close
OS

Wear OS va offrir un meilleur jumelage de la montre, les écouteurs et le smartphone

Wear OS va offrir un meilleur jumelage de la montre, les écouteurs et le smartphone

Google a eu une relation quelque peu ambiguë avec les dérivés de sa plateforme Android sur d’autres appareils. L’engagement de la société envers Wear OS, par exemple, n’a pas suscité une grande confiance, du moins jusqu’à ce qu’elle lance Wear OS 3 sur la Galaxy Watch 4 et la Watch 4 Classic. Même alors, il faudrait une preuve encore plus grande de ses enjeux dans la plateforme, peut-être sous la forme de sa propre smartwatch. Cela s’est finalement produit avec la confirmation de l’arrivée de la Pixel Watch plus tard dans l’année, et il semble qu’elle fasse avancer les choses, en espérant que cela profite également à toutes les smartwatches Wear OS.

Après des années de spéculation et de souhaits, Google a finalement confirmé que sa toute première smartwatch arrive bientôt. Certes, nous ne savons pas encore grand-chose de la Pixel Watch, si ce n’est son design unique, mais sa simple existence suffit à enthousiasmer les adeptes de Wear OS. Le fait qu’elle utilisera un très vieux processeur Snapdragon Wear pourrait être un peu inquiétant, mais les rumeurs d’un coprocesseur personnalisé pourraient aider à équilibrer l’impact sur les performances.

L’importance de la Pixel Watch va toutefois au-delà du matériel. Si Google joue vraiment le jeu de la smartwatch, elle devra s’assurer que Wear OS est le partenaire idéal pour rendre son matériel compétitif. Cela semble être le cas avec les récentes améliorations apportées à Wear OS. Aujourd’hui, une nouvelle fonctionnalité a débarqué sur la plateforme wearable, très probablement pour ouvrir la voie au lancement de la Pixel Watch dans quelques mois.

En effet, Google apporte une nouvelle mise à jour pour son Wear OS qui vise à apporter de meilleures expériences aux smartwatches en apportant une connexion transparente. La dernière mise à jour aidera les utilisateurs à connecter leurs smartwatches et leurs écouteurs à un appareil smartphone, et elle fera en sorte que les utilisateurs n’aient pas de difficulté à accéder aux appareils connectés en un seul.

L’article de blog de Google a annoncé ses nouvelles mises à jour du système pour tous, y compris le « Fast Pair » promis depuis le CES 2022 pour tous les appareils Wear OS sous le système de l’entreprise. La société a déployé cette fonctionnalité discrètement et n’en a pas parlé autant qu’elle le devrait, offrant au monde une meilleure connexion au smartphone pour ses dispositifs portables.

Idéal pour l’arrivée de la Pixel Watch

Les smartwatches sous l’écosystème Wear OS peuvent maintenant se connecter aux smartwatches et aux casques ou écouteurs sans fil avec facilité, et c’est ce que le nouveau Fast Pair promet pour tous. L’intégration transparente des différentes connexions sans fil pour la smartwatch vise à améliorer l’expérience que les utilisateurs ont pour leur smartwatch pour un accès plus facile.

Le service Fast Pair de Google n’est pas vraiment nouveau, mais son adoption n’a pas été très rapide. En résumé, Fast Pair permet aux utilisateurs de relier les appareils Bluetooth appairés à leur compte Google, ce qui leur évite d’avoir à recommencer la danse de l’appairage Bluetooth pour chaque nouveau Chromebook ou smartphone. Cette fonctionnalité est déjà disponible sur un certain nombre de casques, mais seuls quelques modèles Fitbit la prennent en charge du côté des wearables.

La société parle de la facilité avec laquelle il sera possible de coupler les montres, les écouteurs et les téléphones, en laissant notamment les Pixel Buds Pro basculer de manière transparente entre les appareils connectés. Bien que seule la Pixel Watch mentionne cette fonctionnalité jusqu’à présent, on peut espérer que Fast Pair sera disponible sur toutes les autres montres Wear OS 3, du moins lorsque davantage de ces appareils débarqueront finalement sur le marché.

Tags : Fast PairGoogleWear OS
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.