvent avoir toutes sortes de raisons ».

Mais le Vision Pro est unique. Si vous en avez déjà acheté un, c’est probablement que vous êtes un fervent fan d’Apple ou un adopteur précoce des nouvelles technologies. Ce groupe est, on pourrait supposer, bien moins enclin que l’acheteur lambda d’iPhone ou d’iPad à renvoyer un produit.

Le prix de 3 500 dollars du Vision Pro le place clairement dans le marché premium. Et, lorsque le prix est élevé, les attentes des utilisateurs le sont également. Récemment, le patron de Meta, Mark Zuckerberg, a qualifié le « Quest 3 » de meilleur produit après avoir essayé le Vision Pro, ce qui a déclenché une vague de critiques.

Une grosse attente sur la seconde itération

Concernant le Vision Pro 2, un délai d’attente de 18 mois est relativement long, surtout dans un secteur de casques de réalité mixte en pleine concurrence.

Lorsqu’Apple investit une nouvelle gamme de produits, l’objectif est toujours d’offrir une expérience premium difficile à égaler. Oui, Apple peut prendre un peu plus de temps pour introduire ses nouveautés, mais le fait toujours de manière spectaculaire ! Malheureusement, cela ne semble pas être le cas pour le Vision Pro.

La première itération du casque de réalité mixte d’Apple n’est pas mauvaise, mais elle nécessite des améliorations. C’est assez courant pour tout produit destiné aux premiers acheteurs. Il y a des raisons d’être optimiste pour le Vision Pro 2, même s’il est encore à 18 mois de distance.

Gurman rappelle que le premier iPhone ne disposait pas de connectivité 3G ni de la fonctionnalité de copier-coller. La première itération de l’Apple Watch était assez lente et n’était pas étanche. Aujourd’hui, ces produits Apple ont parcouru un long chemin. En fait, les secondes itérations de l’iPhone et de l’Apple Watch étaient assez impressionnantes à l’époque.

Pas illogique

On peut espérer que le Vision Pro 2 corrigera les problèmes courants rencontrés avec le premier et parviendra à impressionner un public plus large. Le Vision Pro dispose déjà de fonctionnalités excitantes et d’applications super cool, la deuxième génération du Vision Pro pourrait les mettre encore plus en valeur et emmener cette expérience immersive à un tout autre niveau.

En attendant, il existe des alternatives au Vision Pro qui méritent d’être explorées.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Retours du Vision Pro : les premiers acheteurs expriment leur mécontentement

Face à l’innovation marquée par le lancement du Vision Pro d’Apple, les réactions des utilisateurs reflètent un mélange d’admiration pour la technologie et de préoccupations concernant son usage quotidien.

En effet, malgré un accueil initial enthousiaste, certains adopteurs précoces du Vision Pro ont choisi de retourner le casque à 3 499 dollars et de demander des remboursements.

Mark Gurman de Bloomberg note que malgré l’excitation initiale, un nombre significatif d’acheteurs du Vision Pro ont opté pour retourner leurs appareils durant la période de retour de deux semaines.

Bien qu’Apple reste discrète sur la question, des informations provenant de sources de vente indiquent que le taux de retour du Vision Pro est considéré comme moyen à supérieur à la moyenne. Les petits magasins rapportent un ou deux retours par jour, tandis que les plus grands lieux enregistrent plus de 8 retours en une seule journée.

Plusieurs raisons sont citées par les clients pour le retour du Vision Pro. Parmi les plaintes communes, on trouve :

  • Inconfort physique : Le casque est jugé lourd, encombrant et inconfortable, causant des maux de tête et rendant sa gestion difficile.
  • Proposition de valeur : Les applications et contenus limités ne justifient pas le prix élevé.
  • Impact sur la productivité : Les fonctionnalités de travail n’améliorent pas significativement la productivité par rapport aux configurations conventionnelles, et l’utilisation prolongée s’avère difficile.
  • Problèmes d’affichage : Les reflets, le champ de vision étroit, la fatigue oculaire et les problèmes de vision détériorent l’expérience.
  • Déconnexion sociale : Le dispositif isole les utilisateurs des interactions sociales, manquant d’expériences partagées et rendant le partage difficile en raison de son ajustement personnalisé.

Collecte des retours

Gurman mentionne également que Apple sollicite activement les retours des clients pour aborder les préoccupations et améliorer le produit. Le personnel de vente s’engage dans des enquêtes post-retour pour transmettre les retours des clients au siège de l’entreprise, démontrant l’engagement d’Apple à améliorer l’expérience utilisateur.

Malgré les retours et les défis, le Vision Pro marque un pas significatif dans les ambitions de réalité mixte d’Apple. Gurman suggère que des améliorations dans les futures mises à jour pourraient atténuer les problèmes de logiciels existants, favorisant une acceptation plus large. Tandis que certains utilisateurs expriment leur frustration face à l’inconfort physique et aux bugs logiciels, d’autres louent ses capacités et refusent de s’en séparer. Gurman lui-même souligne son attachement au Vision Pro, mettant en avant sa valeur dans son travail quotidien.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Huawei va défier Apple avec son ordinateur spatial Vision

Après le lancement par Apple de son casque Vision Pro, la concurrence sur le marché des casques AR/VR s’intensifie et de plus en plus d’entreprises se lancent sur ce segment. Comme on pouvait s’y attendre, les entreprises chinoises ne veulent pas rester à la traîne. Dans un monde technologique où l’innovation est reine, Huawei ne reste pas à la traîne et propose sa réponse au Vision Pro d’Apple : le Huawei Vision. Révélées par Li Nan, ancien directeur marketing chez Meizu, depuis la plateforme sociale chinoise Weibo, ces informations laissent entrevoir un duel technologique des plus passionnants.

Le Huawei Vision, avec son poids plume de 350 grammes — nettement inférieur aux 600 grammes de l’Apple Vision Pro —, promet de réduire l’inconfort physique rapporté par certains utilisateurs de son rival. Cette légèreté pourrait bien transformer l’expérience utilisateur, offrant ainsi une alternative séduisante au produit d’Apple.

Équipé de panneaux micro-OLED 4K de Sony, le Huawei Vision ne manquera pas de qualité d’affichage. Cependant, il différera du Vision Pro par l’absence d’une fonctionnalité analogue à EyeSight d’Apple, qui permet de voir les yeux de l’utilisateur à travers le casque. Néanmoins, Li Nan a expliqué que le casque Huawei Vision serait doté d’une fonction d’espace gestuel avec « presque aucun retard » basée sur des puces développées par ses soins.

Cette différence souligne les choix technologiques distincts qui définissent chaque appareil. Huawei serait en train de développer ses propres puces pour le casque Vision, tout comme Apple l’a fait en utilisant ses propres puces M2 et R1 à l’intérieur du Vision Pro.

Huawei a déjà surpris le monde en août dernier avec le lancement de la série Mate 60, intégrant son premier chip 5G depuis 2020. Malgré cela, le Vision Pro pourrait conserver une avance considérable en termes de performances.

Un prix plus alléchant

La fabrication des puces représente un défi majeur pour Huawei, en partie à cause des sanctions américaines qui empêchent l’obtention d’équipements essentiels pour la production de SoCs de pointe. Néanmoins, il se murmure que SMIC, le plus grand fondeur de Chine, pourrait produire des puces 5 de nm pour Huawei grâce à ses machines de lithographie ultraviolette profonde. Il se pourrait que Huawei soit à deux doigts d’intégrer ses propres puces dans son nouveau casque Vision.

La capacité de Huawei à rivaliser avec le Apple Vision Pro, en proposant un ordinateur spatial presque deux fois plus léger et potentiellement à moitié prix, pourrait bien captiver le marché. Avec un prix attendu autour de 1 750 dollars, si le Huawei Vision s’avère être au moins aussi performant que le produit d’Apple, Huawei pourrait bien changer la donne dans l’univers des ordinateurs spatiaux.

Apple aura une longueur d’avance en ce qui concerne l’expérience globale, grâce à son écosystème d’applications plus puissant et aux applications compatibles avec le Vision Pro qui sont actuellement en cours de développement. Huawei et tous les autres concurrents — Google, Samsung, etc — ont du pain sur la planche, c’est certain.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Plongez dans l’univers TikTok avec le Vision Pro d’Apple

TikTok a étendu sa présence dans le domaine de la technologie immersive en lançant une application dédiée au Vision Pro d’Apple, la dernière innovation d’Apple en matière de technologie portable.

Selon TechCrunch, cette initiative place TikTok parmi la première vague de plateformes de médias sociaux à exploiter pleinement les capacités du Vision Pro, qui a fait ses débuts le 2 février. L’appareil est rapidement devenu une nouvelle frontière pour les développeurs d’applications, avec plus de 1 000 applications spécialement conçues pour son expérience utilisateur unique, dont de grands noms comme Slack, Zoom et Disney+.

L’application TikTok pour Vision Pro a été conçue dès le départ pour exploiter les capacités d’immersion du casque. Contrairement à la traditionnelle application mobile où les éléments d’interaction avec l’utilisateur, tels que la barre de navigation et le bouton « J’aime », se superposent au contenu vidéo, l’application Vision Pro repositionne ces éléments à la périphérie. Ce choix de conception permet non seulement de maximiser l’espace de visionnage des vidéos, mais aussi d’introduire une nouvelle façon d’interagir avec la plateforme.

Les utilisateurs peuvent désormais simultanément regarder une vidéo, parcourir les commentaires et explorer les profils des créateurs sans interrompre leur visionnage.

L’une des principales caractéristiques de l’application TikTok Vision Pro est sa capacité à transporter les utilisateurs dans des environnements virtuels, tels que le parc national de Yosemite ou même la lune, pendant qu’ils regardent des vidéos. Cette caractéristique, associée à la fonctionnalité d’espace partagé de Vision Pro, permet aux utilisateurs de travailler en multitâche dans un environnement informatique véritablement spatial, alliant divertissement et productivité.

Pionniers de l’expérience utilisateur immersive

L’adaptation de TikTok à l’environnement informatique spatial de Vision Pro comprend également une barre de navigation reconfigurée, désormais placée sur le côté gauche de l’interface pour s’aligner sur les recommandations d’Apple en matière de conception de l’appareil. Cet ajustement garantit que l’interface utilisateur de l’application est à la fois intuitive et cohérente avec l’expérience globale de la Vision Pro.

L’introduction de l’application TikTok sur le Vision Pro souligne l’engagement de la plateforme en faveur de l’innovation et sa volonté d’explorer de nouvelles façons de diffuser du contenu. En s’aventurant dans l’informatique spatiale, TikTok crée non seulement un précédent en matière d’engagement dans les médias sociaux, mais s’assure également un avantage concurrentiel, en particulier face à des rivaux comme YouTube, qui n’a pas encore lancé d’application pour le Vision Pro.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

L’essor de l’App Store Vision Pro : 1 000 applications et plus à découvrir

Le casque Vision Pro d’Apple, bien que révolutionnaire, se heurte à un problème notable : le nombre limité d’applications spécifiquement conçues pour sa plateforme. Certes, il est possible de charger la plupart des applications iPad sur le casque de réalité mixte, mais ce sont les applications développées sur mesure qui exploitent pleinement les capacités du Vision Pro.

Cependant, la bonne nouvelle est que l’App Store du Vision Pro compte désormais 1 000 applications visionOS, prêtes à être téléchargées par les propriétaires de ce « ordinateur spacial », dont la commercialisation a débuté le 2 février à un prix de 3 499 dollars outre-Atlantique.

Greg Joswiak, le vice-président senior du marketing chez Apple, a révélé le chiffre de 1 000 applications dans un message sur les réseaux sociaux ce mardi. Ce nombre représente une augmentation de 400 applications depuis le lancement du Vision Pro.

Joswiak a exprimé sa gratitude envers les développeurs : « Un immense merci à nos développeurs. Leur travail acharné a déjà permis de créer plus de 1 000 applications spatiales incroyables spécialement conçues pour le Vision Pro, en plus des plus de 1,5 million d’applications compatibles. Nous sommes impatients de voir comment ils continueront à repousser les limites du possible ».

Bien sûr, 1 000 applications peuvent sembler peu pour un App Store, surtout en comparaison avec le hub équivalent pour l’iPhone, qui compte environ 1,8 million d’applications. Mais l’iPhone a bénéficié d’une avance de 17 ans, tandis que le Vision Pro est une toute nouvelle catégorie de dispositif pour Apple, lancée il y a seulement 11 jours.

« 1,5 million d’applications compatibles »

Si les propriétaires de Vision Pro n’avaient que 1 000 applications parmi lesquelles choisir, cela serait décevant. C’est pourquoi Joswiak souligne également que le casque dispose de « 1,5 million d’applications compatibles » prêtes au téléchargement. Cependant, celles-ci, conçues pour l’iPad, ne tireront pas pleinement parti des capacités du Vision Pro.

Le développement d’un App Store naissant est souvent un processus lent. De nombreux développeurs peuvent hésiter à consacrer du temps à la création d’applications pour une nouvelle plateforme, car le dispositif n’a pas encore été suffisamment vendu, et donc, l’adoption des applications sera minime. Mais l’absence d’applications disponibles peut également freiner les ventes du dispositif. Apple est confiante qu’avec le temps, l’App Store du Vision Pro connaîtra une croissance régulière au fur et à mesure que le dispositif se vendra, incitant davantage de développeurs à s’intéresser à la création de logiciels pour la plateforme.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Zuckerberg critique le Vision Pro : le Quest 3 est-il le meilleur ?

Dans l’univers technologique en constante évolution, le lancement du Vision Pro par Apple a suscité de vives réactions à travers le secteur, marquant potentiellement un tournant dans l’histoire des dispositifs portables. Parmi les voix les plus attendues sur ce sujet, celle de Mark Zuckerberg, PDG de Meta, revêt une importance particulière, étant donné les enjeux considérables pour sa société si Apple parvenait à révolutionner le marché des casques de réalité augmentée et virtuelle comme il l’a fait avec celui des smartphones.

Dans une vidéo récemment partagée sur son compte Instagram, Zuckerberg a livré son verdict sans ambages sur le duel entre le Vision Pro d’Apple et le dernier-né de Meta, le Quest 3, affirmant sans détour : « Je ne pense pas seulement que le Quest offre le meilleur rapport qualité-prix, je considère que c’est tout simplement le meilleur produit ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mark Zuckerberg (@zuck)

Filmé via le système de passage vidéo du Quest 3 dans son salon, Zuckerberg a mis en avant les compromis opérés par Apple pour intégrer l’affichage le plus sophistiqué possible dans un appareil portable acceptable. Selon lui, le Quest 3, plus léger de 120 grammes, offre un confort supérieur pour une utilisation prolongée.

Il souligne également une plus grande liberté de mouvement grâce à l’absence de batterie filaire et un champ de vision plus large par rapport au Vision Pro.

Zuckerberg valorise l’option de contrôleurs physiques et de suivi des mains du Quest pour la saisie, bien qu’il se dise favorable au suivi des yeux pour certains usages et annonce son retour dans les futurs casques Meta après une première apparition dans le Quest Pro. Il reconnaît que le Quest possède une bibliothèque de contenu immersive supérieure à celle d’Apple, bien qu’il admette que le Vision Pro soit un meilleur dispositif de divertissement. Et il n’oublie pas de mentionner que le Quest 3 coûte « environ 7x moins cher » que son concurrent.

Quelques avantages pour Apple

Zuckerberg conclut sa vidéo en remerciant son équipe, qui travaille sur les casques VR depuis de nombreuses années, transmettant un message rassurant pour son équipe. Comme il l’a exprimé lors d’un récent entretien, Meta possède une avance considérable et dominera sans conteste le marché des casques pour quelque temps. Zuckerberg lui-même présente de solides arguments en faveur du Quest 3 comme étant le meilleur choix pour la majorité des utilisateurs actuellement.

Cependant, ce que Zuckerberg omet de mentionner, c’est que Apple dispose d’avantages évidents en termes de matériel et d’écosystème de développeurs, avantages qui prennent du temps à se concrétiser dans une nouvelle catégorie de produits. Pour l’instant, Meta peut souffler un peu. Mais la compétition ne fait que commencer, et la guerre des casques est lancée.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

La Vision Pro d’Apple pourrait prendre 4 générations avant d’atteindre son plein potentiel

La dernière innovation d’Apple, le Vision Pro, récemment introduit sur le marché américain, suscite beaucoup d’intérêt dans le monde de la technologie pour ses capacités en réalité mixte. Toutefois, d’après une nouvelle analyse, cet appareil, malgré son avancée, n’aurait pas encore atteint la perfection.

Un expert reconnu dans l’écosystème Apple suggère que le Vision Pro pourrait nécessiter jusqu’à quatre itérations pour parvenir à l’idéal envisagé par la marque. Bien que quatre générations puissent être considérées comme similaires à la progression de l’iPhone, de l’iPad et de l’Apple Watch, il n’est pas encore clair si Apple suivra les traces de ces appareils.

Actuellement, le Vision Pro est célébré pour ses fonctionnalités novatrices, mais il fait aussi face à des critiques, notamment sur le plan du confort d’utilisation due à son poids et des défis liés à la batterie, au logiciel, ainsi qu’aux applications spécifiques à son système d’exploitation, visionOS.

Le lancement du Vision Pro marque une étape importante pour Apple, mais il n’est pas prévu que ce produit soit renouvelé sur une base annuelle comme d’autres appareils phares de la marque. C ela signifie qu’il faudra attendre 5 ou 6 ans — voire plus — avant que le Vision Pro n’atteigne sa forme idéale.

Cependant, la perspective d’améliorations significatives pourrait positionner le Vision Pro comme un produit central dans la gamme Apple, potentiellement en remplacement de l’iPad à l’avenir.

Depuis sa présentation à la WWDC 2023, l’engouement pour le Vision Pro était palpable, malgré les anticipations d’une version plus abordable à venir, vu son prix de lancement élevé à 3 500 dollars. La production en Chine est un autre aspect qui pourrait évoluer dans le futur, à l’instar de l’iPad dont une partie de la production a été déplacée vers l’Inde, dans une optique de réduction des coûts.

Il faudra être patient

Malgré des démonstrations soigneusement organisées mettant en avant ses points forts, Gurman conseille de ne pas adopter l’appareil prématurément en raison de faiblesses non divulguées. Gurman ajoute que tant qu’Apple n’aura pas réalisé d’importantes améliorations logicielles et n’aura pas résolu les problèmes critiques, investir dans le Vision Pro pourrait ne pas être conseillé, sa viabilité en tant que produit grand public reposant sur ces efforts continus.

Bien que le Vision Pro réponde aux attentes en tant que casque de réalité mixte de pointe, surpassant ses rivaux, son chemin vers l’« idéal » reste marqué de défis et d’innovations à venir, selon les analyses de Gurman. Il s’agit d’un voyage de développement qui promet de transformer davantage l’expérience utilisateur avec les technologies de réalité augmentée et mixte.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Révolution ou Hype ? Le casque Vision Pro sous la loupe

Avec environ 180 000 casques Vision Pro précommandés dès le premier week-end, les débuts commerciaux du dernier bijou de technologie d’Apple ont suscité des réactions mitigées.

Considéré par la firme comme « un canevas infini qui transforme votre utilisation des applications favorites », le Vision Pro promet une expérience immersive entre réalité virtuelle et réalité augmentée. La possibilité de voir vos applications devant vous, disposées comme vous le souhaitez pour créer l’espace de travail idéal, tout en vous déplaçant entre les domaines réel et virtuel. Cela semble impressionnant et ça l’est, mais dans quelle mesure ?

Cependant, le succès de cette innovation, aussi impressionnante soit-elle, dépendra de l’adoption par les utilisateurs de ce casque volumineux et coûteux. Les premiers retours sur ce dispositif de réalité mixte soulignent son potentiel disruptif, mais aussi les hésitations liées à son usage quotidien.

Une innovation à la hauteur de l’iPhone ?

Mark Spoonauer, rédacteur en chef mondial de Tom’s Guide, a salué la technologie de suivi des mains et des yeux ainsi que la lecture vidéo spatiale 3D intégrée au Vision Pro.

Malgré une appréciation pour la spécification du design, il a noté la nécessité de pauses régulières en raison du poids du casque. Spoonauer a également pointé du doigt le stade précoce du logiciel et l’absence d’applications clés sur l’App Store, sans oublier de mentionner le désagrément lié à la batterie externe et le prix élevé de 3 499 dollars, suggérant qu’une version plus accessible pourrait élargir son marché.

Dans l’ensemble, le responsable de Tom’s Guide a insisté sur le fait qu’il s’agit du « produit Apple le plus innovant depuis l’iPhone original », qui comprend une abondance d’environnements immersifs et une capacité importante à effectuer plusieurs tâches à la fois.

Nilay Patel, rédacteur en chef de The Verge, a décrit le casque comme « le meilleur casque grand public jamais conçu — et c’est là le problème ». Il a exprimé une certaine réserve quant à l’avancée technologique du Vision Pro, se demandant s’il pourrait devenir un leader du marché comme l’a été l’iPhone ou rester un produit de niche.

Entre familiarité et distinctivité

Les critiques, comme Lance Ulanoff de TechRadar, ont rapidement été convaincus du potentiel révolutionnaire du Vision Pro en termes de réalité virtuelle et augmentée, malgré un prix qui pourrait freiner son adoption massive.

Joanna Stern du Wall Street Journal et Scott Stein de CNET ont également émis des avis mitigés, reconnaissant l’expérience impressionnante tout en soulignant les limites du produit, notamment son poids, sa durée de vie de batterie limitée, et le manque d’applications optimisées.

Tout comme Marques Brownlee, de nombreux observateurs technologiques sont fascinés par le Vision Pro non pas pour sa perfection, mais pour son caractère innovant et risqué. Ce casque représente un pas audacieux vers le futur, bien qu’imparfait dans sa forme actuelle.

La question demeure : le Vision Pro d’Apple parviendra-t-il à transformer notre interaction avec la technologie ou restera-t-il un avant-goût d’un avenir encore à parfaire ? Seul le temps, accompagné d’améliorations et d’ajustements de prix, le dira.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Démontage du Vision Pro par iFixit : entre innovation et contraintes

Basé sur les informations fournies, voici un article qui aborde les points clés de l’analyse détaillée du Apple Vision Pro par iFixit, tout en intégrant des informations supplémentaires pour une perspective enrichie.

L’équipe d’iFixit a récemment mis en lumière le design complexe de l’Apple Vision Pro à travers un démontage approfondi, accompagné d’une analyse vidéo. Cette exploration détaille non seulement la conception ingénieuse de l’appareil mais soulève également des questions concernant son poids et le coût potentiel des réparations.

Le démontage révèle que plusieurs éléments contribuent au poids considérable de l’appareil. Un panneau en verre collé, protégé par un film, pourrait entraîner des frais de remplacement avoisinant les 799 dollars. De plus, le pack de batteries, équivalent à trois batteries de taille iPhone, accentue ce poids, le faisant dépasser le kilogramme.

Ce design, plutôt centré sur l’avant, pourrait compromettre le confort lors d’utilisations prolongées, d’autant plus que le Apple Vision Pro est plus lourd que ses concurrents comme le Quest Pro et le Quest 3.

iFixit met en avant la conception des bandeaux, avec le Solo Knit Band tricoté en 3D et le Dual Loop Band, offrant à la fois confort et ajustabilité. Les modules de haut-parleurs, quant à eux, sont facilement amovibles, évoquant un design modulaire analogue à celui des AirPods Max. Les joints magnétiques et les coussinets faciaux soulignent l’engagement d’Apple envers une expérience personnalisable, chaque commande du Vision Pro étant emballée à la main.

L’affichage EyeSight, au cœur des controverses, est décrit à travers ses trois modes : « focus interne », « engagement externe » et « ne pas déranger ». Malgré l’objectif ambitieux d’Apple de créer un visage en apparence 3D, l’affichage a été critiqué pour sa faible luminosité et sa résolution. iFixit souligne les compromis effectués pour atteindre cette vision, avec des inserts de lentilles ovales permettant un ajustement automatique de la distance interpupillaire. Apple propose des lentilles de prescription, bien qu’il existe des limites pour les individus souffrant d’astigmatisme.

Réparabilité

Le rapport fait part de sa déception quant à la réparabilité du Vision Pro. Malgré certaines caractéristiques conviviales, le score de réparabilité n’est pas à la hauteur des attentes, questionnant notamment la décision d’Apple concernant l’écran EyeSight et ses inconvénients.

iFixit conclut sur son intérêt continu à explorer davantage l’appareil, anticipant de futures analyses sur les écrans internes, les réseaux de capteurs, et un score de réparabilité détaillé pour le Vision Pro, déjà disponible aux États-Unis depuis son annonce l’année précédente.

Cet aperçu de l’Apple Vision Pro par iFixit met en lumière les défis et les innovations d’Apple dans le domaine des technologies portables, tout en posant des questions sur l’équilibre entre performance, confort et accessibilité.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Le Vision Pro d’Apple : un pas en avant, neuf problèmes à résoudre

Le Vision Pro d’Apple, un casque de réalité virtuelle (VR) intégrant des caméras externes pour la fonctionnalité de passage, vise à fournir aux utilisateurs un mélange transparent d’expériences virtuelles et réelles. Toutefois, cette tentative ambitieuse de combler le fossé entre la réalité augmentée (RA) et la réalité virtuelle s’est heurtée à plusieurs difficultés, que les critiques ont examinées de près et pour lesquelles ils ont identifié neuf problèmes majeurs.

L’Apple Vision Pro est peut-être le meilleur casque VR du moment, mais il présente encore quelques problèmes qui sont souvent négligés.

Dans la dernière évaluation d’un journaliste réputé, 9 problèmes sont présents dans le nouveau Vision Pro. Selon l’article de Nilay Patel, EIC de The Verge, le Vision Pro du géant de Cupertino est actuellement le meilleur casque pour tout le monde. Cependant, il souffre de quelques limitations.

Les limitations identifiées

Flou artistique

L’un des problèmes majeurs est le flou de mouvement, inhérent à l’utilisation de caméras externes. Les utilisateurs peuvent observer un flou de mouvement, en particulier lorsqu’ils bougent la tête, ce qui entraîne une expérience qui n’est pas optimale.

Distorsion et scintillement des écrans

La fonction « passthrough » introduit des distorsions, notamment des lignes droites déformées, et les écrans peuvent scintiller comme une horloge à micro-ondes. Ces problèmes contribuent à une représentation moins précise du monde réel.

Flou en cas de faible luminosité

Les conditions de faible luminosité posent un problème, car la réduction du bruit à haute résolution ISO entraîne un flou dans la transmission vidéo. En conséquence, la netteté de la vidéo diminue, ce qui a un impact sur l’expérience visuelle globale.

Luminosité variable

Les utilisateurs peuvent être confrontés à des niveaux de luminosité variables, en particulier dans des scénarios où les conditions d’éclairage varient. Le système tente d’équilibrer la luminosité, ce qui entraîne des fluctuations qui affectent la qualité perçue de l’affichage.

Reproduction limitée des couleurs

L’Apple Vision Pro se heurte à des limites en matière de reproduction des couleurs, puisqu’il ne prend en charge que 49 % des couleurs perceptibles par l’œil humain. Cette gamme de couleurs restreinte affecte la capacité de l’appareil à fournir des images précises et éclatantes.

Champ de vision limité

Malgré les efforts déployés pour créer une expérience immersive, le champ de vision de la Vision Pro est limité. Les utilisateurs peuvent remarquer des bordures noires assez larges autour de leur vue, rappelant la vision à travers des jumelles.

Vignettage sur les bords

Le vignetage, caractérisé par l’assombrissement des bords de la zone visible, est un autre problème. Ce phénomène contribue à rendre le champ visuel moins uniforme et potentiellement distrayant.

Frange de couleur

Des franges de couleur, une distorsion optique entraînant une séparation des couleurs, peuvent apparaître dans les images du Vision Pro. Cela peut avoir un impact sur la clarté et la cohérence des images affichées.

Reflets sur les lentilles

La présence de reflets dans les lentilles pose un problème pour l’expérience visuelle globale. L’éblouissement et les reflets peuvent distraire les utilisateurs et réduire la clarté du contenu affiché.

« En outre, il y a un peu de distorsion et de vignettage sur les bords des lentilles, et vous verrez également des franges de couleur verte et rose sur les bords, en particulier dans les environnements lumineux. Tout cela fait que le champ de vision utilisable semble encore plus petit. Si vous regardez quelque chose de lumineux ou de très contrasté — une fenêtre de texte blanche flottant au-dessus d’un paysage désertique sombre, par exemple — vous verrez des reflets dans les lentilles », a déclaré Patel.

Aborder les limites pour une innovation future

Alors que la Vision Pro s’efforce de repousser les limites de la technologie VR, les défis identifiés mettent en évidence les limitations inhérentes aux technologies actuelles de caméra et d’affichage. Le Vision Pro d’Apple pourrait être un concurrent de premier plan dans la compétition des casques VR. Cependant, il ne peut pas modifier la physique comme par magie pour contourner ses limites.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Lancement du Apple Vision Pro : un catalogue de plus de 600 applications déjà prêt

Les amateurs de technologie sont impatients d’accueillir l’Apple Vision Pro ce vendredi, alors que Apple a révélé plus de 600 nouvelles applications et jeux pour cet ordinateur spatial très attendu.

L’éventail varié d’applications pour Vision Pro englobe des géants du streaming tels que Disney+, ESPN, MLB, et bien d’autres, soulignant la polyvalence de l’appareil. Des applications spécifiques, comme l’application PGA Tour Vision, offrent une expérience de jeu de golf avec suivi en temps réel des coups sur des parcours de golf répliqués, tandis que l’application NBA permet de streamer simultanément jusqu’à cinq diffusions en direct ou à la demande.

De plus, des applications de productivité telles que MindNote, OmniFocus, et Microsoft 365 mettent en avant le potentiel du Vision Pro pour l’usage à la fois ludique et professionnel. Des compagnies de câble, y compris Charter Spectrum, Comcast Xfinity, et d’autres, ont également adopté la plateforme, fournissant une gamme variée de contenus.

L’Apple Vision Pro inclura également des jeux comme Sonic Dream Team et TMNT Splintered Fate, entre autres.

Apple s’attaque aux préoccupations liées à l’App Store

L’accent mis par Apple sur la diversité des applications souligne son engagement à positionner le Vision Pro comme une expérience AR/VR complète, répondant aux préoccupations initiales et suscitant l’enthousiasme avant son lancement.

Ce développement fait suite à la stratégie de conformité d’Apple avec l’Acte des Marchés Numériques de l’UE (DMA) visant à rendre équitables les App Stores et les paiements. Cependant, des critiques, y compris de Spotify, Epic Games, et Microsoft, ont qualifié le plan de « farce » remplie de « frais abusifs », s’éloignant de l’esprit de la nouvelle loi.

Comme l’a rapporté TechCrunch, des inquiétudes avaient émergé quant à la position d’Apple pouvant décourager l’intérêt des développeurs à créer des applications pour son dernier casque AR/VR, avec des entreprises importantes comme Netflix et YouTube hésitant à soutenir le lancement du Vision Pro. Apple cherche à apaiser ces préoccupations, affirmant que le Vision Pro dispose d’un catalogue d’applications substantiel malgré son prix premium et le mécontentement perçu des développeurs.

Vision Pro déjà vendu à 200 000 unités mais nécessite une mise à jour logicielle

Entre-temps, l’analyste Ming-Chi Kuo a signalé que les ventes du casque Vision Pro avaient rapidement augmenté après le début des précommandes, atteignant entre 160 000 et 180 000 unités. Une autre source a désormais corroboré ce chiffre approximatif. Un initié affirme qu’un total de 200 000 unités de Vision Pro ont été vendues dans les 10 jours suivant le début des précommandes.

Dans une autre mise à jour connexe, le casque Vision Pro d’Apple recevra une mise à jour logicielle le jour de son lancement avec visionOS 1.0.2. Bien que le contenu de la mise à jour reste inconnu, elle aborde une vulnérabilité WebKit qu’Apple a identifiée comme potentiellement exploitable.

Alors que les unités de tests du Vision Pro sont actuellement entre les mains des médias, cette mise à jour concerne ceux qui passent de visionOS 1.0. Notamment, les propriétaires du Vision Pro, à la réception de leur casque le jour du lancement, devront installer cette mise à jour. Le Vision Pro est initialement livré avec la première version du logiciel visionOS, et l’anticipation grandit pour visionOS 2, qui devrait être dévoilé avec de nouvelles fonctionnalités lors de l’événement WWDC en juin.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Travailler dans le futur : Microsoft adapte Office pour le Vision Pro

L’Apple Vision Pro est sur le point d’arriver pour la première vague d’acheteurs, après des années d’attente. Il s’agit probablement de l’un des produits Apple les plus attendus de mémoire récente, et certaines entreprises ont travaillé d’arrache-pied pour optimiser leurs applications pour le système d’exploitation « visionOS » du casque.

Microsoft vient de dévoiler sa première vague d’applications pour le casque Vision Pro, dont des versions optimisées des applications Office classiques et de la plateforme de communication Teams.

Microsoft a annoncé que plusieurs de ses applications auront des versions optimisées de visionOS à partir du 2 février 2024, à commencer par les applications Office de base : Microsoft Word, Microsoft Excel, Microsoft PowerPoint, Microsoft Teams. Il y aura également des versions de OneNote, Loop et Outlook, vous permettant de rester au courant de votre workflow tout en utilisant le casque.

On ne sait pas encore si les applications Word, Excel et PowerPoint nécessiteront un abonnement payant à Microsoft 365, comme c’est le cas pour les versions macOS.

Les nouvelles applications sont très proches des versions iPad (visionOS est fortement basé sur iOS et iPadOS), elles ne seront donc pas totalement inconnues, mais il y a quelques changements. Il y a toujours une barre d’outils pour passer d’un outil à l’autre et pour régler les différents paramètres des documents, des tableaux et des présentations. Les applications Word, PowerPoint et Excel auront probablement les mêmes limitations que les applications iPad.

Une bonne nouvelle pour les utilisateurs

Microsoft Teams prendra en charge la fonction de personnage virtuel du Vision Pro, qui créera une représentation authentique de vous-même que les autres personnes verront pendant l’appel. Comme le Vision Pro n’est pas équipé d’une caméra frontale pouvant être dirigée vers vous, il doit trouver quelque chose à montrer aux autres personnes participant à l’appel. Toutes les applications Microsoft 365 sur le Vision Pro ont également accès à Copilot, la solution d’IA générative de Microsoft, afin de vous aider à vous déplacer et à organiser votre travail.

Les applications seront disponibles à partir du 2 février et vous pourrez les télécharger dans votre casque depuis l’App Store. C’est une bonne chose de voir de plus en plus d’applications arriver sur le casque. Si Microsoft, Disney et d’autres sociétés prennent en charge le casque Vision Pro d’Apple dès son lancement, il existe quelques exceptions notables. Netflix et YouTube ne lanceront pas d’applications Vision Pro cette semaine, ce qui obligera les propriétaires du casque Apple à diffuser des vidéos à partir d’un navigateur Web.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Tests du Apple Vision Pro : entre éloges technologiques et hésitations pratiques

Les livraisons du premier casque de réalité mixte d’Apple, le Apple Vision Pro, devraient débuter le 2 février 2024, soit dans 2 jours. Cependant, plusieurs critiques techniques du monde entier qui ont eu un accès anticipé à l’appareil viennent de commencer à publier leurs commentaires sur ce produit Apple.

La majorité des commentaires sur le Vision Pro donnent une image très positive de l’appareil, principalement grâce au large éventail de technologies incroyables qu’Apple a intégré à l’appareil.

Si le Vision Pro est l’un des nouveaux produits électroniques grand public les plus excitants, la plupart de ces commentaires mettent également en lumière certains des problèmes majeurs que les utilisateurs peuvent rencontrer s’ils envisagent d’utiliser le Vision Pro de manière régulière.

Pour de nombreux utilisateurs ayant l’intention d’en acheter un, ces problèmes pourraient être suffisamment importants pour constituer un obstacle à l’achat.

Si la perspective de mettre la main sur le casque de réalité mixte d’Apple vous a enthousiasmé, examinons de plus près les principaux avantages et inconvénients du Vision Pro afin que les passionnés puissent acheter ce casque de plus de 3 500 dollars en toute connaissance de cause.

Quel est le niveau de confort du Vision Pro ?

Doté d’écrans très nets et d’un processeur M2 complet que l’on trouve habituellement dans les Mac, le Vision Pro est à la hauteur des performances attendues des appareils Apple. Il dispose d’un App Store dédié aux applications Vision Pro et permet d’installer plus d’un million d’applications iPhone ou iPad. En outre, les utilisateurs peuvent coupler l’appareil à leur Mac de manière transparente, en tirant parti d’un écran virtuel 4K à l’intérieur des lunettes.

Apple a consacré une grande partie de son budget à faire en sorte que le Vision Pro soit aussi confortable à porter que possible. Cependant, avec un poids compris entre 600 et 650 grammes, les premiers commentaires, comme ceux de Digital Trends, confirment que le port de l’appareil pendant de longues heures n’est pas l’expérience la plus confortable. En fait, le Vision Pro est plus lourd que la plupart des autres casques VR actuellement en vente, à l’exception du Meta Quest Pro.

Apple, apparemment consciente de ce problème, a tenté d’y remédier en incluant une bande Dual Loop dans l’emballage. Cette bande, bien qu’elle n’ait pas l’air aussi cool que la bande Solo Knit plus connue, vous permet de porter le Vision Pro autour du haut de votre tête, ce qui rend son poids moins évident. Cependant, vous devrez faire face au fait que ce bandeau finira presque certainement par ruiner votre coiffure, selon The Verge. Même avec le Dual Loop Band, le poids du Vision Pro finit par se faire sentir.

Un autre problème souligné par de nombreux commentaires concerne la chaleur générée par le Vision Pro. Les auteurs décrivent une chaleur inconfortable qui s’accumule à l’intérieur du casque, pouvant entraîner une transpiration gênante, voire des vertiges. Cela pourrait limiter considérablement le temps de jeu, en particulier dans les environnements chauds.

Défis technologiques auxquels est confronté le Vision Pro

Le Vision Pro d’Apple souffre de la plupart des problèmes classiques que l’on peut attendre d’un produit technologique de première génération. L’un des principaux problèmes soulevés par les évaluateurs concerne la fonction passthrough, qui est sans doute la meilleure actuellement disponible sur un casque de réalité mixte. Cette fonction permet aux utilisateurs de voir ce qui les entoure sans avoir à retirer le casque.

Cependant, plusieurs critiques soulignent que, bien qu’elle soit la meilleure de sa catégorie, l’expérience du passthrough sur le Vision Pro est quelque peu incohérente. Cela s’ajoute à des pépins, à une latence et à un manque de clarté, en particulier dans des conditions de faible luminosité, ce qui soulève des inquiétudes quant à la possibilité d’utiliser le casque pour des applications de réalité augmentée dans le monde réel.

L’article de The Verge attire l’attention sur la nature inachevée de l’interface utilisateur. Il y a également des cas de décalage et des blocages occasionnels pendant la navigation, qui diminuent l’expérience globale de l’utilisateur. Scott Stein, de CNET, a également souligné le caractère limité de l’écosystème de contenu disponible pour le Vision Pro à l’heure actuelle.

Joanna Stern, du Wall Street Journal, a courageusement tenté d’utiliser le Vision Pro pendant 24 heures. Bien qu’elle ait trouvé plusieurs cas d’utilisation intéressants, notamment en cuisinant, il est rapidement devenu évident que le Vision Pro a encore du temps devant lui avant de devenir un outil de travail sérieux. La saisie de texte à l’aide du clavier virtuel, par exemple, est une expérience frustrante que même Apple n’a pas pu résoudre, ce qui justifie presque toujours l’utilisation d’un clavier physique.

Faut-il acheter l’Apple Vision Pro ?

Au-delà des merveilles technologiques et des difficultés soulignées par les premiers critiques, le Vision Pro confronte les acheteurs potentiels à un autre élément important : son prix élevé. Alors que l’appareil s’apprête à être commercialisé, son coût devient un facteur déterminant dans le processus de décision.

Apple propose le Vision Pro en trois variantes de stockage. Le prix le plus bas est celui de la variante 256 Go, qui démarre à 3 500 dollars. Si vous n’avez pas peur de dépenser plus, vous pouvez également opter pour les variantes 512 Go (3 700 dollars) et 1 To (3 900 dollars).

L’investissement substantiel nécessaire à l’achat de la Vision Pro soulève des questions pertinentes sur la proposition de valeur globale pour les consommateurs. Avec les problèmes signalés dans la fonctionnalité passthrough, une interface utilisateur inachevée et un écosystème de contenu limité, le prix élevé peut faire réfléchir même les plus fervents fans d’Apple.

Cela étant dit, si vous êtes prêt à accepter les premiers problèmes et que vous n’avez pas peur de dépenser 3 000 dollars pour une technologie de pointe, il pourrait s’agir d’un investissement intéressant dans la tentative ambitieuse d’Apple d’offrir une réalité mixte axée sur la productivité.

Les analystes estiment qu’il aura un impact significatif sur le marché ; la société devrait vendre 400 000 appareils au cours de la première année et générer un chiffre d’affaires de 1,4 milliard de dollars.

Lire plus
Réalité virtuelle et augmentée

Zoom réinvente les réunions virtuelles avec son application pour le Apple Vision Pro

La célèbre plateforme de vidéoconférence, Zoom, s’apprête à améliorer l’expérience des réunions virtuelles avec sa dernière application conçue pour le Vision Pro d’Apple. Lancée ce vendredi, l’application, développée pour visionOS, vise à transformer les interactions à distance en expériences plus immersives et attrayantes.

L’une des principales caractéristiques de la nouvelle application Zoom est son intégration avec la technologie Persona d’Apple. Cette fonctionnalité innovante crée une représentation numérique des utilisateurs, en capturant les mouvements de leur visage et de leurs mains. Ce développement offre une représentation spatiale plus réaliste dans les réunions virtuelles, favorisant un sentiment de connexion et de présence parmi les participants. La technologie promet de reproduire les nuances des interactions en personne, rendant les réunions virtuelles plus naturelles et plus engageantes.

Un autre ajout à l’application Zoom est l’expérience Spatial Zoom. Cette fonction permet aux utilisateurs d’ajuster l’environnement de la réunion virtuelle à la taille idéale, créant ainsi une expérience plus immersive sans nécessiter d’équipement physique supplémentaire. Cette innovation est particulièrement bénéfique pour ceux qui cherchent à imiter la dynamique des réunions en face à face.

Smita Hashim, Chief Product Officer chez Zoom, a souligné l’importance de cette nouvelle intégration. « Zoom sur Apple Vision Pro aide les employés à rester connectés, quels que soient le lieu et le moment où ils travaillent, ou la manière dont ils communiquent et collaborent », a déclaré Smita Hashim.

« L’intégration de Zoom sur Apple Vision Pro et de visionOS prolonge la promesse de notre plateforme d’offrir aux participants l’expérience ultime de la réunion, où qu’ils se trouvent, et concrétise notre engagement en faveur d’une collaboration et d’une communication sans faille ».

Prochaines fonctionnalités de Zoom sur Apple Vision Pro

Les prochaines fonctionnalités de Zoom pour le Vision Pro devraient transformer la façon dont les professionnels interagissent dans les espaces virtuels. La fonction de partage d’objets 3D est particulièrement intéressante pour les industries telles que les médias et le design. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs de partager et de collaborer sur des modèles 3D, offrant une façon plus réaliste et plus attrayante de travailler sur des projets créatifs.

En plus du partage d’objets en 3D, Zoom introduit Zoom Team Chat, intégré de manière transparente à Zoom Meetings. Cette intégration facilite une communication rationalisée, permettant aux utilisateurs du Vision Pro de se connecter et de partager des informations avec leurs collègues directement dans l’application Zoom.

L’épinglage dans le monde réel est une autre fonction innovante. Cette fonctionnalité unique permet aux utilisateurs d’épingler jusqu’à 5 participants à une réunion dans leur espace physique. En offrant la possibilité de supprimer l’arrière-plan des participants épinglés, Zoom renforce le sentiment de connexion et de présence, faisant en sorte que les réunions virtuelles ressemblent davantage à des interactions réelles.

Zoom pour Vision Pro sera disponible en téléchargement sur l’App Store visionOS à partir de vendredi, marquant un pas en avant dans l’évolution de la collaboration à distance.

Lire plus