Fermer
Périphériques

Comment le projet Athena d’Intel va façonner l’avenir des ordinateurs portables ?

Comment le projet Athena d'Intel va façonner l'avenir des ordinateurs portables ?

Intel envisage un nouvel avenir très audacieux pour les ordinateurs portables avec son initiative Project Athena, annoncée pour la première fois au CES 2019.  Le projet Athena verra Intel guider les fabricants d’équipements et de composants de PC pour créer de futurs ordinateurs portables plus intelligents, plus rapides (grâce à la 5G) et plus écoénergétiques, ce qui, espérons-le, rallongera l’autonomie du périphérique.

Il y a quelques jours, les plans ont été dévoilés, alors qu’Intel a rassemblé des centaines de membres de l’industrie de la fabrication de PC à Taiwan. C’est là que se trouve l’un des projets Athena Open Labs d’Intel, plus précisément à Taipei, et un autre à Folsom, en Californie.

Le projet Athena Open Labs d’Intel servira de ressource aux fabricants d’équipements et de composants pour tester leurs produits. Intel a apporté à ces Open Labs des ingénieurs dotés d’une expertise sur les SoC (System on a Chip), et en optimisation de l’alimentation. Ils effectueront des tests et guideront les fabricants sur la manière d’améliorer leurs produits.

L’objectif est de garantir une large gamme de composants conformes au projet Athena sur lesquels les OEM peuvent compter pour fonctionner avec des ordinateurs portables plus économes en énergie. Les fabricants de composants soumettront leurs produits au projet Athena Open Labs pour voir s’ils peuvent respecter les spécifications. Ces composants peuvent inclure tout, des écrans aux périphériques audio, en passant par les moteurs à retour haptique, des disques SSD, des modules sans fil, etc.

2020 mais…

En couvrant toute la gamme de composants, le programme devrait permettre aux constructeurs OEM de choisir facilement des composants pour des dispositifs conformes aux spécifications du projet Athena et de garantir plus ou moins une meilleure efficacité énergétique.

Le projet Athena vise 2020 et au-delà, avec à l’avenir des appareils dotés d’une connectivité 5G et d’une intelligence artificielle (IA). Mais nous n’attendrons pas d’ici 2020 pour obtenir les premiers ordinateurs portables offrant les spécifications du projet Athena. Le premier lot d’appareils du projet Athena est prévu pour le 2e semestre de cette année. Et, bien que le projet Athena se concentre sur les composants et non sur les ordinateurs complets, la nouvelle n’a pas précisé quelles puces seraient au cœur de l’expérience. Les processeurs Ice Lake d’Intel pourraient arriver à la fin de l’année et, avec leur architecture de 10 nm, ils pourraient être le candidat idéal pour des ordinateurs portables plus écoénergétiques.

Mots-clé : AthenaAthena Open LabsIntel
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.