Fermer

Réseau

Tout sur le réseau

Réseau

Netgear Orbi : offrir un meilleur Wi-Fi à travers de multiples dispositifs

Netgear, l’une des sociétés phares dans le réseau, fête ses 20 avec un dispositif(s) qui pourrait transformer le Wi-Fi en quelque chose d’aussi simple que votre smartphone.

Et, non, ce n’est pas un autre routeur. Ce nouveau dispositif est connu sous le nom de Orbi, et s’avère être un nouveau système Wi-Fi à 2 points (ou plus) de Netgear. Disponible dès septembre de l’autre côté de l’Atlantique pour 399 dollars, Orbi fournit à la fois un routeur et ce que Netgear nomme un « satellite », qui fonctionnent conjointement afin d’offrir une couverture Wi-Fi dans toute votre maison plus rapidement.

Oh, et Orbi dit créer moins de zones mortes Wi-Fi (points morts) dans votre maison, avec son système de communication Wi-Fi tri-bande Mesh.

Netgear Orbi
Netgear Orbi

Du tri-bande dans une nouvelle direction

Si vous avez acheté un routeur Netgear au cours des dernières années, le terme « tri-bande » peut vous être familier. Pour faire court, cela signifie que deux signaux de 5 GHz en plus du standard de 2,4 Ghz sont émis.

Jusqu’à maintenant, le tri-bande a permis aux routeurs de gérer davantage de connexions sur la bande du spectre radio 5 GHz. Aujourd’hui, Netgear fait quelque chose de complètement différent, mais qui ressemble vaguement avec son système tri-bande.

orbi-2-650-80
Netgear va beaucoup plus loin qu’une simple connexion tri-bande

Avec Orbi, Netgear prend cette deuxième bande de fréquences 5 GHz, et crée un réseau Wi-Fi fermé à 1,7 Gb/s que seul le Orbi et son satellite(s) peuvent voir. Ce réseau facilite la connexion et la communication entre le routeur et la station Orbi, offrant d’énormes avantages.

Tout d’abord, cela permet à la fois au routeur Orbi et au satellite de diffuser du Wi-Fi jusqu’à 3 Gb/s à la fois sur la fréquence de 2,4 GHz (802,11 b/g/n) et 5 GHz (802.11ac). Deuxièmement, avec le routeur Orbi placé dans une zone couverte par votre connexion de données et un satellite placé quelque part dans votre maison, le système peut couvrir jusqu’à 371 mètres carrés.

Enfin, Netgear prétend que le Orbi est capable de faire zéro point mort dans votre maison.

Capable de gérer ma connexion Wi-Fi

Je n’ai pas honte d’admettre que j’utilise actuellement un routeur fourni par mon fournisseur de services Internet (FAI). Et, non, ce n’est pas parce que je ne sais pas comment en créer un. J’en ai configuré plusieurs par le passé, et c’est pourquoi je ne veux plus m’embêter avec ça.

Netgear veut faire preuve d’empathie avec ma (et probablement la vôtre) situation avec Orbi. L’entreprise a déjà montré une interface de configuration qui s’avère extrêmement simple, un intelligent navigateur qui détecte automatiquement votre connexion — sur presque tout appareil — et vous permet de créer un nouveau réseau en quelques minutes.

Des LED indiquent l'état de la connectivité
Des LED indiquent l’état de la connectivité

Puis, de chouettes petits anneaux s’éclairent par des LED pour indiquer les performances Wi-Fi. Le coloris bleu signifie que la connexion est optimale, l’orange signifie que le satellite est connecté, mais qu’il est trop loin, et le rouge signifie que le satellite est trop loin pour être connecté.

Il y aura aussi bientôt une application Orbi pour iOS et Android afin de gérer votre réseau, et Orbi est compatible avec l’application Genie existante de Netgear pour tous ses produits Wi-Fi. Bien sûr, l’idée est de simplifier le processus de création d’un réseau Wi-Fi.

Reste à savoir sir le Orbi arrivera à attirer la clientèle, et si ce dernier arrivera en France…

Lire plus
Réseau

Le routeur OnHub de Google est en fait un Chromebook déguisé

Le routeur OnHub de Google est en fait un Chromebook déguisé

Google a réussi à pousser son propre navigateur Chrome un peu partout, des ordinateurs de bureau aux ordinateurs portables avec des machines dédiées à Chrome OS. Il semble que ce nombre de dispositifs s’étend également à son nouveau routeur, le Google OnHub. C’est en tout cas ce qu’une équipe particulièrement entreprenante chez Exploitee.rs a montré.

Les amateurs en question ont été capables de rooter le OnHub, de la même façon que quelqu’un peut le faire sur un smartphone. Et, ils ont découvert quelques éléments intéressants. Au plus bas niveau, le OnHub tourne sur quelque chose de très similaire à Chromium OS, le code source sur lequel s’appuie à la fois le navigateur Chrome, mais également Chrome OS. Le Google OnHub est donc un Chromebook sans écran, modifié en tant que routeur. Ainsi, la méthode pour le rooter est simplement une version modifiée du boot du Developer Mode, précise les gens d’Exploitee.rs.

Ce n’est peut-être pas l’information la plus importante gravitant sur le monde de la technologie que vous attendez en ce début de semaine, mais le fait est que le géant du Web est en mesure d’ouvrir la porte aux développeurs pour personnaliser l’appareil à l’avenir. Par exemple, pour le moment il y a un port USB sur le routeur qui ne sert pas à grand-chose. On peut imaginer qu’une fois le OnHub rooté, ce port pourra être utilisé par quiconque.

Le routeur OnHub de Google est en fait un Chromebook déguisé

Chrome sur tout type de périphérique

Il y a aussi la possibilité de mettre une ROM personnalisée sur le périphérique, et il y va forcément y avoir de multiples développeurs qui vont vouloir adapter le OnHub à leurs propres fins. Si la programmation est votre passion, vous pourriez peut-être développer la 8e merveille du monde sur ce OnHub.

En prenant du recul, cela montre que Google Chrome continue d’être poussé partout où il peut, et cela inclut la maison connectée et l’Internet des Objets. Si vous êtes intéressé par le piratage de votre propre OnHub, l’équipe d’Exploitee.rs a posté une vidéo du processus.

Lire plus
RéseauTechnologies

La 4G d’Orange arrive à La Rochelle et pour le moment c’est bluffant !

La 4G d

Il y a quelques jours de cela, j’ai été invité par Orange (je remercie Julie au passage pour l’invitation) afin d’assister au lancement de la 4G à … La Rochelle ! Et oui, résidant Rochelais, j’ai la chance de profiter de l’arrivée de cette couverture 4G dans notre si jolie ville ! Outre le côté supérieur par rapport à la 3G – du moins dans le chiffre – qu’en est-il vraiment ? Est-ce nécessaire de changer de forfait et accessoirement de changer de mobile pour Monsieur et Madame Michu ? Quelques tentatives de réponse dans la suite de cet article.

Avant d’entrer dans les détails et tenter d’expliquer ce terme « 4G » parlons un peu d’Orange – oui quand même ils m’ont invité c’est normal. Après avoir ouvert le réseau 4G à Marseille en juin 2012, Lyon, Nantes et Lille en novembre 2012, Orange a décidé d’étendre son réseau dans dix nouvelles agglomérations le 4 avril dernier, dont La Rochelle donc ! Parmi les cinq agglomérations retenues par Orange – La Rochelle semble avoir été sélectionné pour son côté touristique – ce sont 50 villes qui sont désormais couvertes par la 4G d’Orange. Pour les petits malheureux, sachez qu’Orange a annoncé un nouveau déploiement dès juin 2013 ! Pour en bénéficier, sachez que l’opérateur propose jusqu’à différentes offres 4G dont la première – l’Origami Play 4G/H+ 2Go – est proposée à partir de 30,90 euros/mois ! À noter que jusqu’au 31 décembre 2013 et afin d’accompagner le déploiement de la 4G, pour 1€ de plus vous allez bénéficier de l’option multi-SIM afin de partager votre forfait internet mobile avec votre tablette, le cloud d’Orange – 100 Go – la TV d’Orange ou encore Deezer premium ! Autrement dit, cela s’avère très intéressant.

La 4G d'Orange arrive à La Rochelle et pour le moment c'est bluffant !

3G vs. 4G : Quelle est la différence ?

Pour le consommateur moyen, « 3G » et « 4G » sont deux termes les plus mystérieux dans le dictionnaire de la technologie mobile, mais ils sont utilisés sans relâche pour vendre des téléphones et des tablettes. Si vous êtes en train de lorgner pour un nouveau téléphone, le choix n’est pas évident, et il n’est pas certains que la meilleure solution soit de prendre le smartphone le plus cher. Quelle technologie choisir ?

Tout d’abord, le « G » correspond à une génération de la technologie mobile, installée dans les téléphones et les réseaux cellulaires. Chaque « G » nécessite généralement que vous allez devoir changer de smartphone, et pour les réseaux de faire des mises à niveau coûteuses. Les deux premiers étaient des téléphones cellulaires analogiques (1G) et les téléphones numériques (2G). Puis tout s’est compliqué…

Les réseaux mobiles de troisième génération, ou 3G, est arrivé vers 2003 – 2004. Avec des vitesses minimales cohérentes de 144 Kbps, ils étaient censés apporter le « débit haut mobile ». Cependant, il y a maintenant tellement de variétés de 3G, que d’une connexion « 3G », vous pouvez obtenir des vitesses allant de 400 Kbps à dix fois plus vite.

La 4G d'Orange arrive à La Rochelle et pour le moment c'est bluffant !

Les téléphones 4G sont censés être encore plus rapide, mais ce n’est pas toujours le cas. Il y a tellement de technologies dites « 4G », et tellement de façons de les mettre en œuvre, que le terme est presque vide de sens. L’International Telecommunications Union, un organisme de normalisation, a tenté d’édicter des prescriptions d’appeler un réseau 4G, mais ils ont été ignorés par les opérateurs, et finalement l’UIT a reculé. Les technologies 4G incluent HSPA+ 21/42, WiMAX, et LTE (bien que certains considèrent que la 4G LTE est la seule technologie importante).

La 4G d'Orange arrive à La Rochelle et pour le moment c'est bluffant !

Concernant la 4G d’Orange, la société précise qu’il s’agit du seul opérateur à proposer aujourd’hui des débits maximums théoriques allant jusqu’à 150 Mbit/s permettant ainsi de synchroniser ses playlists (50 Mo) Deezer en un instant – 8 secondes en 4G, 1 minute 20 pour la 3G. Idem pour le téléchargement d’une application de 25 Mo, Orange annonce une durée de 4 secondes avec la 4G contre 40 secondes en 3G.

Pour vous en convaincre voici un petit test :

Note : Je soupçonne un problème avec la 3G dans la boutique … et puis un Free Mobile dans une boutique Orange …

Note 2 : Oui oui Céline merci de ton intervention, Seb a raison je filmais 😉

Quand choisir la 4G

Il faut donc se rendre à l’évidence, la 4G reste encore à l’heure actuelle très embryonnaire. Les opérateurs de téléphonie mobile sont encore en train de construire leurs réseaux 4G, donc d’abord, vous devez savoir si vous êtes éligible à une couverture 4G pour apprécier disposer d’un smartphone 4G. Bien sûr il n’y a pas que Orange qui offre une couverture 4G mais le géant opérateur fait parti des plus gros. Free Mobile aurait annoncé 373 nouvelles antennes, en expliquant qu’il créerait « quelque chose de nouveau, de révolutionnaire ». SFR a quant-à lui lancé fin janvier son réseau dans l’ouest Parisien, tant pour les entreprises que pour les particuliers – Paris devrait être intégralement couvert fin 2013. Bouygues Telecom proposera de son côté des offres à partir du 1er octobre.

La 4G d'Orange arrive à La Rochelle et pour le moment c'est bluffant !

Si vous aimez surfer sur le Web et en particulier consommer des flux vidéo, la 4G peut être le paradis. Si vous connectez un ordinateur portable à votre mobile, la 4G offre une énorme différence. En général, tout ce qui concerne le transfert de grandes quantités de données est bon à prendre avec la 4G. En revanche, il est nécessaire de faire attention à la limite de données imposée par l’offre à laquelle vous avez souscris, même si, car il est très facile d’utiliser un grand nombre de données rapidement avec la 4G.

Si vous avez un téléphone 3G et vous êtes frustrés du débit proposé, la 4G peut être la solution. Mais attention, la 4G ne va pas résoudre tous les problèmes d’appels, et ce puisque tous les appels seront effectués sur les réseaux 3G jusqu’à ce que les opérateurs passent la voix sur le réseau LTE au cours des prochaines années.

De plus, dans l’univers de la 4G vous devrez faire face à une couverture très limitée, et un choix restreint de smartphones… À l’heure actuelle, Orange propose une gamme d’une dizaine de smartphones compatibles, une tablette, et entend d’ici fin 2013, offrir la moitié de ces terminaux en 4G/H+.

Quand acheter 3G

Si vous voulez un iPhone, ça va être la 3G. Rien à ajouter. Apple pourrait sortir un iPhone 4G LTE plus tard cette année, mais la société ne dispose pas actuellement d’un modèle 4G. (Le « 4 » de l’iPhone 4 fait référence au numéro de modèle, pas à la technologie mobile.)

Si vous habitez dans une région qui n’a pas de couverture 4G, il n’y a aucun avantage à prendre un smartphone 4G. En fait, vous serez lésé puisque l’autonomie de votre smartphone s’en ressentira, et ce puisque la recherche d’un signal inexistant 4G peut causer quelques problèmes à l’autonomie .

J’espère que cela éclaircit le dilemme de la 3G versus la 4G. Si vous avez quelque chose à ajouter, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Lire plus
1 2
Page 1 sur 2