close
Technologies

La technologie Dyson devient plus intelligente : un plan sur 15 ans axé sur la connectivité

La technologie Dyson devient plus intelligente : un plan sur 15 ans axé sur la connectivité

Dyson met en œuvre son plan d’investissement de 2,75 milliards de livres sterling dans les nouvelles technologies. Au cours des 15 prochaines années, l’accent ne sera plus mis sur l’ingénierie mécanique, mais sur les logiciels intégrés, la communication sur le cloud et la robotique.

Nous avons vu les premiers pas dans cette direction avec l’inclusion de logiciels — plus précisément de technologies intelligentes et réactives — dans ses récents lancements.

Son aspirateur sans fil phare actuel, le Dyson V15 Detect, est équipé d’un capteur piézoélectrique qui fonctionne conjointement avec un écran LCD pour mesurer, compter et afficher le nombre de particules de poussière aspirées. Le successeur du V15 Detect, le Gen5detect, qui doit encore être commercialisé, s’appuiera sur cette technologie et lui donnera une nouvelle tournure : l’aspirateur augmentera ou réduira automatiquement sa puissance d’aspiration en fonction du volume de poussière qu’il détectera.

Dans une vidéo publiée par l’entreprise, Jake Dyson, ingénieur en chef et fils du fondateur James Dyson, décrit les logiciels comme « absolument essentiels dans chacune de nos fonctions » et déclare à propos de l’entreprise : « Il y a dix ans, il y avait probablement une cinquantaine de développeurs de logiciels purs. Nous en comptons aujourd’hui environ 650 dans le monde ».

L’entreprise prévoit de poursuivre cette tendance à l’embauche, les développeurs se concentrant sur la création de technologies et de produits d’apprentissage capables d’identifier et de résoudre leurs propres problèmes. Jake Dyson a expliqué la vision de la marque : « Imaginez un monde où le produit est réparé dans les 24 heures ou remplacé avant même que vous ne sachiez qu’il y avait un problème. Nous voulons ôter cette anxiété aux consommateurs ».

Le suivi de la qualité de l’air

Mais la connectivité ne sera pas seulement utilisée pour des cas individuels de résolution de problèmes. Il existe une autre utilisation, peut-être surprenante. Dyson a utilisé ses purificateurs d’air connectés pour collecter des données à grande échelle.

Depuis plusieurs années, Dyson s’implique dans la surveillance de la qualité de l’air, depuis son prototype de sac à dos pour la qualité de l’air et ses études. Et, selon la vidéo qui vient d’être publiée, Dyson suit également les rapports sur la qualité de l’air des quatre millions de purificateurs d’air connectés qu’elle a vendus. Chaque jour, elle reçoit 200 millions de signaux de qualité de l’air de ces appareils. Jake Dyson a déclaré : « Nous sommes probablement les seuls au monde à avoir cette fonctionnalité d’alerte en cas de tempête de sable, de feu de forêt ou de tout autre phénomène de ce type ».

Dans ce contexte, l’annonce du Dyson Zone, qui a surpris de nombreux fans de Dyson, a plus de sens. Le Zone est à la fois un casque et un purificateur d’air personnel. Il aspire l’air, le nettoie et l’achemine vers la bouche et le nez de l’utilisateur. Sa sortie est prévue pour bientôt, mais la date de lancement et le prix n’ont pas encore été annoncés. Comme il s’agit d’un produit connecté, le Zone pourrait fournir à Dyson des millions de points de données supplémentaires sur la qualité de l’air pendant que ses utilisateurs se déplacent.

Oui, c’est le monde étrange dans lequel nous vivons, où une marque d’électroménager de luxe peut faire un pivot extraordinaire pour devenir une autorité mondiale en matière de qualité de l’air. Que fera-t-elle dans ce rôle ? Nous devrons attendre et voir.

Tags : Dyson
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.