Fermer
AppsMobile

Instavideo ? Videogram ? Quoi qu’il en soit, il est là, et c’est ainsi qu’il fonctionne

Instagram n’est plus le simple service de photos qu’il était. Après l’annonce de l’arrivée de la vidéo pour l’application de partage de photos, la mise à jour était immédiatement disponible permettant ainsi de profiter des nouveautés sur les deux plateformes mobiles que sont iOS et Android.

Vos flux de publications sur Twitter et Facebook – et bien sûr, Instagram – sont probablement rapidement remplis avec des pré-visualisations de vidéos sur Instagram, et j’ai été responsable d’une poignée d’entre elles. Alors qu’il est encore temps de savoir si oui ou non il va être intéressant de voir arriver de la vidéo dans les flux, il est peut-être primordial de savoir ce que nous offre l’application.

Voici mes premières impressions de Instavideo ou Videogram !

Les bases

Je vais vous donner un retour rapide sur la vidéo pour Instagram :

  • La durée d’un clip ne peut excéder 15 secondes
  • Vous pouvez filmer d’une seule traite en appuyant 15 secondes sur le bouton d’enregistrement ou faire un montage, en appuyant, puis en lâchant prise, puis en maintenant à nouveau le bouton pour capturer diverses scènes qui sont ensuite rassemblées en une seule vidéo (oui … comme Vine)
  • Vous pouvez supprimer des portions du clip si vous ne les aimez pas
  • Vous disposez de 13 filtres
  • Vous pouvez partager comme d’habitude votre création dans le flux de publications d’Instagram, et vous verrez une icône de caméra indiquant que votre publication est une vidéo
  • Les vidéos peuvent être automatiquement lancées dans le flux, mais le son ne démarre pas automatiquement (sauf si vous regardez les créations sur le Web ou sur Facebook … ou si vous êtes sur votre smartphone, casque sur les oreilles)

Prise de vue

Au lieu d’appuyer sur l’icône de caméra au centre du mode de prise de vue, vous choisissez l’icône d’enregistrement de la caméra sur le côté. Cela va automatiquement lancer l’application en “mode vidéo”. A partir de là, tout ce que vous avez à faire est de maintenir le bouton central appuyer. Pour la petite histoire, vous ne pouvez pas prendre des vidéos horizontales – seulement verticales. Vous ne pourrez également pas récupérer des vidéos stockées sur votre dispositif mobile ou sur une carte SD.

Pour lancer une prise de vue il suffit de basculer sur le mode vidéo

Filtres

L’élément vidéo d’Instagram arrive avec l’intégration de 13 nouveaux filtres. Si vous êtes particulièrement attaché aux filtres “Nashville”, “Amaro” ou encore “Mayfair”, sachez que vous ne les retrouverez pas dans la fonction vidéo. Au lieu de cela, voici votre nouvelle galerie de filtres dédiée à l’univers de la vidéo.

Vous disposez de 13 filtres sur Instavideo

Lors de l’événement de la semaine dernière, le PDG et co-fondateur d’Instagram, Kevin Systrom, a déclaré que l’équipe a travaillé avec un artiste qui se spécialise dans la fabrication des filtres pour la vidéo, et l’effort mené pour arriver un très bon résultat semble intéressant. Il s’agit là d’une belle brochette de filtres, subtiles et sans une quantité horrible de contraste.

Parce que je suis vraiment sympa et utilise pas mal Instagram, voici une comparaison rapide des filtres entre le monde de la photo et celui de la vidéo. Cela peut vous aider à décider lequel utiliser en vidéo – par exemple, si vous aimez Rise, vous aimerez probablement Ashby.

Filtres disponibles sur le mode photo de Instagram
Filtres disponibles sur le mode vidéo de Instagram

Suppression d’un clip

Comme lors de la session de démonstration lors de l’évènement, Systrom a montré comment vous pouviez sélectionner une partie d’une vidéo et supprimer les éléments indésirables si ces derniers ne correspondent pas à vos besoins. Si celle-ci semblait très simple d’utilisation, j’ai tout de même eu quelques difficultés à l’utiliser et deux fois je me suis retrouvé avec une suppression accidentelle de toute la vidéo.

Il est possible de supprimer une partie ou la totalité d'un clip vidéo

Cinéma

Sans aucun doute, la fonctionnalité “Cinéma” est la partie la plus impressionnante de la vidéo pour Instagram. La démo que Systrom a montré lors de l’évènement m’a laissé un peu perplexe, dans le sens où elle semblait trop belle pour être vraie. Cependant, celle-ci s’avère être réellement impressionnante. Un petit icône représentant un effet de “mouvement” apparaîtra après que vous avez terminé de prendre une vidéo et cliquez sur “Suivant”.

Avec un effet Cinéma appliqué, les vidéos seront beaucoup plus agréable à l’oeil. La fonctionnalité va faire office de stabilisateur d’image, vous permettant ainsi d’enregistrer de magnifiques vidéos quelle que soit votre vitesse de déplacement !

Malheureusement, ne cherchez pas ce bouton sur tous vos dispositifs Android, et ce puisque celle-ci est uniquement disponible sur votre iPhone, et devrait arriver bientôt sur Android.

Création finale

Voici un exemple de vidéo prise avec la nouvelle fonctionnalité d’Instagram. La possibilité de choisir votre cadre signifie que “l’image statique” sera à votre goût, donc il serait étonnant de voir une photo pour attirer tous les regards sur votre création.

En outre, à cette fin, le fait qu’il y ait une petite icône de caméra dans le coin en haut à droite, permet de signifier aux abonnés que la création est une vidéo. C’est un petit appel : hey, oh, c’est une vidéo ! Ça bouge !

Il est possible de choisir la couverture de la vidéo
Une publication vidéo s'affichera dans votre flux de publications

Les vidéos elles-mêmes bénéficient grandement de l’effet Cinéma, et les filtres sont un nouveau lot de plaisir pour la création vidéo.

De toute évidence, Instagram a fait beaucoup d’efforts dans la vidéo. Alors qu’on pouvait l’attendre depuis quelques mois, il s’agit là d’un ajout majeur que vient de faire le duo Facebook/Instagram. Maintenant, tout ce qu’il a à faire est de convaincre ceux qui sont obsédés par la plateforme d’aller au-delà du partage de photos sans sacrifier une bonne chose, le contenu.

Mots-clé : AndroidFacebookInstagramiOSvidéo
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.