Fermer

Maison connectée

La maison connectée est aujourd’hui sur les lèvres de tout le monde ! Celle-ci devient de plus en plus intelligente, pour le meilleur et pour le pire. Alors, prêt à découvrir ce que cela signifie ?

Maison connectée

IKEA envisage un bouton de raccourci intelligent pour la maison connectée

IKEA est à la fois célèbre et tristement célèbre pour la façon dont elle a changé le marché du meuble ou du moins les attentes de certains propriétaires de maison. Mais si certains lui attribuent le mérite d’avoir adopté une conception plus moderne du mobilier, ce n’est que récemment qu’elle a commencé à rendre certains de ses produits plus intelligents en optant pour le marché de l’IoT.

Mais maintenant qu’elle a quelques produits pour la maison connectée à son actif, l’entreprise cherche à s’assurer qu’ils fonctionnent bien ensemble. L’étape suivante consiste apparemment à créer un bouton de raccourci intelligent qui ne sert qu’à démarrer une scène sur mesure.

Il y a deux couches à cette fuite du site suédois Teknikveckan. La première est l’idée que IKEA va implémenter des « scènes » dans son application Home Smart. Ces fonctionnalités ne sont pratiquement pas différentes des routines ou des fonctionnalités du même nom que l’on retrouve sur de nombreuses plateformes de la maison connectée, et qui permettent à différents appareils et produits connectés de faire quelque chose en même temps avec un seul déclencheur.

La deuxième partie de la révélation est le diagramme de ce qui ressemble à un bouton de raccourci IKEA, Trådfri Shortcut Button. Son utilisation est assez simple, pour déclencher une de ces scènes qui ont déjà été mises en place dans l’application IKEA.

Ce qui est étrange à propos de ce bouton, c’est qu’il ne peut être affecté qu’à une scène à la fois, ce qui en fait un appareil à usage unique. Le bouton IKEA aura une autonomie de 2 ans avec une seule pièce, et il nécessite une passerelle IKEA Trådfri pour fonctionner.

Un bouton = une scène

D’une part, c’est assez typique de la philosophie d’IKEA qui, malgré son intelligence, ne surcharge pas un produit avec trop de fonctionnalités. D’autre part, cela signifie que vous aurez besoin d’un bouton pour votre scène du matin pour allumer la cafetière et lever les stores et d’un bouton différent pour la scène de nuit pour éteindre les lumières.

Bien sûr, cela se traduit à long terme par une augmentation des ventes pour IKEA. Cela dit, l’entreprise a été plutôt lente à déployer ses produits connectés, de sorte qu’il faudra peut-être un certain temps avant que ce bouton apparaisse dans les boutiques.

Lire plus
Domotique

Thomson At Home lance divers modules de thermostat connecté à temps pour l’hiver

Il faut s’y faire, l’été est désormais derrière nous, et nous nous approchons petit à petit de l’hiver ! Mais avant de ressortir les gants et le bonnet, prenez soin de votre intérieur. Si de nombreux acteurs sont sur le marché de la domotique, Thomson At Home arrive par la petite porte mais avec un lot de modules de chauffage connectés pour apporter une certaine intelligence à son habitat, et évidemment éviter la surconsommation électrique.

En effet, si Thomson At Home n’est pas la première marque qui vous vient à l’esprit dès lors que l’on évoque la maison connectée, la société développe néanmoins plusieurs modules pour répondre aux besoins d’aujourd’hui, et ainsi faciliter votre quotidien à la maison.

La bonne nouvelle est que les modules de chauffage connecté de Thomson At Home sont compatibles pour la plupart d’entre vous, puisqu’ils vont s’adapter à vos installations, qu’ils s’agissent de radiateurs ou de chaudières. Avec, et comme les modèles de la concurrence, vous allez pouvoir influer sur la gestion de votre chauffage, et diminuer considérablement votre facture d’électricité. L’idée est simple : s’appuyer sur la technologie pour fournir une solution de chauffage connectée.

Trois modules sont proposés par la société. Le premier, le module de chauffage WiFi pour radiateur ON/OFF permet d’allumer ou éteindre son chauffage, et se câble à l’alimentation secteur et un radiateur électrique d’une puissance maximum de 3 680W. Le second, le module chaudière WiFi, permet d’allumer ou éteindre sa chaudière. L’installation est assez aisée, puisqu’il suffit de connecter le module à proximité de la chaudière.

Enfin, le troisième, le module chauffage Fil pilote WiFi permet de modifier l’ordre de commande de votre radiateur. Pour l’installation, le module se câble entre l’alimentation secteur et un radiateur électrique d’une puissance maximum de 3 680W.

À partir de 65 euros

Pour le contrôle, celui-ci se fait à l’aide d’une application mobile, disponible sur Android ou iOS, ou par commande vocale avec Alexa, le célèbre assistant de Amazon, ou Google Assistant. Autrement dit, vous pourrez contrôler à l’aide votre voix pour augmenter ou baisser la température de votre habitat.

Avec sa facilité d’intégration et d’installation, son design sobre et compact, Thomson At Home arrive sur le marché avec des produits très attrayants. Les modules de chauffage Thomson At Home sont disponibles à partir de 65 euros.

Lire plus
Maison connectée

La Google Nest Mini semble identique à l’originale Home Mini

Google devrait annoncer un successeur de sa populaire mini enceinte connectée Google Home  lancée en 2017 lors de son événement Made by Google prévu à 16 h aujourd’hui. Conformément à la décision d’identifier ses produits de la maison connectée sous la marque Nest, la nouvelle enceinte sera nommée « Google Nest Mini », et des photos de l’appareil ont maintenant été publiées par WinFuture à quelques heures de la keynote.

La Nest Mini est identique à la Home Mini sur une table. Les seuls signes qu’il s’agit d’un nouveau produit sont à l’arrière : on peut voir un trou permettant de l’accrocher à un mur, et un connecteur d’alimentation différent du port micro USB du premier modèle.

Et, Google a maintenant fait correspondre la couleur de la partie arrière de l’enceinte au plus proche du tissu sur le dessus. Quant à ces couleurs, les images promotionnelles confirment que Google va réutiliser le noir, le gris clair, le corail et ajouter une nouvelle option bleu clair. WinFuture précise que les dimensions des deux enceintes sont identiques, mesurant 42 mm de haut et 98 mm de circonférence.

Sur la base de cette fuite, il semble que la Google Nest Mini sera une très modeste mise à niveau de l’actuelle mini enceinte connectée de la société qui a fait ses débuts il y a deux ans. Cependant, WinFuture précise que la connectivité Bluetooth a été mise à jour à la version 5.0, et que l’enceinte se connecte au WiFi 802,11 b/g/g/n/ac.

Il note également que la Nest Mini a une alimentation de 15 watts, ce qui est une amélioration par rapport à l’alimentation de 9 watts utilisée par le Home Mini. Cela pourrait être une indication que le nouveau modèle offre une meilleure sortie audio ou d’autres améliorations qui demandent plus de puissance.

Un prix analogue ?

Bien que le Nest Mini ressemble au Google Home Mini, nous ne savons pas en quoi ses capacités diffèrent. D’autres améliorations que Google aurait pu apporter, comme l’amélioration de la qualité du son, ne se retrouveront pas dans les images. En outre, le prix n’a pas encore été annoncé, mais on peut s’attendre à ce que la Nest Mini soit vendue au même prix que sa prédécesseure, soit 59 €.

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui est un grand jour pour Google et ses fans, car la société est enfin prête à révéler le Pixel 4. Si le Pixel 4 sera la vedette de la keynote de ce soir, nous nous attendons aussi à ce qu’il soit rejoint par une variété d’autres appareils, dont le Nest Mini et le Pixelbook Go.

Lire plus