fermer

Périphériques

Les périphériques, des moniteurs aux claviers en passant par les dispositifs de stockage, jouent un rôle crucial dans l’optimisation de l’expérience utilisateur.

Examinez les dernières innovations et les meilleurs produits sur le marché avec nos critiques et comparatifs. Que vous soyez à la recherche de l’ergonomie ou de la performance, nos recommandations vous guideront dans vos choix.

Périphériques

DJI Action 5 Pro : Un concurrent de taille pour GoPro ?

DJI Action 5 Pro : Un concurrent de taille pour GoPro ?

Le mois dernier, les premières fuites concernant la DJI Action 5 Pro ont suggéré l’arrivée d’un nouveau concurrent pour GoPro. Aujourd’hui, une nouvelle image divulguée nous donne une meilleure idée des potentielles spécifications et du design de cette caméra d’action.

L’habituelle source de DJI, @OsitaLV, a partagé une image (ci-dessous) de ce qui semble être une DJI Action 5 Pro, successeure de la DJI Osmo Action 4, lancée en août 2023. Comme pour le modèle actuel, certaines de ses spécifications sont indiquées sur l’objectif.

Malheureusement pour ceux qui espéraient des améliorations comme un capteur de 1 pouce, les spécifications clés de la Action 5 Pro semblent identiques à celles de la Action 4. On retrouve un capteur CMOS de 1/1,3 pouces, une ouverture f/2.8 et un champ de vision de 155 degrés.

Cette fuite suit des rapports d’un dépôt auprès de la FCC (Federal Communications Commission) le 7 juillet pour la DJI Action 5 Pro, qui laissait entrevoir des spécifications comme une batterie de 1 950 mAh (contre 1 770 mAh sur le modèle actuel) et la prise en charge du Wi-Fi 6.

Des améliorations attendues pour la DJI Action 5 Pro

Malgré un design analogue à celui de la Action 4, on peut espérer que la DJI Action 5 Pro bénéficie d’un nouveau processeur permettant des améliorations comme une stabilisation d’image améliorée, des débits vidéo plus élevés et, espérons-le, de nouveaux modes de photographie améliorés. Vu le récent dépôt auprès de la FCC et ces nouvelles fuites, nous ne devrions pas attendre trop longtemps pour voir les spécifications officielles.

L’arrivée d’une DJI Osmo Action 5 Pro serait une bonne nouvelle pour ceux qui cherchent une nouvelle caméra d’action.

Lire plus
Périphériques

Les Copilot+ PC deviennent une menace pour Intel, une révolution pour Windows on ARM

Les Copilot+ PC deviennent une menace pour Intel, une révolution pour Windows on ARM

Microsoft et Qualcomm ont lancé les nouveaux Copilot+ PC, créant une concurrence sérieuse pour Intel. Ces appareils promettent une autonomie impressionnante et des performances comparables au MacBook Air. Mais cette fois-ci, Windows on ARM peut-il vraiment convaincre ?

Depuis plus d’une décennie, Microsoft s’efforce de porter Windows sur des processeurs ARM. Les nouveaux Copilot+ PC, équipés de la puce Qualcomm Snapdragon X Elite, pourraient bien marquer le tournant décisif. Tom Warren de The Verge a testé les premiers appareils et est particulièrement impressionné par l’autonomie. Pour Intel, cela pourrait être un signal d’alarme.

Selon Warren, le modèle de base du Surface Laptop à 1 199 euros peut être utilisé une journée entière sans recharge. Même après plusieurs jours en mode veille, la batterie reste chargée — un scénario impensable avec des processeurs Intel jusqu’à présent. Cette nouvelle génération de puces Qualcomm offre ainsi l’autonomie promise que Intel n’a pas pu atteindre depuis des années.

La frustration de Microsoft envers Intel grandit depuis des années en raison du manque de progrès. En 2015, des problèmes avec les puces Skylake d’Intel ont causé des difficultés majeures avec les Surface Pro 4 et Surface Book. Ces expériences ont conduit à des discussions internes chez Microsoft sur la diversification des fournisseurs de puces. En 2019, Microsoft a lancé pour la première fois des appareils Surface sans processeurs Intel : le Surface Laptop 3 de 15 pouces avec une puce AMD et la Surface Pro X avec un SoC Qualcomm.

Le tournant avec les puces ARM

Surface Laptop and Surface Pro H 1 scaled

Le Surface Pro X a montré le potentiel de l’architecture ARM, mais n’a pas encore offert une expérience convaincante de Windows on ARM. Le véritable tournant est venu avec l’acquisition de Nuvia par Qualcomm en 2021. Nuvia, fondée par d’anciens ingénieurs d’Apple, a apporté le savoir-faire nécessaire pour développer des puces ARM haute performance. Au cours des deux dernières années, Microsoft et Qualcomm ont travaillé intensivement sur la vision des Copilot+ PC.

Développeurs de logiciels à la traîne

Un aspect crucial pour le succès de Windows on ARM est la disponibilité de logiciels compatibles. Peu avant le lancement, Slack et Google ont publié des versions ARM64 de leurs applications. Adobe a également promis d’offrir des programmes comme Premiere Pro pour Windows sur ARM.

Réactions d’AMD et d’Intel

Tandis que Qualcomm a déjà lancé ses puces Snapdragon X Elite, AMD et Intel préparent leurs propres versions. Les puces Strix Point d’AMD devraient être disponibles en juillet, tandis que les processeurs Lunar Lake d’Intel arriveront plus tard dans l’année. Les deux entreprises promettent de meilleures performances et une autonomie accrue. Cependant, Qualcomm est désormais un concurrent sérieux dans ces deux domaines.

Initialement, seules les puces Qualcomm prendront en charge les fonctions Copilot basées sur l’IA. AMD et Intel suivront plus tard.

Pas de rupture radicale comme chez Apple

Contrairement à Apple, Microsoft ne peut pas opérer une rupture radicale. La compatibilité avec des applications et des systèmes anciens reste essentielle pour de nombreuses entreprises. Intel devra faire face à la concurrence, tandis que les OEM de Windows sont prêts à intégrer des puces Qualcomm dans certains de leurs meilleurs ordinateurs portables.

f7e2af26 microsoft copilot ne ma jpg

Des rumeurs indiquent qu’AMD prévoit également de lancer des processeurs ARM pour les ordinateurs portables Windows dès 2025. Cela pourrait bouleverser encore davantage la situation. Pour Microsoft, la gestion de la transition vers Windows sur ARM tout en satisfaisant tous les partenaires de puces et les OEMs sera un défi.

La diversification des processeurs ne peut être que bénéfique pour la concurrence et le marché des ordinateurs portables Windows. Si les ordinateurs portables Windows sur ARM s’imposent dans le segment haut de gamme, il ne faudra pas longtemps avant qu’ils ne se développent également dans le segment des budgets. Il sera alors intéressant de voir comment Intel réagira face à cette nouvelle concurrence.

Lire plus
Périphériques

Surface Pro 11 et Laptop 7 de Microsoft : Vers une révolution de la réparabilité

Surface Pro 11 et Laptop 7 de Microsoft : Vers une révolution de la réparabilité

Les dernières offres de Microsoft, la Surface Pro 11 et le Surface Laptop 7, ont été soumises à des démontages rigoureux par iFixit, révélant un changement significatif dans l’approche de l’entreprise en matière de conception matérielle.

Ces appareils présentent des améliorations notables en matière de réparabilité et de modularité, ce qui les rend plus conviviaux et plus faciles à entretenir. L’adoption de puces Snapdragon X de Qualcomm basées sur l’architecture ARM améliore encore leurs performances et leur efficacité, marquant ainsi une évolution révolutionnaire dans le monde des PC Windows.

Le passage de l’architecture x86 traditionnelle aux puces ARM témoigne de l’engagement de Microsoft à innover et à rester compétitif sur le marché. Le chipset Qualcomm Snapdragon X, qui équipe la Surface Pro 11 et le Surface Laptop 7, offre des performances robustes qui rivalisent avec la puce M3 d’Apple. Cette décision permet non seulement d’aligner les appareils de Microsoft sur les normes de l’industrie, mais elle ouvre également la voie à de futures avancées en matière de puissance de traitement et d’efficacité énergétique.

L’un des aspects les plus frappants de la Surface Pro 11 et du Surface Laptop 7 est leur réparabilité améliorée. Microsoft a fait des progrès considérables dans la conception de ces appareils pour faciliter le démontage et l’accessibilité des composants. Les utilisateurs comme les techniciens apprécieront la possibilité de remplacer plus facilement les batteries, le stockage et d’autres composants clés. Cette approche conviviale simplifie non seulement le processus de réparation, mais contribue également à la longévité et à la durabilité des appareils.

Dans un souci louable de transparence, Microsoft a mis à la disposition du public les manuels d’entretien de la Surface Pro 11 et du Surface Laptop 7 dès leur lancement. Cette décision permet aux utilisateurs et aux techniciens d’effectuer des réparations en toute confiance et avec précision, armés des informations et des conseils nécessaires. La disponibilité des manuels de service souligne encore l’engagement de Microsoft en faveur de la réparabilité et de l’autonomisation des utilisateurs.

Surface Pro 11 et Surface Laptop 7 reçus 8 sur 10 !

L’impact de ces améliorations en matière de réparabilité est évident dans les scores provisoires de réparabilité attribués par iFixit. Les deux appareils ont reçu la note impressionnante de 8 sur 10, ce qui reflète les progrès considérables réalisés dans leur conception et leur accessibilité pour les réparations et les mises à jour. Microsoft a longtemps été une épine dans le pied d’iFixit, avec le Surface Laptop original recevant une note de 0 sur 10 en 2017.

Surface thermals out2 1 2048x136 1 jpg

La Surface Pro 11 et le Surface Laptop 7 représentent une avancée significative dans l’approche de Microsoft en matière de conception matérielle. En donnant la priorité à la réparabilité et à la modularité, l’entreprise établit une nouvelle norme pour l’industrie. Ces avancées améliorent non seulement l’expérience de l’utilisateur, mais contribuent également à la longévité et à la durabilité des appareils, en réduisant les déchets électroniques et en promouvant une approche de la technologie plus respectueuse de l’environnement.

Les consommateurs étant de plus en plus conscients de l’importance de la réparabilité et du droit à la réparation, les efforts de Microsoft dans ce sens sont à la fois opportuns et louables. La combinaison de puces ARM, d’une conception conviviale et de manuels d’entretien accessibles, fait de ces appareils des précurseurs dans le domaine du matériel pouvant être entretenu et réparé.

Vers un avenir de la réparabilité

laptop interior 1200x800 1 jpg

Il est clair que l’avenir de la technologie réside dans la création d’appareils non seulement très performants, mais aussi réparables et modulaires. La Surface Pro 11 et le Surface Laptop 7 de Microsoft sont de brillants exemples de cette philosophie, ouvrant la voie à une nouvelle ère de conception centrée sur l’utilisateur.

Avec une entreprise aussi importante et influente que Microsoft officiellement du bon côté du mouvement de réparabilité, nous pouvons peut-être espérer voir des améliorations de la part des concurrents. Personne ne devrait avoir à débourser 1 000 euros ou plus pour un nouvel appareil simplement parce que les fabricants font exprès de rendre leurs produits difficiles à réparer.

Lire plus