close
Google

YouTube commencera à partager l’argent des publicités avec les créateurs de Shorts

YouTube commencera à partager l'argent des publicités avec les créateurs de Shorts

YouTube a annoncé que les créateurs pouvaient commencer à percevoir des revenus publicitaires sur les Shorts à partir du 1er février, après avoir promis en septembre que cette option de monétisation était en passe d’être mise en place. Ce changement s’inscrit dans le cadre d’une mise à jour plus large du programme de partenariat de YouTube, qui obligera tous ceux qui en font actuellement partie à signer de nouveaux accords, qu’ils cherchent ou non à gagner de l’argent avec Shorts.

Les créateurs ont été en mesure de gagner de l’argent avec le format qui a été lancé en 2021 pendant un certain temps avec des choses comme les Super Chats et les intégrations d’achats, ainsi qu’un fonds pour les créateurs que la société avait mis en place, mais ce modèle n’était pas tellement mieux que le schéma de monétisation de TikTok. Cependant, ce que TikTok ne fait pas, c’est directement partager les revenus publicitaires avec les créateurs — ce que YouTube fait depuis des années pour les vidéos traditionnelles et qu’il apporte maintenant à Shorts.

Les créateurs ne seront pas nécessairement obligés de participer à la monétisation des Shorts s’ils ne le souhaitent pas. YouTube indique qu’il introduit un système modulaire pour les conditions du programme de partenariat. Tous les participants au programme devront signer un accord de base qui dicte des éléments tels que ce que vous pouvez publier sur le site et le mode de paiement. Cela vaut pour les créateurs qui sont déjà des partenaires de YouTube ; la société indique qu’ils auront jusqu’au 10 juillet 2023 pour accepter les nouvelles conditions, faute de quoi leur capacité à monétiser avec la plateforme sera désactivée et ils devront se réinscrire au programme.

Il existe ensuite des accords supplémentaires pour la monétisation de la « Watch Page » et des Shorts, que vous pouvez accepter séparément. L’accord sur les Shorts, qui sera disponible à partir du 1er février, correspond essentiellement à ce qui est indiqué et vous donne droit à une partie des revenus provenant des « publicités visionnées entre les vidéos du fil des Shorts ». L’accord relatif aux pages de visionnage couvre essentiellement les autres contenus, à savoir les livestreams et les vidéos traditionnelles « longues » sur YouTube, YouTube Music ou YouTube Kids.

Une approche modulaire

YouTube affirme que cette approche modulaire lui permettra « d’ajouter de nouvelles possibilités de monétisation à l’avenir sans avoir à mettre à jour ou à modifier l’ensemble du contrat de monétisation ».

Cette annonce intervient au moment où YouTube révise les conditions d’adhésion à son programme de partenariat. Vous devez désormais consacrer 4 000 heures à du contenu autre que des Shorts ou obtenir 10 millions de vues sur vos Shorts publics au cours des 90 derniers jours. Dans les deux cas, vous devez également avoir au moins 1 000 abonnés pour être éligible.

Tags : YouTubeYouTube Shorts
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.