Fermer
MobileSmartphones

LG dit non au Nexus 5 et non aux smartphones à écran flexible cette année

LG a vendu du rêve hier ! En effet, après avoir annoncé en trombe le Nexus 4 blanc – heu non rectification dans l’anonymat le plus profond avec seulement un communiqué de presse – sans aucune innovation en dehors de la couleur, la firme taïwanaise par l’intermédiaire de son vice-président de la branche européenne de LG mobile, Kim Wong, a donné une interview au site néerlandais All About Phones, n’a pas seulement indiqué que le groupe ne travaillait pas sur un nouveau dispositif Nexus, mais également qu’il est aussi peu probable de voir la firme libérer un téléphone disposant d’un écran flexible cette année.
Cependant, ce n’est pas que des mauvaises nouvelles que Kim a apporté, puisqu’il a également mentionné l’arrivée imminente de LG dans le monde des tablettes, et la possibilité de voir un smartphone avec un nouvel OS.

Nous allons commencer avec le Nexus 5, car c’est une citation bizarre. Kim a mentionné que le Nexus 4 a été un grand succès pour l’entreprise, en dépit des problèmes liés à la demande, mais qu’elle “n’a pas besoin d’un nouveau smartphone avec un tel succès marketing”. J’ose croire que la traduction de ses dires n’a pas été parfaite. Autrement, LG serait devenu la première société à dire : “Non, c’est assez de succès pour l’instant, je vous remercie”.

Sur une note liée, LG semble ne pas vouloir suivre le chemin de son rival Samsung, et ainsi offre une version pure Android de son Optimus G ou Optimus G Pro, indiquant de manière très factuellement correcte, que ces dispositifs ont “pas de valeur ajoutée pour nous si nous n’intégrons pas notre propose surcouche logicielle”. Windows Phone n’a pas échappé aux questions, et l’OS mobile de Microsoft a été décrit comme étant une “priorité assez basse” pour LG.

Pas d’écrans flexibles de cette année, mais un smartphone avec Firefox OS est possible

LG dit non au Nexus 5 et non aux smartphones à écran flexible cette année

Les déceptions se sont poursuivies au fur et à mesure de la discussion, notamment lorsque Kim est arrivé à la question sur les écrans flexibles. LG semble vouloir adopter cette technologie, mais selon ce dernier, celle-ci ne sera pas publiée dans un proche avenir, puisque la technologie ne serait pas assez mature. Ainsi, un smartphone avec un écran flexible n’est pas près d’arriver sur le marché, ce qui va à l’encontre de ce qu’avait annoncé le président de LG Mobile, puisqu’il avait mentionné qu’un smartphone avec un écran OLED flexible serait susceptible d’être présenté durant le quatrième trimestre de cette année.
LG a prouvé travaillé dur sur une telle technologie, puisque la firme a montré un écran flexible de 5 pouces plus tôt ce mois-ci. Dans ce cas, il se pourrait une nouvelle fois que les dires de Kim ont été déformés, et on peut se demander si la question n’était pas si nous allions voir un smartphone flexible, et non un smartphone “solide” avec un écran flexible. Après tout, c’est une distinction importante.

Alors que Kim semble avoir indiqué tout ce que la firme ne pourrait pas faire durant cette année 2013, mais qu’a t-il mentionné sur les possibilités offertes à LG cette année ? Kim Wong a commenté sur ce qu’il a appelé un “duopole malsain”, formé par Google (Android) et Apple, en ajoutant que LG souhaiterait concevoir des smartphones utilisant un système d’exploitation différent, tout en niant, le développement d’un OS mobile en interne.
S’il y a des chances qu’il s’agisse de Firefox OS, puisque LG est un partenaire confirmé de Mozilla, nous pourrions durant l’année 2013 le tout premier smartphone LG embarquant Firefox OS.

Enfin, nous pouvons apparemment nous attendre à une nouvelle tablette Android de LG, même si aucune information n’a été ajoutée sur ses spécifications ou encore une date de commercialisation. Que laisse présager cette interview selon vous ?

Mots-clé : écran flexibleLGNexus 5
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.