Fermer

Périphériques

Découvrez les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau, ou encore des constructions fabuleuses telles que le Raspberry Pi

Périphériques

AMD lance la 3e génération de processeurs Ryzen Threadripper

AMD a annoncé la troisième génération de sa dernière famille de processeurs AMD Ryzen 9 « Threadripper », le Ryzen 3950X, Ryzen 3960X, et Ryzen 3970 X. Faisant partie de la famille de processeurs de bureau AMD Ryzen 9 Threadripper, le processeur AMD Ryzen 9 3950X est le processeur de bureau composé de 16 cœurs le plus puissant du monde, offrant des performances de jeu et 3D inégalées. AMD prétend qu’il surpasse le processeur Intel Core i9-9920X avec jusqu’à 2,34 fois plus de performances par watt.

« Avec notre troisième génération de processeurs AMD Ryzen Threadripper, AMD rehausse une fois de plus la barre des performances, et ce de manière significative pour les créateurs, développeurs et utilisateurs PC enthousiastes », indique Saied Moshkelani, senior vice president et general manager AMD Client compute. « La troisième génération de processeurs Ryzen Threadripper réunit performances de pointe et efficacité énergétique pour constituer la solution haut de gamme ultime pour le bureau. Nous sommes particulièrement enthousiastes à l’idée de compléter notre offre haut de gamme en proposant les processeurs les plus rapides au monde ».

Avec 16 cœurs et 32 threads, le processeur AMD Ryzen 9 3950X est livré avec une horloge de base de 3,5 GHz qui peut être overclocké à 4,7 GHz. En ce qui concerne la mémoire, le CPU dispose de 2 canaux de mémoire DDR4 fonctionnant à 3 200 MHz, et dispose de 1 Mo L1 cache, 8 Mo L2 cache, et 64 Mo L3 cache.

En outre, le processeur bénéficie de l’architecture à la pointe de l’industrie « Zen 2 », laquelle est gravée en 7 nm, avec jusqu’à 88 lignes PCIe 4.0 et 144 Mo de mémoire cache pour une efficacité énergétique record, avec un TDP de 105 watts. AMD recommande l’utilisation d’une solution de refroidissement liquide pour son processeur AMD Ryzen 9 3950X Threadripper, qui sera disponible sur commande à partir du 19 novembre pour seulement 749 dollars (nous n’avons pas encore le prix en France).

Aux côtés de ce puissant processeur, AMD a annoncé les processeurs AMD Ryzen 3960X et AMD Ryzen 3970X Threadripper.

Voici les processeurs AMD Ryzen 3960X et AMD Ryzen 3970X

Alors que le AMD Ryzen 3960X dispose de 24 cœurs CPU et 48 threads, avec une horloge de base de 3,8 GHz qui peut être augmentée jusqu’à 4,5 GHz, le AMD Ryzen 3970X dispose de 32 cœurs CPU et 64 threads, ainsi qu’une fréquence d’horloge de base de 3,7 GHz, qui peut également être boosté à 4,5 GHz. Les deux utilisent l’architecture de base Zen 2 d’AMD et ont un TDP de 280 watts. Ils supportent également jusqu’à 88 voies PCIe 4.0 – dont 72 sont utilisables lorsque le CPU est couplé à un AMD TRX40.

Comme prévu, ces deux processeurs sont beaucoup plus chers que le AMD Ryzen 3950X car ils seront vendus au prix de 1 399 dollars pour le AMD Ryzen 3960X et 1 999 dollars pour le AMD Ryzen 3970 X.

Enfin, AMD a également annoncé le AMD Athlon 3000G, attendu pour le 19 novembre. Il s’agit d’un nouveau CPU abordable vendu seulement 49 dollars, qui apporte des expériences informatiques fiables à un vaste panel d’utilisateurs. Comparés aux puces haut de gamme de AMD, les 2 cœurs et les 4 threads du processeur sont absolument minuscules, mais AMD indique que la puce est déverrouillée et prête à être overclockée afin d’en tirer un peu plus de puissance avec le bon matériel.

Lire plus
Périphériques

Le Mac Pro d’Apple autorisé par la FCC, fait allusion à un imminent lancement

Quand Apple a annoncé sa nouvelle version de Mac Pro en juin dernier, la société n’a pas donné de date de sortie plus précise que « cet automne ». Mais, le puissant nouvel ordinateur Mac Pro vient d’apparaître sur le site de la FCC, ce qui pourrait indiquer un imminent lancement.

En juin 2019, Apple a dévoilé son Mac Pro entièrement redessiné. Loin du design « poubelle » de 2013, le Mac Pro (2019) reprend l’aspect familier de la tour PC. Il est doté d’un « Space Frame » en acier inoxydable, d’un extérieur entièrement démontable et d’une section avant hautement perforée conçue pour faciliter la régulation thermique (et qui a établi des comparaisons malheureuses avec une râpe à fromage).

De plus, le nouveau Mac Pro est très modulaire, avec un grand nombre d’emplacements d’extension et les « modules MPX » d’Apple qui vous permettent de remplacer la carte graphique (ou les cartes) pour répondre à vos besoins. On est bien loin du Mac Pro (2013), dont le design compact et cylindrique était l’antithèse même de la modularité.

Le fait d’apparaître sur le site de la FCC ne garantit pas exactement que le Mac Pro sortira dans un proche avenir, car les appareils de nombreuses entreprises arrivent sur le site de la FCC des mois avant leur lancement effectif. Mais les appareils Apple apparaissent souvent sur le site juste avant son annonce. Par exemple, les dépôts de la FCC pour les AirPods Pro, qui ont été annoncés ce lundi, ont également été publiés sur le site de la FCC le même jour.

Quoi qu’il en soit, il n’est pas surprenant que l’approbation de la FCC arrive à ce moment-ci. Une fuite importante il y a quelques jours à peine suggérait que le lancement pourrait être imminent. Cette fuite concernait l’utilitaire de configuration d’Apple, conçu pour aider les techniciens certifiés à réparer les appareils Apple. Selon la fuite, Apple a mis à jour son utilitaire pour inclure des instructions sur la façon de mettre le nouveau Mac Pro en mode DFU pour le diagnostic et la réparation, ce qui suggère que ce dernier était presque prêt pour la sortie.

Un assemblage en Chine ?

Un autre détail intéressant que l’on trouve est que certains Mac Pro peuvent être assemblés en Chine. C’est surprenant à voir, puisque Apple a annoncé en septembre que l’ordinateur serait fabriqué à Austin, au Texas. Vous pouvez voir la mention « Assembled in China » sur cette photo d’une étiquette du Mac Pro sur le site de la FCC :

Bien sûr, il y a quelques explications à cela. Apple peut fabriquer certaines pièces du nouveau Mac Pro en Chine, et les expédier à Austin. L’entreprise pourrait également répartir la fabrication et l’assemblage entre la Chine et le Texas, selon la demande et la disponibilité des pièces. Les Mac Pro de la précédente génération avaient été assemblés à Austin et portaient l’inscription « Assembled in the USA » pour indiquer qu’ils comprenaient des composants de fabricants étrangers.

Cela dit, Apple a spécifiquement demandé à l’administration Trump, en juillet dernier, une exemption sur les droits de douane imposés dans le cadre de la guerre commerciale en cours entre les États-Unis et la Chine. Lorsque l’entreprise a annoncé en septembre dernier qu’elle fabriquerait l’ordinateur à Austin, cela a semblé être une décision destinée à apaiser Trump. Quoi qu’il en soit, Apple a quand même été frappée d’une taxe de 25 % sur cinq pièces du Mac Pro, conformément à la politique tarifaire.

Il n’est donc pas clair à ce jour si Apple va rester entièrement avec Austin, ou si elle va effectivement déplacer une partie de la fabrication ou de l’assemblage, ou les deux, vers la Chine.

Lire plus
Périphériques

Comme le vantait Microsoft, le Surface Laptop 3 est bien réparable selon iFixit

Plus tôt ce mois-ci, Panos Panay, le responsable de la gamme Surface, a montré comment vous pourriez pénétrer dans les entrailles du Surface Laptop 3 simplement en soulevant la plaque supérieure. Et, il s’avère que c’est aussi facile que Panay l’a fait croire, selon le démontage du Surface Laptop 3 par iFixit.

Pour l’ancienne gamme de Surface Laptop, il était quasiment impossible de pénétrer dans ses entrailles. Il a fallu arracher de force le clavier et le couvercle supérieur pour accéder aux composants internes — iFixit a utilisé un couteau sur le Surface Laptop — et une fois à l’intérieur, il s’est avéré qu’aucun d’eux n’était remplaçable par l’utilisateur. Ce constat a eu pour conséquence d’attribuer un pitoyable score de réparabilité de 0 sur 10 pour le Surface Laptop et le Surface Laptop 2.

Cependant, pour le Surface Laptop 3, iFixit indique que vous pouvez desserrer le couvercle supérieur simplement en dévissant quatre vis Torx Plus sur le dessous de l’ordinateur portable. Une fois fait, vous pouvez utiliser un médiateur de guitare ou un autre outil assez souple pour soulever doucement le capot supérieur, qui est fixé au reste de l’ordinateur par des aimants et un seul câble flexible.

Cependant, une fois que vous aurez enlevé le couvercle, vous ne pourrez plus personnaliser le Surface Laptop 3 à votre guise, car le CPU et la RAM sont soudés à la carte mère. En outre, les batteries sont encore complètement collées en place et comportent tous les risques en essayant d’arracher un paquet de produits chimiques volatils.

Bien que l’écran tactile ne puisse être retiré qu’avec peu de difficulté, il doit être remplacé dans son ensemble, ce qui peut s’avérer très coûteux.

Vous pourrez remplacer le SSD

La seule chose que vous pouvez facilement remplacer est le SSD M.2 2230, si vous pouvez en trouver un. Microsoft met en garde contre le remplacement, en mentionnant qu’un « technicien qualifié » devrait être le seul à le faire, mais la seule chose qui maintient le SSD enfoncé est une seule vis Torx Plus — donc si vous savez ce que vous faites, et que vous êtes prêt à risquer d’annuler votre garantie, il semble que vous pourrez ajouter du stockage sur votre ordinateur portable tout seul.

Si vous êtes vraiment rusé, vous pourriez être capable de réparer un clavier cassé, la prise casque, ou même l’écran, mais le SSD semble être le plus facile à atteindre. Passer de 0 à 5 sur le système de notation d’iFixit est vraiment impressionnant. Ce n’est peut-être pas l’ordinateur portable le plus réparable du marché, mais au moins les propriétaires d’un Surface Laptop 3 ne seront pas totalement perdants quand, et pas si, de mauvaises choses arrivent.

Espérons que cela va encourager Microsoft à poursuivre sur cette voie.

Lire plus