close
Smartphones

Les Moto G53 et Moto G73 sont officiels

Les Moto G53 et Moto G73 sont officiels

Motorola a officiellement dévoilé le Moto G53 5G et le Moto G73 5G avec des spécifications plutôt cool, et les deux smartphones sont sur le point de faire des vagues dans le marché des smartphones abordables. Commençons par les bonnes choses.

Pour commencer, les deux smartphones sont dotés d’un écran de 6,5 pouces avec une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz, ce qui en fait l’un des modèles les moins chers (si ce n’est le moins cher) dotés de cette caractéristique. Le Moto G53 et le Moto G73 sont tous deux compatibles 5G, et les deux modèles sont livrés avec Android 13.

Spécifications et caractéristiques du Moto G53 5G

Afin de mettre les prochaines gammes en perspective, nous allons commencer par citer les prix officiels des modèles. Le Moto G53 5G est proposé à partir de 249,99 euros. Motorola a réussi à faire rentrer beaucoup de smartphones dans ce prix, mais il y a quelques compromis.

Le Moto G53 5G dispose d’un écran de 6,5 pouces à 120 Hz, tout comme son grand frère, mais la résolution est HD+ (1 600 x 720 pixels), ce qui donne 269 ppi. Le panneau lui-même est LCD, ce qui pourrait être un con pour certains utilisateurs, car les gens sont maintenant habitués à ce que l’OLED soit la norme. Nous devrons tester l’écran pour voir comment il se comporte, car il y a quelques écrans LCD décents sur le marché.

Un autre ensemble de caractéristiques intéressantes que l’on ne voit pas souvent, surtout dans cette gamme de prix, est l’emplacement pour carte microSD et la prise audio de 3,5 mm. Les deux sont présents sur le Moto G53, et le stockage embarqué de 64/128 Go peut être étendu jusqu’à 1 To par une carte microSD. Pour couronner le tout, il y a une configuration de haut-parleurs stéréo avec Dolby Atmos.

Sous le capot, le Moto G53 est équipé d’un chipset Snapdragon 480+ de Qualcomm, qui est une configuration octa-core Kryo 460, cadencée à 2,2 GHz. Le GPU est un Adreno 619, et la configuration de la RAM est de 4/6/8 Go.

Le système de caméra se compose d’un capteur principal de 50 mégapixels avec la technologie Quad Pixel, portant la taille des pixels à 1,28 microns à 12 mégapixels, et d’une caméra macro de 2 mégapixels. En façade, on trouve une caméra frontale de 8 mégapixels. En ce qui concerne la batterie et la charge, le Moto G53 est doté d’une solide batterie d’une capacité de 5 000 mAh et d’une charge rapide de 30W. Il y a également un capteur d’empreintes digitales, plus la reconnaissance faciale, et les couleurs disponibles sont Rose pâle, Bleu encre, et Argent arctique.

Spécifications et caractéristiques du Moto G73 5G

Passons au grand frère de la famille, les choses deviennent encore plus excitantes. Le prix du Moto G73 5G commence à 299,99 euros, offrant encore plus de rentabilité. Voici ce que vous obtenez.

L’écran est à nouveau un panneau LCD, et il mesure 6,5 pouces en diagonale, mais cette fois la résolution est full HD+ (2 400 x 1 080 pixels), ce qui porte la densité de pixels à un niveau beaucoup plus raisonnable de 405 ppp. Les 50 euros supplémentaires permettent d’obtenir un chipset Dimensity 930, 6/8 Go de RAM et 128/256 Go de stockage embarqué, et la bonne nouvelle est que l’emplacement microSD (qui prend en charge les cartes jusqu’à 1 To) est toujours présent.

La configuration stéréo est également présente avec le support Dolby Atmos, et vous pouvez brancher votre paire d’écouteurs préférée dans la prise audio de 3,5 mm. Il y a également quelques améliorations au niveau de la caméra : à côté du capteur photo principal de 50 mégapixels se trouve maintenant un capteur photo macro de 8 mégapixels, et le nombre de mégapixels de la caméra frontale a été augmenté à 16 mégapixels.

Le Moto G73 5G est disponible en Midnight Blue et Lucent White et dispose d’un revêtement hydrofuge (les deux modèles en sont dotés). Les nouveaux Moto G73 5G et Moto G53 5G arriveront dans les jours/semaines à venir en Europe.

Tags : Moto G53moto g73Motorola
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.