Fermer
Web

Kickstarter en 2013 : 3 millions de crowdfunders, 480 millions de dollars

De facto, dès lors que l’on parle de financement collaboratif (crowdfunding en anglais), on nomme Kickstarter. Pour ceux qui l’ignorent, Kickstarter donne la possibilité aux internautes de financer des projets encore au stade d’idée, en réduisant les lourdeurs associées aux modes traditionnels d’investissement.

Alors que nous venons de basculer dans une nouvelle année, Kickstarter a dévoilé un ensemble de statistiques pour l’année qui vient de s’écouler. Si vous êtes curieux de connaître tous les chiffres à propos de la plateforme alors voici un avant goût.

Kickstarter a déclaré qu’en 2013 trois millions d’investisseurs, des backers, qui ont dépensé près de 480 millions de dollars à des projets depuis son site Internet. Outre ceci, 1 315 520 de dollars ont été promis chaque jour, soit 913 dollars par minute – même si bien sûr cela ne concerne que des “promesses” de financement.

Kickstarter en 2013 : 3 millions de crowdfunders, 480 millions de dollars

En termes de projets couronnés de succès, les exemples semble sont étonnamment modestes en comparaison du nombre total de dollars engagés : Kickstarter a déclaré que 19 911 projets ont été financés avec succès en 2013. Parmi les projets phares de 2013, la Pebble, une montre dotée d’un écran e-ink communiquant avec les smartphones sous iOS et Android dont plus de 68 000 backers pour 10,2 millions de dollars – vous pouvez retrouver le test complet depuis ce lien, ou encore les Oculus Rift 9 522 backers pour 2,4 millions de dollars, Ouya et sa console à bas prix fonctionnant sous Android – plus de 63 000 backers pour 8,5 millions de dollars.

Pour remettre la performance de Kickstarter en 2013 dans son contexte, ses utilisateurs ont promis un total de 320 millions de dollars 2012, et un peu moins de 100 millions de dollars en 2011. Autrement dit, il est inutile de dire que l’on a à faire à un nombre croissant de projets de développement de produits technologiques.

Bien que le financement ne peut actuellement être demandé par les créateurs dans cinq pays – États-Unis, Royaume-Uni, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande – n’importe qui dans le monde peut participer à un projet.

Pourtant, Kickstarter ne peut que croître à l’avenir… Il sera intéressant de voir comment le site va évoluer cette année, notamment car la concurrence est pour le moins accrue…

Mots-clé : 2013crowdfundingKickstarter
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.