Fermer

Périphériques

Découvrez les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau, ou encore des constructions fabuleuses telles que le Raspberry Pi

Périphériques

Vous pouvez maintenant utiliser votre GoPro Hero 8 Black comme webcam

Votre caméra d’action GoPro est probablement dans un coin de votre maison, car la pandémie liée au coronavirus COVID-19 nous a tous obligés à rester à l’intérieur pour contenir la propagation. Alors que des marques comme Canon et Panasonic ont lancé des logiciels qui vous permettent d’utiliser votre caméra comme une webcam, GoPro suit enfin le mouvement.

Grâce au logiciel utilitaire de bureau pour webcam de GoPro, vous pouvez désormais utiliser votre GoPro Hero 8 Black comme webcam sans aucun accessoire tiers. Le logiciel n’est disponible que sur macOS. Cependant, la société promet qu’une version Windows est en cours de développement.

Pour démarrer, vous aurez besoin d’une GoPro Hero 8 Black (évidemment), d’un câble USB-C, d’un PC et d’un support GoPro. La première étape consiste à monter la caméra sur votre PC. Bien qu’elle devrait fonctionner avec toutes les montures compatibles, GoPro recommande une pince flexible à mâchoires, une pince magnétique pivotante, une ventouse et un col de cygne.

Une fois le montage de la caméra terminé, vous devrez installer le micrologiciel bêta pour la Hero 8 Black. Vous pouvez obtenir une copie du micrologiciel ici. Maintenant, vous devez installer et lancer l’utilitaire de bureau GoPro Webcam, que vous pouvez télécharger depuis ce lien. Vous verrez maintenant une icône GoPro dans la barre d’état.

Pour continuer, vous devez connecter votre caméra au PC à l’aide d’un câble USB. Pour de meilleurs résultats, la société recommande de le connecter à un port USB 3.0, si votre périphérique en possède un.

Une bonne nouvelle

Lorsque vous aurez réussi à brancher la caméra, vous verrez un point bleu dans la barre d’état. Vous pouvez maintenant prévisualiser la sortie de la caméra en cliquant sur l’option « Voir l’aperçu ». L’entreprise vous permet de choisir entre « Miroir » et « Retournement » comme vue préférée. Au cas où vous vous poseriez la question, le logiciel règle par défaut la qualité de la sortie vidéo sur 1080p à 30 images par seconde. Toutefois, il est possible de passer à 720p à 30 images par seconde si vous avez des limitations de bande passante.

L’utilitaire de bureau pour webcam prend en charge Zoom (v 5.0.5 et plus récent), Google Meet, Microsoft Teams, Skype, Twitch par OBS, BlueJeans, GoTo Meeting, Snap Camera et les salons Facebook. De plus, vous pouvez utiliser la caméra avec Zoom, YouTube Live et Webex via le navigateur Google Chrome.

Techniquement, vous pouvez également utiliser votre GoPro HERO7 Black, HERO6 Black, HERO5 Black, ou HERO4 Black comme webcam. Cependant, cela nécessite au moins un accessoire tiers et ne fonctionnera pas avec cette méthode.

Lire plus
Périphériques

Apple va continuer à utiliser Thunderbolt avec ses nouveaux Mac ARM

Apple prévoit de continuer à utiliser Thunderbolt, malgré l’abandon d’Intel au profit de ses propres processeurs personnalisés. Lors de la conférence WWDC 2020, Apple a dévoilé ses plans pour remplacer Intel par son propre processeur basé sur l’architecture ARM qu’elle utilise dans l’iPhone et l’iPad depuis des années. L’iPad Pro, en particulier, est un bon exemple de la promesse qu’un Mac basé sur ces puces offrirait. Même s’il n’est pas plus rapide que la majorité des ordinateurs portables sur le marché, l’iPad offre ces performances sans ventilateur, tout en offrant une autonomie d’une journée complète.

Une grande question a été de savoir si Apple continuerait à offrir un support au standard Thunderbolt sur les nouvelles machines, dont le lancement est prévu d’ici la fin de l’année. L’interface a été développée à l’origine par Intel, avec l’aide d’Apple. En fait, Intel vient d’annoncer de nouveaux détails sur le prochain Thunderbolt 4.

Il semble qu’il n’y ait pas lieu de s’inquiéter parmi les utilisateurs de Mac ayant fortement investi dans les périphériques Thunderbolt. Dans une déclaration à TechCrunch, Apple a doublé son engagement sur l’interface : « Il y a plus de dix ans, Apple s’est associé à Intel pour concevoir et développer le Thunderbolt, et aujourd’hui nos clients apprécient la rapidité et la flexibilité qu’elle apporte à chaque Mac. Nous restons engagés dans l’avenir de Thunderbolt et nous le supporterons dans les Mac avec un Apple Silicon ».

Alors que certains craignaient qu’Apple perde le support du Thunderbolt sur ses prochains Mac, le fait qu’Apple s’en tienne à la norme est très logique, étant donné qu’elle a contribué à développer la norme Thunderbolt originale en collaboration avec Intel.

C’est une bonne nouvelle pour les utilisateurs de Mac, ainsi que pour Intel. Le soutien continu d’Apple contribuera à stimuler l’adoption, tandis que les utilisateurs de Mac pourront continuer à utiliser les appareils qu’ils possèdent déjà.

Un lancement avant la fin de l’année

Malgré cette collaboration, Apple n’a pas encore offert le support Thunderbolt sur des produits autres que les Mac équipés de processeurs Intel — l’iPad Pro d’Apple, basé sur une architecture ARM se distingue par son port USB-C standard et non par son connecteur Thunderbolt 3. Le Developer Transition Kit d’Apple ne comporte également que des ports USB-C standard.

La nouvelle vient alors qu’Intel a détaillé sa future norme Thunderbolt 4, qui sera basée sur la norme USB4 et qui utilise le même connecteur USB-C que le Thunderbolt 3 le fait déjà aujourd’hui. Tant le Thunderbolt 3 que le Thunderbolt 4 offrent davantage de fonctionnalités garanties (comme la possibilité d’alimenter des moniteurs externes ou de charger des ordinateurs portables) par rapport aux normes USB 3 et USB 4 standard dont elles sont issues, et offrent une cohérence qui fait souvent cruellement défaut aux normes USB-C ordinaires.

Apple devrait lancer ses premiers Mac basés sur une architecture ARM avant la fin de l’année 2020, et prévoit de faire passer sa gamme de produits à ses propres puces d’ici deux ans.

Lire plus
Périphériques

Un benchmark de l’iMac met en avant un processeur exclusif Intel Core i9

Bien qu’Apple n’ait pas présenté de nouvel iMac à la WWDC 2020, il semble que la société se prépare toujours à lancer un nouveau PC tout-en-un alimenté par une puce Intel. Les détails de la nouvelle machine de bureau d’Apple sont apparus sur Geekbench, et semblent confirmer que les iMac ne passeront pas encore à un CPU basé sur une architecture ARM.

Un iMac d’Apple non annoncé est apparu dans des benchmarks Geekbench. Ces derniers indiquant que non seulement il y a un nouveau modèle d’iMac à l’horizon, mais qu’il fonctionnera potentiellement avec un processeur Intel Core i9-10910 exclusif. Des rumeurs circulaient au début de l’année, suggérant qu’Apple travaillait sur un nouveau modèle d’iMac, ce qui alimentait l’espoir qu’il aurait pu figurer sur la liste des annonces à la WWDC 2020 — un espoir qui n’a jamais abouti.

Les informations de Geekbench ont été espionnées par le compte @_rogame sur Twitter. Le rapport de benchmarks présente l’iMac 2020 comme le modèle AAPJ1851.1 fonctionnant sous macOS 10.15.5 (encore macOS Catalina) ; les résultats ont été mis en ligne le 25 juin. Le nouveau modèle d’Apple comprend — sur la base des résultats de Geekbench, bien sûr — un processeur Intel Core i9-10910 ainsi que 32 Go de RAM DDR4.

Le processeur comporte un processeur à 10 cœurs, 20 threads et 20 Mo de cache L3. Qu’est-ce qui différencie le CPU listé de sa variante de base ? La vitesse d’horloge, qui est de 3,6 GHz avec un boost de 4,7 GHz, offre aux acheteurs une vitesse d’horloge un peu plus élevée que celle du modèle Core i9-10900.

Tom’s Hardware spécule qu’il s’agit d’un processeur de 95 watts et qu’il sera exclusif au prochain modèle d’iMac. Cependant, les raisons de l’utilisation de ce processeur particulier dans le nouveau périphérique ne sont pas claires et pourraient être liées à des raisons allant de la réduction des coûts à la satisfaction d’un besoin que les produits connexes ne peuvent pas tout à fait satisfaire.

Une refonte complète ?

Que savons-nous d’autre sur ce modèle à venir ? Il fonctionnera apparemment avec une carte graphique AMD Radeon Pro 5300, qui semble être une variante de bureau de la Radeon Pro 5300M qui se trouve à l’intérieur du MacBook Pro de 16 pouces. Selon la liste de Geekbench, la Radeon Pro 5300 contient 4 Go de VRAM, 20 unités de calcul et une vitesse d’horloge de 1,65 GHz. Il n’y a pas de détails sur la mémoire du GPU, mais il est probable que la Radeon Pro 5300 offrira la même mémoire GDDR6 de 12 Gb/s que son homologue mobile.

Au-delà de ses entrailles exclusives, l’iMac 2020 devrait également être remanié en profondeur. Au début de ce mois, une rumeur a laissé entendre qu’Apple se prépare à lancer un nouvel iMac et qu’il arborera un design inspiré de l’iPad Pro. Ce modèle supprimerait également le disque Fusion Drive au profit d’une gamme entièrement en SSD, et serait doté d’une puce T2. Malheureusement, aucune de ces informations n’est vérifiable dans le benchmark.

Lire plus