close
Métaverse

Meta prévoit un milliard de personnes dans le Métaverse d’ici 2030

Meta prévoit un milliard de personnes dans le Métaverse d'ici 2030

Meta pense qu’un milliard de personnes participeront au Métaverse au cours de la prochaine décennie, même si le concept semble très nébuleux pour le moment.

Le PDG de la société, Mark Zuckerberg, s’est entretenu avec Jim Cramer de CNBC lors d’une récente émission de Mad Money et a déclaré que les achats de contenu numérique du Métaverse rapporteraient des centaines de milliards de dollars à l’entreprise d’ici 2030. Cela permettrait de combler rapidement le déficit croissant des Reality Labs de Meta, qui ont déjà investi des milliards dans la recherche et le développement de matériel et de logiciels de réalité virtuelle et de réalité augmentée.

À l’heure actuelle, cela semble exagéré étant donné que seul un petit pourcentage de la population possède du matériel de réalité virtuelle et que peu d’appareils dédiés à la réalité augmentée ont été commercialisés par les principaux fabricants. Apple et Google ont chacun développé des solutions de réalité augmentée pour les smartphones et Meta a admis que le Métaverse ne nécessitait pas de matériel spécial pour y accéder.

Tout ordinateur, tablette ou smartphone moderne dispose de performances suffisantes pour afficher du contenu virtuel, mais l’expérience totalement immersive n’est disponible que si l’on porte un écran devant les yeux, qu’il prenne la forme d’un casque VR ou de lunettes AR.

Les créateurs ne seront pas commissionnés au début

Selon Cramer, Meta ne prélève pas de commission sur les créateurs dans un premier temps, mais prévoit de continuer à investir massivement dans l’infrastructure matérielle et logicielle du Métaverse. Meta est consciente qu’elle ne peut pas construire un monde entier tout seul et a besoin de l’innovation des créateurs et de l’attraction des influenceurs pour faire décoller la plateforme comme l’ont fait Facebook et Instagram.

Zuckerberg a expliqué que la stratégie de Meta a toujours été de créer des services qui répondent à un besoin et de faire croître la plateforme jusqu’à un milliard d’utilisateurs ou plus avant de la monétiser. Cela signifie que les 5 à 10 prochaines années pourraient être une occasion rare pour les entreprises et les consommateurs de profiter d’une expérience Métaverse à faible coût avant que Meta ne commence à exiger une part. Tout comme Facebook était autrefois sans publicité, les premières expériences du Métaverse pourraient être parfaitement exemptes de distractions.

Ce n’est pas exclusivement la stratégie de Meta, mais la méthode de croissance employée par la plupart des entreprises basées sur Internet. Se concentrer sur la croissance d’abord et sur l’argent ensuite est devenue une pratique courante. À l’avenir, il faudra trouver un équilibre pour gagner suffisamment d’argent pour financer les services tout en gardant le Métaverse suffisamment abordable pour retenir les utilisateurs.

Même si Meta ne parviendra pas à convaincre un milliard de personnes d’enfiler un casque de réalité virtuelle d’ici 2030, il ne fait aucun doute que le Métaverse deviendra un secteur de croissance actif. Il devrait intéresser suffisamment de propriétaires pour être autonome d’ici quelques années et pourrait même exploser pour atteindre un milliard de personnes d’ici 2030.

Tags : Meta
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.