Fermer

Périphériques

Découvrez les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau, ou encore des constructions fabuleuses telles que le Raspberry Pi

Périphériques

En janvier, tous les gadgets auront une note et une étiquette de réparabilité

Nous avons entendu parler pour la première fois des propositions de la Commission européenne concernant la réparation des gadgets en février dernier, appelant les fabricants à rendre les appareils plus faciles à réparer et à remplacer les batteries plus facilement. Il y a quelques jours, le Parlement européen a voté en faveur de mesures de droit à la réparation.

Selon un extrait de la motion repérée par iFixit, le vote parlementaire demande « l’harmonisation de l’étiquetage obligatoire indiquant la durabilité et la lutte contre l’obsolescence prématurée au niveau de l’UE sont la voie à suivre ». Ce vote invite la Commission européenne à « élaborer et introduire un étiquetage obligatoire, afin de fournir aux consommateurs des informations claires, immédiatement visibles et faciles à comprendre sur la durée de vie estimée et la réparabilité d’un produit au moment de l’achat ».

Cependant, la France est en avance sur le reste de l’UE à cet égard, puisqu’elle a déjà annoncé qu’elle délivrerait des étiquettes de réparabilité à partir de janvier 2021.

Ces étiquettes seront apposées sur les smartphones, les ordinateurs portables, les machines à laver, les téléviseurs et les tondeuses à gazon. Ils seront notés sur 10, comme c’est le cas pour iFixit. En outre, ces scores seront basés sur des facteurs tels que la facilité de démontage, l’accès aux informations sur les réparations et le prix/la disponibilité des pièces de rechange.

L’objectif derrière le score et l’étiquette de réparabilité est triple, et son programme Stop Obsolescence Planifiée. Le premier objectif est simplement de fournir aux utilisateurs des informations utiles, tandis que le second vise à motiver les fabricants à obtenir le meilleur score et donc à rendre leurs appareils plus faciles à réparer. Un dernier objectif est de prolonger la durée de vie des produits, donc d’être plus respectueux de l’environnement et du portefeuille des utilisateurs.

Un triple objectif

La France n’est toutefois pas le seul pays de l’UE à prendre des mesures de réparation proactives à cet égard, puisque l’Autriche réduit les taxes sur les réparations de vélos, de vêtements et de chaussures. Elle offre également des subventions pour la réparation des petits et gros appareils électriques, qui peuvent atteindre 50 % du coût de la réparation (jusqu’à 100 euros) dans certains États.

Il n’y a pas de date limite pour que le reste de l’UE offre des notes et des étiquettes de réparabilité, mais la motion demande également des mises à jour de sécurité « tout au long de la durée de vie estimée » d’un appareil. Il faut donc espérer que les fabricants seront plus nombreux à proposer des mises à jour de sécurité rapides pendant une période plus longue.

Lire plus
Périphériques

Le futur MacBook Pro de 16 pouces pourrait comporter la série AMD Radeon RX 6700

Nous savons déjà qu’Apple a prévu un nouveau MacBook Pro de 16 pouces qui sera bientôt lancé. Mais des sources affirment qu’il ne sera pas livré avec le nouveau processeur Apple M1. Au lieu de cela, l’ordinateur portable pourrait contenir de passionnants composants.

Si l’on en croit les rumeurs, Apple est sur le point de devenir la première entreprise à utiliser les cartes graphiques de la série AMD RX 6700, dont la sortie n’a pas encore été annoncée. Comme entendu précédemment, la carte graphique haut de gamme est prête à lancer ses Radeon RX 6700 XT et Radeon RX 6700, qui sont basées sur l’architecture RDNA 2, également connue sous le nom de Big Navi.

Nous apprenons maintenant que AMD s’est associée à Apple pour fournir des versions mobiles exclusives de ces cartes graphiques pour leurs prochains modèles de MacBook Pro de 16 pouces.

Apple a l’habitude de s’approvisionner en matériel auprès de ses partenaires exclusivement pour l’utiliser sur ses machines. Par exemple, l’actuel MacBook Pro de 16 pouces est le seul ordinateur portable qui utilise la Radeon Pro 5600M. Il ne serait donc pas inhabituel pour la société d’utiliser les Radeon RX 6700 et RX 6700 XT pour ses prochains ordinateurs portables.

Mais ce qui rend le rapport encore plus passionnant, c’est qu’il suit un autre détail non confirmé concernant les prochains modèles de MacBook Pro de 16 pouces. Laptop Mag a récemment entendu certains détails concernant les machines qui, selon la rumeur, seront alimentées par une nouvelle et puissante puce Apple M1X.

Couplée à une puce Apple M1X ?

Selon les rumeurs, AMD dévoilera les variantes de bureau des nouvelles cartes Big Navi dans le courant du mois de janvier 2021. Les nouveaux MacBook Pro de 16 pouces équipés de la puce Apple M1X n’étant pas attendus avant le milieu de l’année 2021, cela devrait donner aux sociétés suffisamment de temps pour homogénéiser les cartes pour un tel ordinateur.

On ne peut donc que supposer que le nouveau MacBook Pro de 16 pouces sera très probablement repoussé à janvier 2021. Avec le lancement du processeur M1 d’Apple, la société atteint des sommets sur le marché des ordinateurs portables. D’autres produits sont sur le point d’être lancés et l’accord exclusif avec AMD sera bientôt conclu. Il semble que l’année 2021 verra une explosion de divers produits Apple.

Lire plus
Périphériques

Le futur Chromebook de Google pourrait se vanter d’une puce de AMD

La nouvelle d’un nouveau Chromebook de marque Google a fait surface fin 2019. Les références de cet appareil, dont le nom de code est Zork, sont apparues en avril. Ce même appareil est apparemment de retour, et apparaît maintenant sur la Google Play Console. Repéré par 91 Mobiles, le listing révèle les principales caractéristiques du Chromebook.

Le Chromebook Zork de Google semble être un appareil équipé d’une puce AMD, et plus précédemment la puce Ryzen 3 3250C, un processeur double-cœur à quatre threads, avec une fréquence de 3,5 GHz. Il sera couplé à 4 Go de mémoire vive (RAM) et à un GPU Radeon Vega 3 à 1,2 GHz.

Bien que la référence sur la Play Console indique que le Zork fonctionne sous Android 9, il semble plus probable qu’il fonctionne sous Chrome OS, car il est identifié comme un Chromebook. Il est à noter que la mention d’Android 9 est également apparue dans les benchmarks de Geekbench en avril dernier. Les benchmarks sont facilement manipulable, alors prenez ces informations avec des pincettes.

Parmi les autres caractéristiques, citons une résolution d’écran de 1 920 x 1 080 pixels, avec une densité de pixels de 160 ppp. Cela correspond à une diagonale d’affichage d’environ 14 pouces.

Malheureusement, le reste des spécifications clés du prochain Google Chromebook restent encore un mystère. En effet, pour l’instant, les données sur le stockage, les ports entrées/sorties, les dimensions et le prix restent inconnus. Cela dit, il est probable que cette machine spécifique ne sera pas un nouveau fleuron de la gamme Pixelbook, mais nous n’excluons pas les futurs modèles dotés d’un matériel AMD plus rapide.

À quand le lancement ?

Vu que les précédents Chromebooks de Google ont tous été extrêmement impressionnants, il est certainement possible que ce « Zork » donne un coup de pouce sur le marché du Chromebook. On ne sait pas encore quand le Chromebook « Zork » de Google fera ses débuts officiels, et sous quel nom il arrivera sur le marché.

Mais à en juger par son apparition sur la Google Play Console, on devrait rapidement en entendre parler.

Lire plus