close
OS

Huawei annonce la mise à jour HarmonyOS pour ses smartphones

Huawei annonce la mise à jour HarmonyOS pour ses smartphones

Huawei ne veut pas seulement devenir indépendante de Google, elle doit le faire. Huawei a annoncé que son système d’exploitation HarmonyOS allait arriver sur ses smartphones par une prochaine mise à jour. HarmonyOS (précédemment nom de code HongMeng) est une plateforme conçue pour une variété d’appareils. Elle a commencé sur les appareils IoT tels que les écrans connectés ou les équipements de la maison connectée, puis s’est déplacée vers les téléviseurs, et arrive maintenant sur les smartphones, les tablettes et les smartwatches aussi.

Le PDG de l’activité grand public de Huawei, Richard Yu, a déclaré que Huawei mettait à jour environ 100 de ses appareils dans le monde entier avec le nouveau système d’exploitation HarmonyOS, qui comprend également des tablettes comme la MatePad Pro. En théorie, il s’agit d’un grand changement par rapport à ses précédents smartphones, qui fonctionnaient avec la version open source d’Android, les services propres à Huawei remplaçant le logiciel de Google qu’elle n’a pas pu inclure dans ses nouveaux appareils en raison des sanctions américaines.

HarmonyOS sera d’abord disponible sur les récents flagships comme les séries Mate 40, P40 et Mate 30, avant d’être disponible sur d’autres appareils plus tard dans l’année. Les smartphones plus anciens comme les Mate 9, Mate 10, P20 et P10 recevront la mise à jour au cours du premier semestre de l’année prochaine, indique la société.

Outre les smartphones, Huawei a également annoncé de nouvelles tablettes MatePad fonctionnant sous HarmonyOS, ainsi que la nouvelle smartwatch Huawei Watch 3 alimentée par HarmonyOS.

Comment fonctionne HarmonyOS ?

Huawei affirme qu’avec la montée en puissance des appareils IoT, un système d’exploitation plus efficace est nécessaire. Comme ces appareils IoT ont moins de mémoire et de stockage que les combinés de base, sans parler des meilleurs smartphones, ils ont besoin d’un code beaucoup plus rationalisé, et pour 100 lignes de code Android, vous pourriez avoir une seule ligne de code HarmonyOS.

Malgré cela, HarmonyOS est toujours capable de fournir des fonctionnalités puissantes à travers les appareils.

En adoptant une approche de « noyau unique pour tous les appareils », Huawei vise également à créer un écosystème partagé entre différents appareils, à briser les silos et à faire gagner du temps aux développeurs. Une application peut être déployée sur un tableau de bord de voiture, une smartwatch, un tracker d’activité et une enceinte, et parfaitement fonctionner.

Nous avons déjà vu des idées similaires auparavant, notamment sur Windows Phone, qui avait un noyau partagé avec Windows 10. Bien que cela n’ait pas été un succès, Huawei pourrait faire valoir son plus grand argument : la compatibilité avec Android.

Les petits plus

En pratique, beaucoup semble analogue à d’autres OS de smartphones, avec un aspect analogue à EMUI 12 (la dernière version du logiciel Android de Huawei), mais avec quelques fonctionnalités supplémentaires telles que les widgets de service qui vous permettent de mieux personnaliser l’écran d’accueil de votre appareil.

La société annonce que HarmonyOS permet à ses smartphones d’offrir une connectivité plus transparente à travers différents appareils, y compris un jumelage plus facile avec des écouteurs et des haut-parleurs compatibles par une interface de glisser-déposer. Par exemple, Huawei a montré comment vous pouvez faire glisser une icône d’un écran connecté sur une icône de smartphone pour qu’un film passe à un téléviseur HarmonyOS. La prise en charge des widgets de l’écran d’accueil a également été améliorée, selon Huawei, avec une apparence analogue à celle d’iOS 14.

Une nouvelle fonctionnalité du Centre de tâches vous permet également d’utiliser des applications sur différents appareils sans avoir à les installer sur chacun d’eux. Par exemple, vous pouvez jouer à un jeu sur votre smartphone, puis le transférer sur une tablette HarmonyOS sans avoir à retélécharger l’application.

Vers une émergence de HarmonyOS ?

Lors de l’annonce de HarmonyOS 2, la société a montré une variété de développeurs d’applications qui travaillent avec la société, y compris des services comme Weibo en Chine. Comme HarmonyOS est une plateforme open source, les développeurs seront en mesure de fournir des applications pour la plateforme, et d’autres fabricants de smartphones peuvent même choisir d’utiliser le système d’exploitation.

Mais certains observateurs doutent déjà que Huawei veuille ou puisse réellement poursuivre des objectifs à long terme avec HarmonyOS. « On ne sait pas très bien combien de temps Huawei continuera à fabriquer des smartphones », résume le journaliste John Artman depuis Hong Kong, selon Tagesthemen, une prévision d’avenir très répandue.

Tags : HarmonyOSHuawei
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.