Fermer

Périphériques

Découvrez les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau, ou encore des constructions fabuleuses telles que le Raspberry Pi

Périphériques

CES 2019 : Samsung présente son Notebook 9 Pro, et son extrême le Notebook Flash

Le CES est toujours un moment propice pour annoncer les futurs ordinateurs, mais la plupart d’entre eux semblent cibler l’informatique haut de gamme, que ce soit pour les jeux ou l’environnement de travail plus traditionnel. Bien sûr, il en existe des modèles d’entrée de gamme, mais une bonne majorité d’entre eux utilisent le système d’exploitation Chrome OS de Google. Pour le CES 2019, Samsung entend couvrir toutes ses bases.

De son ordinateur portable Odyssey, orienté vers le gaming, au professionnel Notebook 9 Pro, en passant par l’élégant Notebook Flash, Samsung s’assure qu’un ordinateur portable Windows sous son pavillon répond à tous les besoins et à tous les budgets.

Si vous avez besoin de puissance extrême, vous ne risquez pas de vous tromper avec un ordinateur portable de jeu comme le Samsung Notebook Odyssey. Mais si vous avez besoin de quelque chose qui aura également l’air professionnel et élégant, ne cherchez pas plus loin que le Samsung Notebook 9 Pro. Comme son prédécesseur, le nouveau Notebook 9 Pro est un élégant et fin 2-en-1. Fonctionnant sur un processeur Intel Core i7 de 8e génération avec une horloge de base de 1,8 GHz, capable de supporter jusqu’à 4,6 GHz lorsque la puce doit se dégourdir les jambes, il est doté de 8 Go de mémoire vive (RAM) LPDDR3 et de 256 Go de stockage SSD PCIe NVMe, le Notebook 9 Pro peut fonctionner de manière autonome dans de nombreuses tâches informatiques.

Cependant, dans le même temps, le Notebook 9 Pro ne semblera pas déplacé au bureau. Sa finition métallique, ses bords d’écran extrêmement fins et ses bords taillés en diamant en font un compagnon idéal pour vos réunions de travail. Son écran pliable à 360 degrés et le stylet Active Pen inclus le rendent également idéal pour la création et la consommation de contenu.

Le modèle 13,3 pouces fonctionne avec un écran d’une résolution full HD, et a vu les bords d’écran se rétrécir à 6,7 mm. Et, le clavier rétro-éclairé a été « entièrement repensé », selon Samsung. La firme promet d’avoir jusqu’à 14 heures d’autonomie, mais ne donne aucune précision quant au type d’utilisation (utilisation supposée légère). En outre, vous disposez de la charge rapide. De plus, les acheteurs bénéficient d’une paire de haut-parleurs stéréo de 1,5 W dotés de la technologie Thunder Amp qui garantit un son de qualité. La connectivité comprend une paire de ports Thunderbolt 3, un connecteur USB Type-C et un port micro SD.

Notebook Flash pour les petits budgets

Toutefois, si vous avez un budget serré, le nouveau Notebook Flash sera peut-être plus à votre goût. Certes, c’est un ordinateur portable visuellement curieux, avec un châssis à motifs textiles et un clavier de machine à écrire d’apparence rétro.

Mais, cela ne veut pas dire que le Notebook Flash va rester sur un comptoir. Bien sûr, les processeurs Intel Celeron N4000 ou Pentium Silver N5000 ne sont pas les plus véloces du marché, mais avec 4 Go de RAM et 64 Go de stockage EMMC, ils peuvent toujours faire le travail, surtout avec Windows 10 Home. Bien évidemment, le manque de ressources se justifie par le prix. Il dispose d’un écran antireflet de 13,3 pouces d’une résolution full HD. L’autonomie revendiquée est de 10 heures selon Samsung. La connectivité comprend une paire de ports USB Type-C, deux autres connecteurs USB (3,0 et 2,0) et un port micro SD.

Le Notebook Flash est doté d’un capteur d’empreintes digitales. 

Le Samsung Notebook Flash sera en vente à partir du 15 janvier au prix de 349,99 dollars pour un processeur Celeron ou de 399,99 dollars pour un Pentium Silver. Le Samsung Notebook 9 Pro viendra plus tard dans l’année, bien que Samsung n’ait pas encore mis un prix sur lui.

Lire plus
Périphériques

CES 2019 : Samsung se joint à la bataille du jeu sur PC avec le Notebook Odyssey

Samsung n’est généralement pas le nom auquel vous pensez quand vous voulez un « ordinateur portable de jeu ». Bien que Samsung fabrique depuis longtemps des ordinateurs portables Windows, ce n’est qu’en 2017 qu’elle a fait un bond sur le marché des ordinateurs portables de jeu avec le Samsung Notebook Odyssey. Cela a été suivi un an plus tard par le Notebook Odyssey Z.

Alors, quelle est la suite ? Le Samsung Notebook Odyssey, bien sûr ! Mis à part les déroutantes conventions de nommage, le dernier modèle de portable de jeu Samsung offre à l’ordinateur la mise à niveau dont il a besoin, juste avant que la nouvelle génération de matériel n’arrive sur le marché.

Le premier Samsung Notebook Odyssey a été lancé avec des spécifications pas très élevées, du moins en ce qui concerne le composant le plus critique d’un ordinateur dédié aux gamers : la carte graphique. Au moment de l’annonce, le modèle plus petit de 15,6 pouces associait un processeur Intel Core de 7e génération et le GPU d’entrée de gamme, la NVIDIA GeForce 1050. Le Notebook Odyssey Z disposait quant à lui d’un processeur Intel de 8e génération, mais uniquement une carte graphique GTX 1060.

Avec le nouveau Samsung Notebook Odyssey (2019) n’a pas encore adopté la nouvelle famille de processeurs Intel Core i de 9e génération, mais elle s’est tournée vers la dernière et la plus puissante, au moins pour les consommateurs, carte graphique de NVIDIA, la GeForce RTX 2080. Cela implique un real-time tracing, une IA et une énorme puissance de calcul dans un seul petit paquet.

Un puissant refroidissement

Cela doit chauffer non ? C’est pourquoi Samsung ajoute deux ventilateurs Jet Blade de 83 lames chacun et un système de refroidissement à cinq tubes. En outre, le Notebook Odyssey arbore un design unique, avec une charnière qui ne fait pas toute la largeur de l’ordinateur portable. Qu’il s’agisse simplement d’esthétique ou d’une fonctionnalité dédiée, Samsung ne le dit pas.

Le reste de l’ordinateur semble assez basique, mais il reste intéressant. On retrouve un écran de 15,6 pouces d’une résolution full HD qui prend en charge non seulement NVIDIA G-SYNC, mais dispose également d’un taux de rafraîchissement de 144 Hz. La configuration de base dispose de 16 Go de mémoire vive (RAM), et prend en charge le stockage NVMe SSD et HDD.

La connectivité comprend un seul port USB Type-C, un trio de connecteurs USB 3.0, ainsi que des ports HDMI et Ethernet, avec une connexion Wi-Fi 802.11ac 2×2. Samsung indique que le Notebook Odyssey (2019) sera disponible au début de cette année, mais n’indique rien sur le prix.

Lire plus
Périphériques

La gamme de moniteurs haut de gamme de Samsung se multiplie au CES 2019

Samsung va aller au CES 2019 à Las Vegas avec de multiples produits dans ses valises, dont un trio de nouveaux moniteurs. Chacun d’entre eux s’adresse à différents groupes de personnes, des joueurs aux créateurs de contenu. Ils sont tous les trois d’impressionnants moniteurs pour diverses raisons. Mais, autant le dire de suite, ces derniers vont être coûteux.

Le premier moniteur révélé est le Samsung Space Monitor. C’est sans doute le moniteur le plus intéressant du trio de produits avec son design minimaliste et son bras de fixation du bureau. Le Space Monitor est disponible en deux modèles : un modèle QHD de 27 pouces et un modèle 4K de 32 pouces.

Ce bras vous permet d’incliner et d’agrandir l’écran, de le pousser contre un mur jusqu’à ce qu’il repose sur le bureau. Les câbles HDMI et d’alimentation du moniteur sont également intégrés à travers le bras, ce qui contribue à ajouter au look minimaliste en les cachant de la vue.

Un autre modèle est le CRG9, qui est certainement en passe de devenir le moniteur de jeu le plus impressionnant que nous verrons au CES 2019. Le CRG9 offre un affichage courbé de 49 pouces avec un ratio 32:9 et une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. Le temps de réponse est de 4 ms, ce qui est relativement bon pour un moniteur de jeu. Il prend également en charge la technologie Freesync 2 HDR d’AMD.

Selon Samsung, la résolution de 5 120 x 1 440 pixels revient à placer deux écrans QHD de 27 pouces au format 16:9 côte à côte, selon Samsung. En ce qui concerne les spécifications, Samsung inclut également la prise en charge de la technologie HDR10, ainsi qu’un port HDMI, deux ports DisplayPort et une prise USB.

Des moniteurs coûteux

Enfin, nous avons le moniteur UR59C de 32 pouces. Cet écran incurvé s’adresse principalement aux créateurs de contenu, avec une résolution de 3 840 x 2 160 pixels et un rapport de contraste de 2500:1. Pour ce qui est du design, l’objectif est épuré et mince, car Samsung précise que le moniteur a une épaisseur totale de 6,7 mm. En outre, le dos recouvert de tissu, plus professionnel que l’aspect plus industriel d’un moniteur de jeu. C’est à peu près tout ce que Samsung a dit à propos de ce dernier, ce qui n’est pas vraiment surprenant étant donné ce qui a été révélé à ses côtés.

Il n’y a pas de date de sortie pour ces moniteurs, bien que Samsung les présentera tous les trois au CES la semaine prochaine. La tarification constituera une question importante pour ces trois moniteurs. Ne vous attendez pas à ce qu’ils soient bon marché.

Lire plus