Fermer

Périphériques

Découvrez les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau, ou encore des constructions fabuleuses telles que le Raspberry Pi

Périphériques

La Surface Dial 2 de Microsoft pourrait venir avec le support tactile

La Surface Dial de Microsoft reste une méthode de saisie très innovante pour les clients qui utilisent l’ordinateur tout-en-un, le Surface Studio, pour créer et modifier du contenu. Naturellement, le géant du logiciel basé à Redmond travaille à améliorer la conception existante.

Un récent brevet découvert par WindowsUnited indique que le Surface Dial 2 pourrait être doté d’un système tactile qui permettrait aux utilisateurs d’effectuer une série d’actions plus rapidement. Bien qu’un brevet ne soit nullement une confirmation vivante de l’implémentation de certaines fonctionnalités, cela indique que Microsoft étudie des moyens d’élargir les fonctionnalités du Surface Dial.

Et grâce à un écran tactile, le Surface Dial de deuxième génération pourrait prendre en charge les gestes et les utilisateurs pourraient effectuer certaines tâches de différentes manières, comme le pincement et le zoom à deux doigts.

La navigation et le contrôle de l’interface utilisateur seraient grandement améliorés si cette approche atteignait la production de masse, même si, dans le même temps, cela pourrait également rendre l’appareil plus cher.

Une année bien remplie pour l’équipe Surface

Il n’y a pas de détails sur le moment où ce présupposé Surface Dial 2 pourrait être prêt, mais 2019 sera très probablement une année chargée pour Microsoft et l’équipe Surface. Outre un nouveau Surface Dial, Microsoft pourrait déployer des mises à niveau plus substantielles pour d’autres modèles, notamment un Surface Book de nouvelle génération.

Cependant, le plus attendu est sans doute le périphérique Andromeda, un tout nouveau dispositif basé sur un design à double écran et prenant en charge plusieurs facteurs de forme. Bien qu’une confirmation du lancement du périphérique Andromeda cette année ne soit pas encore donnée, des personnes ayant une connaissance du sujet ont déclaré en 2018 que l’appareil pourrait être annoncé en 2019.

Reste à voir quand ces appareils arriveront sur le marché.

Lire plus
Périphériques

CES 2019 : AMD dévoile les premiers GPU et processeurs de bureau de jeu en 7 nm au monde

AMD a dévoilé au CES 2019 à Las Vegas le Radeon VII (7), le premier processeur graphique de jeu haut de gamme au monde gravé en 7 nm, et les processeurs AMD Ryzen de 3e génération, en tant que premiers processeurs de bureau grand public au monde gravés en 7 nm.

Au cours d’une diffusion en direct sur YouTube, la CEO d’AMD, Lisa Su, a dévoilé plusieurs nouveaux produits et technologies, dont les premiers GPU (Graphics Processing Units) haut de gamme en 7 nm dédiés aux joueurs et aux créateurs de contenus. La Radeon VII se place comme étant la 2e génération de la puce graphique Vega.

Les GPU Radeon VII offrent des performances exceptionnelles grâce à ses 60 unités de calcul pouvant atteindre 1,8 GHz et à une gigantesque mémoire de 16 Go avec une bande passante de 1 To/sec. En tant que telle, la société précise que les GPU Radeon VII offrent également des performances supérieures jusqu’à 25 % à la même puissance.

La Radeon VII sera mise en vente le 7 février 2019, pour 699 dollars. La GPU sera également associée à de futurs jeux comme Devil May Cry 5, Tom Clancy’s The Division 2, et Resident Evil 2 pour un temps limité. Il est fort probable que la Radeon VII soit disponible à la vente dans les boutiques du monde entier d’ici le milieu de l’année 2019.

Présentation des processeurs AMD Ryzen de 3e génération

Le deuxième produit majeur dévoilé au CES 2019 à Las Vegas par AMD est le processeur Ryzen de 3e génération. Il s’agit des premiers processeurs de bureau au monde pour les consommateurs utilisant les dernières technologies de fabrication en 7 nm, et la première plateforme PC au monde à prendre en charge la norme PCIe 4.0 ultra rapide.

Toutefois, la société n’a présenté en avant-première que les processeurs AMD Ryzen de 3e génération qui seront disponibles mi-2019, date à laquelle la société dévoilera plus de détails. AMD a également séduit le public avec une autre série de puissants CPU, le AMD EPYC, un processeur serveur pour les centres de données, dont la société a déclaré qu’il serait le premier CPU en 7 nm pour un datacenter du monde.

Parmi les autres produits annoncés par AMD au CES 2019, notons la suite de pilotes graphiques AMD Radeon Software avec une prise en charge des pilotes mobiles Ryzen, qui sera disponible à partir de février 2019, ainsi que le Google Project Stream, une plateforme de streaming de jeu analogue au GeForce NOW de NVIDIA dans le cloud.

Lire plus
Périphériques

CES 2019 : le nouveau MateBook 13 de Huawei ressemble à un MacBook Air

Au CES 2019, Huawei a annoncé le nouveau MateBook 13, un ultrabook de 13 pouces doté des dernières technologies à un prix relativement bas. Le Huawei Matebook 13 est équipé des processeurs extrêmement véloces Intel Whiskey Lake de 8e génération, de 8 Go de mémoire vive (RAM) et de 512 Go de stockage interne, ou encore un GPU NVIDIA GeForce MX150 en option. Tout cela alimente un écran tactile de 13,3 pouces d’une résolution 2K, soit 2 160 x 1 440 pixels.

Tout cela sera alimenté par une batterie de 41,7 Wh que Huawei a insérée dans son minuscule châssis, ce qui devrait permettre une autonomie allant jusqu’à 10 heures selon la société. Évidemment, cette autonomie annoncée va dépendre de l’utilisation faite de l’ordinateur.

L’ordinateur portable sera disponible courant janvier au prix de 999 dollars pour le modèle Mystic Silver doté de processeur Intel Core i5-8265U. Les utilisateurs peuvent opter pour le MateBook 13 Intel Core Core i7-8565U, avec la puce graphique NVIDIA MX150 pour 1 299 dollars.

Non seulement le prix du Huawei MateBook est inférieur à celui du MacBook Air d’Apple, qui commence à 1 119 dollars (1 349 euros), mais il offre également des composants plus puissants. Le Huawei MateBook 13 est doté de processeurs de la série U Intel Whiskey Lake de 8e génération, qui surpassent les processeurs Amber Lake sans ventilateur du dernier ordinateur portable d’Apple.

Une comparaison qui n’avantage pas Apple

Il n’y a même pas de comparaison possible avec les cartes graphiques MX150 incluses dans le modèle Core i7, qui vont facilement dépasser le processeur graphique Intel UHD Graphics 617 du MacBook Air. Cependant, vous ne devriez pas vous attendre à d’excellentes performances de jeu, surtout avec la résolution native du MateBook.

Huawei a également pu monter les composants de la classe d’un ultrabook dans un petit châssis portable. Mesurant seulement 14,9 mm d’épaisseur et ne pesant que 1,3 kg, il est plus mince que le MacBook Air à son point le plus épais, et juste un peu plus lourd. Huawei a bien compris qu’il importait de refroidir un processeur très compact dans un ordinateur portable. Pour remédier à cela, il inclut un système de refroidissement unique Shark Fin Design 2.0, qui, selon Huawei, devrait augmenter le débit d’air jusqu’à 25 %.

En matière de sécurité, le Huawei MateBook 13 sera doté de la même technologie biométrique One Touch que nombre de ses smartphones, intégrée au bouton d’alimentation. Toutes les données biométriques seront stockées localement dans l’appareil, plutôt que dans le cloud.

Cependant, alors que le MacBook Air et le Huawei MateBook 13 ne disposent que de deux ports USB-C et d’une prise casque, le portable d’Apple est compatible avec Thunderbolt 3. Le Huawei MateBook 13 ne l’est pas. J’ai réellement hâte de le tester pour m’en faire mon propre avis.

Lire plus