close
Technologies

Intel lance ses puces « Raptor Lake » de 13e génération juste à temps pour riposter à AMD

AMD a récemment annoncé sa gamme de processeurs Ryzen 7000, et il n’a pas fallu longtemps pour que Intel réplique. Après de nombreuses spéculations et plusieurs teasers, la société a finalement annoncé sa nouvelle gamme de processeurs de bureau de 13e génération, basée sur l’architecture « Raptor Lake ».

Les puces Alder Lake de l’année dernière ont représenté un retour en forme d’Intel à bien des égards. Elles sont passées à un nouveau socket, le LGA 1700, et ont été dotées d’une nouvelle configuration de CPU, de type big. LITTLE, avec des cœurs multi-threads plus gros, axés sur les performances, et des cœurs monothreads plus petits, à faible consommation (cœurs P et E).

Raptor Lake est un plus petit saut, mais il sert à poursuivre le chemin d’Intel dans cette direction. Il reprend le même socket LGA 1700 et le même processus Intel 7 (qui, malgré son nom, est en fait un processus 10 nm), mais les puces elles-mêmes apportent d’autres améliorations.

15 % d’amélioration des performances monocœurs

Intel revendique jusqu’à 15 % d’amélioration des performances monocœurs et 41 % d’augmentation des performances multicœurs, mais il faudra attendre les tests en conditions réelles pour corroborer cette affirmation. Pour la première fois, tous les SKU annoncés par Intel dans cette génération franchissent la barre des 5 GHz. Le Core i5-13600K d’Intel est doté de 14 cœurs et de 20 threads (6 cœurs P et 8 cœurs E), les cœurs P atteignant une vitesse d’horloge maximale de 5,1 GHz. Le Core i7-13700K va encore plus loin avec 16 cœurs et 24 threads (8 cœurs P et 8 cœurs E), et une vitesse d’horloge maximale de 5,3 GHz (5,4 GHz avec Turbo Boost Max).

Cependant, la puce la plus intéressante est sans doute le Core i9-13900K. Il est doté d’un nombre impressionnant de 24 cœurs et 32 threads (8 cœurs P et 16 cœurs E) et d’une fréquence d’horloge maximale de 5,4 GHz. Avec Turbo Boost Max, il peut aller jusqu’à 5,7 GHz, et avec Thermal Velocity Boost, il peut aller jusqu’à 5,8 GHz. Intel nous avait déjà promis au moins un processeur Raptor Lake cadencé à 6 GHz, et Intel affirme que ce SKU sera disponible « en volumes limités » l’année prochaine — il s’agira probablement d’un Intel Core i9-13900KS en édition spéciale.

Les processeurs sont également dotés, comme leurs prédécesseurs, d’un support PCI Express Gen 5, ainsi que d’une prise en charge de la mémoire jusqu’à DDR5-5600. Il est à noter que la prise en charge de la mémoire DDR4 est maintenue, de sorte que si vous n’êtes pas tout à fait prêt à faire le saut vers la DDR5, vous pouvez toujours utiliser l’ancienne norme de mémoire.

Toutes les puces Core i5, i7 et i9 ont une puissance de base de 125 watts, mais les Core i7 et Core i9 auront tous deux besoin de 253 watts pour leur puissance turbo maximale. C’est un bond de 5 % par rapport aux 241 watts du Core i9 de l’année dernière, mais c’est un bond massif de 33 % pour le Core i7, qui passe de 190 watts l’année dernière à 253 watts pour la 13e génération. Le Core i5-13600K d’Intel a maintenant besoin de 181 watts pour le turbo maximal, soit 20 % de plus que les 150 watts de la version Alder Lake.

Les besoins en énergie des Core i7 et Core i5 sont surprenants, d’autant plus que beaucoup choisissent ces puces pour le jeu lorsqu’ils n’ont pas besoin de la puissance brute qu’offre le Core i9.

À partir de 300 dollars

Si l’une de ces puces vous semble être ce que vous voulez mettre au cœur de votre prochain PC de jeu, voici les prix :

  • Intel Core i5-13600KF : 294 dollars
  • Intel Core i5-13600K : 320 dollars
  • Intel Core i7-13700KF : 384 dollars
  • Intel Core i7-13700K : 410 dollars
  • Intel Core i9-13900KF : 564 dollars
  • Intel Core i9-13900K : 590 dollars

Les processeurs seront disponibles sur les étagères des boutiques le 20 octobre. Vous pouvez en savoir plus à leur sujet sur le site Web d’Intel.

La vraie question sera de savoir comment le 13900K se comporte par rapport aux dernières puces Ryzen 7950X et 7900X d’AMD. Intel n’a pas encore fait ces comparaisons directes, mais il a offert une poignée de benchmarks qui montre le 13900K à la fois battant et perdant contre le Ryzen 7 5800X3D d’AMD.

Tags : Core i9-13900KIntelRaptor Lake
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.