Fermer

Périphériques

Découvrez les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau, ou encore des constructions fabuleuses telles que le Raspberry Pi

Périphériques

Dell annonce son nouveau XPS 13 qui intègre les processeurs Intel de 10e génération

La dernière actualisation des ordinateurs portables de Dell a quelque chose de nouveau pour à peu près toutes les gammes à son actif. Les nouveaux ordinateurs portables XPS sont équipés des premiers processeurs Intel Ice Lake gravés en 10 nm, les nouveaux Inspirons reçoivent de nouveaux processeurs et puces graphiques, et les nouveaux ordinateurs Alienware sont plus performants qu’ils ne l’ont jamais été.

Le XPS 13 2-en-1 est un passionnant nouveau dans la gamme d’ordinateurs portables de Dell, car il s’agit du premier à intégrer les processeurs Intel de la série 10. Les acheteurs auront l’option d’un processeur double-cœur Core i3-1005 G1, d’un quadricœur Core i5-1035 G1 ou d’un quadricœur i7-1065 G6. Cette solution peut être associée à une mémoire DDR4 allant jusqu’à 32 Go, à un 1 To de stockage SSD et à un choix d’écran entre un modèle à une résolution 1080p avec 500 nits de luminosité et un rapport de contraste de 1800:1, et un panneau 4K prenant également en charge la technologie HDR, une luminosité de 500 nits et un rapport de contraste de 1500:1.

Dell affirme que le périphérique va multiplier les performances jusqu’à 2,5 fois à celles de la dernière génération de Dell XPS 13, qui n’était pas en reste. La firme a également augmenté la taille de l’écran de 7 %, réduit la taille physique de l’ordinateur portable de 8 % et améliore la gestion thermique. L’autonomie est estimée à 16 heures dans des conditions idéales.

Aucune date de sortie n’a encore été fixée, mais quand il sera mis en vente, le nouveau XPS 13 (2019) commencera à 1 000 dollars.

Le XPS 15 s’améliore aussi

Le nouveau XPS 15 intègre l’un des nouveaux processeurs mobiles d’Intel de 9e génération, avec jusqu’à 8 cœurs grâce au processeur Core i9-9980HK sous le capot. Cette puce est associée à une mémoire DDR4 pouvant atteindre 64 Go, jusqu’à 2 To d’espace de stockage et une puce graphique GTX 1650 en option, ce qui en fait une machine extrêmement véloce pour toutes les tâches professionnelles et les jeux. Les options pour l’écran comprennent un panneau 1080p avec un rapport de contraste de 1500:1, un modèle 4K avec un rapport de contraste de 1500:1 et une luminosité de 500 nits et un panneau 4K OLED avec un rapport de contraste atteignant les 100000:1.

À partir de seulement 1,81 kg, le nouveau XPS 15 est remarquablement portable pour sa taille, avec une autonomie allant jusqu’à 20,5 heures dans des conditions idéales. C’est une amélioration notable par rapport à l’autonomie de son prédécesseur.

Il est en vente maintenant, à partir d’un prix de 1 000 dollars, ou 1 900 dollars si vous optez pour l’écran OLED.

Lire plus
Périphériques

Les processeurs AMD Ryzen de 3e génération disponibles le 7 juillet, la AMD Navi arrive

Au Computex 2019, AMD célèbre son 50e anniversaire et a dévoilé les processeurs AMD Ryzen de 3e génération et les cartes graphiques Navi. AMD a annoncé ce que nous pouvions attendre dans les futurs mois : les processeurs AMD Ryzen de 3e génération. Ces puces, basées sur un processus de fabrication du Zen 2 de 7 nm, apportent un plus grand nombre de cœurs, des vitesses d’horloge plus rapides et une efficacité énergétique accrue.

La troisième génération de puces AMD Ryzen commencera par la carte AMD Ryzen 7 3700X, avec 8 cœurs et 16 threads, dotée d’un turbo boost de 4,4 GHz, et d’un cache de 36 Mo, avec une enveloppe thermique (TDP) de seulement 65 W. AMD a pris ce Ryzen 7 3700X et l’a opposé au processeur Intel Core i7-9700K dans le Cinebench R20, où la puce de la marque affichait un score supérieur de 28 %.

AMD a ensuite dévoilé le Ryzen 7 3800X et l’a comparé au Core i9-9900K dans PlayerUnknown, où ses performances étaient presque identiques. Nous n’avons aucune information sur les prix, mais nous pouvons être certains que la puce AMD sera moins chère que celle proposée par Intel. Enfin, AMD a dévoilé pour la première fois sur le marché grand public le Ryzen 9 3900X, doté de 12 cœurs et de 24 threads et d’un mode turbo boost de 4,6 GHz. Cette puce, comparée à l’Intel Core i9-9920X dans Blender, était 18 % plus rapide pour la moitié du prix.

De plus, toutes ces puces présentent une augmentation de 15 % de l’IPC (instructions par horloge). Tous ces processeurs seront disponibles à partir du 7 juillet.

Quand on parle de la AMD Navi

Cependant, AMD fabrique plus que de simples processeurs. Lentement mais sûrement, il semblerait que AMD s’attache à la lourde tâche du développement d’une carte graphique qui peut vraiment rivaliser avec les offres haut de gamme de NVIDIA. Et, les espoirs sont tous ciblés sur Navi, l’architecture graphique de nouvelle génération qui a reçu un énorme coup de projecteur lorsque Sony l’a choisi pour sa prochaine console de jeu, la PlayStation 5.

Mais Navi arrive également sur PC, et la société vient de révéler quand et où : une nouvelle famille de processeurs graphiques de bureau nommée AMD Radeon RX Series 5700 est attendue en juillet. C’est en tout cas ce que la société a révélé au Computex 2019 à Taipei.

Nous aurons tous les détails lors d’un événement le 10 juin, mais voici ce que nous savons maintenant :

  • Il semblerait que l’architecture Navi va maintenant tenter de mieux communiquer sur « RDNA », car c’est ainsi que la société appelle son architecture
  • Selon AMD, la nouvelle architecture peut multiplier 1,25 fois les performances par horloge et 1,5 fois les performances par watt par rapport à la précédente architecture GCN (Graphics Core Next) qui alimentait ses précédents GPU Polaris et Vega (ce qui est vague, mais plutôt attrayant !)
  • La Radeon RX Series 5700 aura de la mémoire GDDR6 et supportera du PCIe 4.0
  • Au cours de l’événement, la société a montré un des processeurs graphiques de la RX Series 5700 en battant une carte graphique NVIDIA RX 2070 de 10 % en une seule partie

Pour moi, la seule chose à retenir est la suivante : avant d’acheter un nouveau GPU, il vaut peut-être la peine d’attendre jusqu’au 10 juin pour savoir ce que AMD a vraiment dans ses cartons.

Lire plus
Périphériques

Microsoft retire les périphériques Huawei des boutiques après l’interdiction américaine

Microsoft est l’une des sociétés américaines censées couper ses liens avec Huawei à la suite de l’injonction signée par le président Trump la semaine dernière et imposant de nouvelles restrictions aux sociétés chinoises.

Après que Google a interdit à Huawei d’utiliser la version sous licence d’Android et que plusieurs autres sociétés aient décidé de mettre fin à leur partenariat avec le géant chinois de la technologie, Microsoft devrait faire à peu près la même chose tôt ou tard.

Et à première vue, elle a déjà fait le premier pas vers une suspension de sa collaboration avec Huawei en retirant des périphériques fabriqués par la société chinoise dans ses boutiques officielles.

Souvent décrit comme l’un des principaux rivaux du MacBook, le Huawei MateBook X Pro n’est plus disponible sur la boutique en ligne de Microsoft. The Verge écrit que le périphérique est toujours disponible dans les boutiques physiques, mais cela pourrait changer tôt ou tard si Microsoft décide de ne plus travailler avec Huawei.

Qu’est-ce qui se passe avec Windows ?

Entre-temps, le géant du logiciel est resté complètement discret sur tout ce qui concerne Huawei. À ce jour, aucun communiqué officiel n’a été fait par la société, bien qu’on puisse penser qu’elle s’exprimera prochainement si la situation se poursuit.

Cependant, la plus grande question concerne les licences Windows. Si Microsoft interdit à Huawei d’utiliser Windows sur ses appareils, l’entreprise chinoise devra peut-être se tourner vers une solution de remplacement, qui peut être Linux ou un système d’exploitation interne.

Huawei a déjà indiqué qu’elle développait ses propres solutions de remplacement pour Android et Windows afin de se préparer à une interdiction par le gouvernement américain, mais les détails concernant ces opérations restent flous à ce jour.

Pendant ce temps, Huawei a récemment reçu une fenêtre de trois mois au cours de laquelle elle peut continuer à travailler avec des sociétés américaines pour les appareils existants. Cependant, il n’est pas permis d’acheter de nouveaux composants qui pourraient être utilisés pour la fabrication de nouveaux produits.

Lire plus