close
Mobile

TSMC dépasse les attentes des analystes avec des bénéfices records, et prévoit du lourd en 2022

TSMC dépasse les attentes des analystes avec des bénéfices records, et prévoit du lourd en 2022

TSMC, l’un des plus grands fabricants de puces au monde, a publié cette semaine ses bénéfices trimestriels, qui ont dépassé les attentes des analystes avec des bénéfices record. TSMC a fait état d’une croissance des revenus de 24,1 % en glissement annuel, tandis que le bénéfice net est passé à 6,01 milliards de dollars, contre environ 5,1 milliards de dollars un an plus tôt.

TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Company) a déclaré des bénéfices record pour le trimestre des fêtes de l’année dernière comme le rapporte Reuters, qui va d’octobre à décembre 2021. Les actions de TSMC ont également augmenté d’environ 7 % rien que cette année, faisant grimper la valeur boursière du fabricant à 616 milliards de dollars.

L’entreprise fournit des puces à des sociétés telles qu’Apple, Qualcomm, Samsung, Intel et bien d’autres géants de la technologie. TSMC prévoit de dépenser 40 à 44 milliards de dollars rien qu’en 2022 pour augmenter sa capacité de production et répondre à la forte demande de sociétés telles qu’Apple et Intel, contre un précédent record de 30 milliards de dollars en 2021.

Il ne s’agit pas d’une augmentation totalement inattendue, étant donné que la société a déjà annoncé son intention de dépenser 100 milliards de dollars pour accroître sa capacité de production jusqu’en 2023. Mais cette somme record suggère que l’entreprise ne s’attend pas à ce que la demande de puces ralentisse de sitôt, malgré les avertissements de certains analystes quant à un potentiel ralentissement dans des domaines comme les smartphones.

En fin d’année dernière, il a été rapporté que Intel souhaitait s’associer à TSMC pour éviter les retards dus aux puces 3 nm d’Apple. En outre, il a été rapporté que TSMC pourrait aider à la fabrication des puces Snapdragon 8 Gen 1, Samsung ayant eu quelques problèmes de production.

Des puces de 3 nm déjà en production

Ces derniers temps, TSMC a travaillé avec encore plus d’entreprises afin de diversifier son portefeuille et de réduire sa dépendance à l’égard des seules activités d’Apple et des puces de la série A et de la nouvelle série M. La société a déjà commencé à produire des puces de 3 nm, bien que le processus soit actuellement dans un programme pilote, et qu’il ne soit pas encore prêt à être utilisé par des partenaires tels qu’Apple, Qualcomm et Intel.

Le directeur général, C. C. Wel, a déclaré qu’il n’était pas trop préoccupé par la surproduction de puces, car les constructeurs automobiles s’appuieront sur les processus de TSMC pour développer et fournir les futurs véhicules. L’énorme demande de puces, sans parler de la pénurie de puces, a contribué à consolider la place de TSMC comme l’une des plus grandes et des plus importantes entreprises du monde. Et avec ses ambitieux plans d’expansion, qui comprennent de nouvelles usines en Arizona et au Japon, il semble que cela ne soit pas près de changer.

Bien que TSMC soit le plus grand fabricant de semi-conducteurs au monde, des fabricants de puces rivaux tels que MediaTek, Qualcomm et Foxconn font état de succès analogues sur le marché au cours des derniers mois, car la demande continue d’être supérieure à l’offre.

Tags : TSMC
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.