Fermer

Périphériques

Découvrez les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau, ou encore des constructions fabuleuses telles que le Raspberry Pi

PériphériquesTechnologies

Samsung dévoile une nouvelle série d’Ativ Books lors de son événement à Londres

Alors que l’évènement Samsung Premiere 2013 actuellement en cours se déroule à Londres aujourd’hui et que nous nous attendons à une ligne assez diversifiée de produits Samsung, y compris des appareils photos et des téléphones, une nouvelle gamme d’ordinateur portable de l’entreprise vient d’être dévoilée. Celle-ci dispose d’un Samsung Ativ Book 9 Lite, le Ativ Book 9 Plus, et le Ativ Book Q.

Samsung Ativ Book 9 Lite, le Ativ Book 9 Plus

Le Ativ Book 9 Lite dispose d’un boîtier blanc ultra-mince – 13,6 mm – (différent de la teinte argentée de la génération précédente). La taille de l’écran est de 13 pouces, ce qui indique qu’il dispose d’une petite taille de clavier. Les touches sont espacées, ce qui permet de taper sur cet appareil sans frapper accidentellement des touches non voulues, mais la configuration oublie le pavé numérique, que vous verriez dans la plupart des dispositifs plus gros. Il existe actuellement deux versions publiées du Ativ Book 9 Lite. Le premier modèle, identifié comme NP905S3G, dispose d’un processeur AMD A6 Quad Core, de 4 Go de RAM, et d’un SSD de 128 Go. Ce modèle arrive à un prix aux alentours des 670 € à 725 € selon les options choisies, tandis qu’un modèle moins cher, nommé NP915S3G, ne vous coûtera que 500 €.

Ativ Book 9

L’Ativ Book 9 Plus semble être identique en terme d’apparence à son cousin Lite, mais dispose de spécifications internes renforcées. La version Plus abandonne le processeur AMD A6 en faveur d’une puce dual-core Intel Haswell i5-4200U cadencée à 1,6 GHz. Le reste des spécifications semble être similaire, bien que le prix soit radicalement différent. Si vous voulez que le Ativ Book 9 Plus, vous devrez dépenser environ 1 388 € à 1 495 €.

Ativ Book Q

Le Ativ Book Q dispose d’une configuration matérielle interne qui est identique au Ativ Book 9 Plus, mais son prix est encore plus élevé… Le Book Q est tout simplement un dispositif hybride, qui transforme ce dernier en ultrabook et en tablette.

Ativ Book Q

Ativ Book Q

En plus d’être un hybride de 13,3 pouces et pesant 1,29 kg, il aura également la particularité d’avoir un dual-boot c’est-à-dire qu’il fonctionnera à la fois sur Windows 8 et Android 4.2.2 (Jelly Bean). Les parties les plus impressionnantes du matériel sont dans l’incroyable résolution de 3200 x 1800 pixels, et sa charnière flexible qui permet de passer le Q en tablette, en ordinateur de bureau, et une sorte de “mode flottant”. D’un point de vue matériel, il est remarquablement similaire au Acer Aspire R7.
Le Q dispose d’un processeur Intel Core i5, et 4 Go de RAM et un SSD de 128 Go. Samsung mentionne que le dispositif a une autonomie de 9 heures, ce qui serait tout à fait formidable avec les spécifications annoncées.

SideSync

Mais, le plus intéressant est peut-être l’application SideSync qui vous permet de partager des données entre les deux systèmes d’exploitation. Elle vous permet également d’utiliser votre ordinateur pour sauvegarder votre téléphone Android Samsung, et même d’utiliser le clavier de votre PC pour taper sur votre téléphone. Savoir qu’il s’agit d’un ordinateur Windows avec le Play Store est tout à fait impressionnant !

Lire plus
PériphériquesTechnologies

iFixit démonte le MacBook Air 2013, offrant un faible score de réparation

Apple a dévoilé sa version actualisée de sa populaire gamme MacBook Air lors de la WWDC 2013 ce lundi. Les “nouveaux” ultrabooks de 11 pouces et 13 pouces disposent d’une autonomie nettement améliorée par rapport à la précédente génération, un disque SSD bien plus rapide, et l’amélioration de la technologie sans fil, avec la prise en charge du WiFi 802.11ac.
Mais, selon iFixit, la flopée de mises à niveau ne fait pas nécessairement compenser le fait que le nouveau MacBook Air est difficile à réparer. Selon un récent “démontage” du site, le MacBook Air 13 pouces a reçu un faible 4 sur 10 pour son manque de réparabilité et sa facilité de mise à niveau.
Bien sûr, ce n’est pas une surprise puisque les produits Apple ne sont généralement pas conçus pour que les utilisateurs puissent l’ouvrir et le bricoler.

Les nouveaux MacBooks semblent identiques à leurs prédécesseurs à l’extérieur, mais un coup d’œil à l’intérieur révèle certains composants mis à jour. iFixit a mentionné qu’il est relativement facile d’ouvrir l’ultrabook. Une fois à l’intérieur, iFixit a souligné trouver un plus petit SSD, une plus petite batterie, et un nouveau composant Wi-Fi AirPort. Le groupe a également remarqué des composants de marque Samsung, y compris la RAM, le stockage flash et le contrôleur flash. Apple a remplacé sa connexion SATA sur le SSD avec une carte PCIe (Peripheral Component Interconnect Express) pour disposer de davantage de vitesse.
La dernière mise à niveau intéressante que iFixit e remarqué, est une configuration à double microphone, ce qui devrait contribuer à réduire le bruit de fond.

Les principales préoccupations de iFixit concernant le dispositif proviennent de la nécessité de de disposer d’un tournevis spécifique. Le MacBook Pro et Air intègrent des vis bizarres en forme de fleur, nécessitant un embout ou un tournevis capable de dévisser ces “vis de sécurité pentalobes”. Ce dernier est donc obligatoire pour accéder à l’intérieur de l’ultrabook et le démontage a aussi exigé de disposer de deux taille différente de têtes Torx.

Le MacBook Pro et Air intègrent des vis de sécurité pentalobes

Démontage du MacBook Pro 2013 par iFixit

Un autre problème flagrant, c’est que chaque pièce de matériel est “propriétaire”, y compris le SSD et la RAM. Cela signifie que le SSD n’est pas compatible avec les anciens modèles de MacBook Air, et une autre publication montre que la RAM est soudée directement sur la carte mère. Il est donc extrêmement difficile de remplacer les composants ou encore de réparer l’ultrabook.

iFixit a souligné son démontage en déclarant : “comme pour les précédentes itérations, le plus grand détracteur de ce MacBook Air est le manque d’évolutivité”.

Je pense que tout est dit … si vous voulez acheter un Air pas trop cher et que vous voulez le mettre à niveau, oubliez de suite !

Lire plus
PériphériquesTechnologies

AMD commence à produire des puces pour Android et Chrome OS

Advanced Micro Devices, ou AMD, va enfin entrer dans le business du mobile ! Après des années de développement exclusivement sur des puces pour les ordinateurs de bureau et portables Windows, AMD a annoncé qu’il allait commencer à travailler sur PC et tablette avec des puces dédiées à Android et Chrome OS, les deux systèmes d’exploitation de la firme de Mountain View. Bien sûr, AMD va continuer à produire des puces permettant d’être embarquées sur des dispositifs Windows 8, mais après une formidable année de l’OS mobile de Google – Android – en 2012, et une croissance relativement faible pour les tablettes Windows 8, l’évitement de longue date d’AMD pour Android, touche à sa fin.

“Nous sommes très attachés à Windows 8”, a déclaré Lisa Su, vice-présidente et directrice général de l’unité d’affaires global d’AMD, au salon Computex à Taïwan ce lundi. “Nous pensons que c’est un excellent système d’exploitation, mais nous voyons aussi un marché pour Android et Chrome OS”, poursuit-elle.
Elle a ajouté que la société est en train de concevoir des puces basées sur une architecture x86 et ARM afin d’exécuter plusieurs systèmes d’exploitation, mais s’est abstenue de commenter quand les premiers dispositifs disposeront de ces nouvelles puces pourraient voir le jour. AMD a cependant montré un prototype d’une tablette développée par Quanta, la marque blanche qui fabrique un tiers des PC portables du marché.

AMD commence à produire des puces pour Android et Chrome OS

Les nouvelles puces ont dans un premier temps été annoncées le mois dernier, avec les pré-supposés processeurs A4 et A6, à partir d’une ligne de produit dont le nom de code est Temash.
D’après les dires, ces derniers se vantent de disposer jusqu’à huit heures d’autonomie pour une navigation sur le Web, et sont attendus à l’automne ou à l’hiver de cette année. Les puces ont été conçues pour une performance digne d’un PC sur des tablettes. Elles comprennent également l’intégration de l’accélération matérielle et compatible avec DirectX 11, visant à améliorer les performances de jeu sur Windows, où elles ont été initialement conçues pour, mais les puces seront parfaitement adaptées pour les appareils Android et Chrome OS.

C’est donc une excellente nouvelle dans un secteur on peut le dire littéralement sans concurrence… De bonne augure pour le futur !

Lire plus