close
Navigateurs Web

Un bug dans Chrome facilite le piratage vidéo

Bien qu’il y ait une certaine acceptation dès lors que vous mettez quelque chose en ligne, quelqu’un va probablement essayer de le pirater. Et, la plupart des sociétés de médias et de propriétaires de sites Web aiment ajouter un degré de difficulté. Ainsi, il faut une certaine expérience pour y arriver. Il semble que Chrome soit une exception à cette règle, puisqu’un bug dans le navigateur de Google, Chrome, permet d’accéder à quasiment n’importe quel flux vidéo en ligne.

Bien sûr, ce n’est pas ce que Google souhaitait. En effet, si le géant de la recherche utilise un système de gestion numérique des droits (DRM) nommé Widevine pour protéger les flux en ligne, le bug fait sauter cette protection. Bien que j’aimerais vous dire comme cela fonctionne, ne serait-ce que pour la curiosité intellectuelle, les « hackers » ont gardé la faille pour eux.

Cependant, ils rapportent que le bug existe probablement depuis que Google a mis en œuvre la protection Widevine au sein de Chrome il y a plusieurs années. Le problème est que celui-ci peut être utilisé pour extraire facilement des flux des plates-formes telles que Netflix ou Amazon Vidéo, et qu’il pourrait gravement menacer les entreprises si la pratique est répandue.

Dans 90 jours nous en apprendrons davantage

Bien sûr, ils ont rapporté le problème à Google qui est maintenant au courant de la problématique. Si Google va évidemment s’y pencher, sachez que les chercheurs ont mentionné qu’ils divulgueront le bug dans les 90 jours après l’avoir signalé à Google, rapporte Wired. Autrement dit, il semble peu probable que Google ignore une telle problématique.

Il sera intéressant de savoir si Firefox et Opera ont aussi un bug similaire dans leur navigateur. Bien que non basés sur Chrome, ils utilisent tous deux le DRM Widevine appartenant à Google.

Tags : ChromeDRMsécurité
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.