close
Périphériques

Le Phoenix Point d’AMD pourrait apporter des performances de haut niveau

Le Phoenix Point d'AMD pourrait apporter des performances de haut niveau

Un futur processeur AMD vient d’être découvert dans une fuite, et tout porte à croire qu’il s’agit du APU Phoenix Point de nouvelle génération. Successeur des APU Ryzen 6000 « Rembrandt », Phoenix Point arrivera l’année prochaine, accompagné d’une série de mises à niveau intéressantes.

La rumeur veut que les APU AMD de nouvelle génération offrent un saut de performance énorme, et avec les spécifications actuellement prévues, ils pourraient vraiment donner du fil à retordre à Intel.

AMD a récemment révélé sa feuille de route qui s’étend jusqu’en 2024, et dans le cadre de celle-ci, elle a parlé de la prochaine génération d’APU — Phoenix Point. Dès sa sortie, Phoenix Point remplacera la gamme de processeurs mobiles Ryzen 6000 récemment lancée. Selon AMD, la sortie des nouvelles puces est prévue pour début 2023, ce qui laisse très peu de temps à Ryzen 6000 pour briller avant l’arrivée de son successeur. Cependant, comme TUM_APISAK sur Twitter vient de dénicher ce qui semble être un échantillon d’ingénierie de Phoenix Point, la date de sortie de début 2023 semble être sur la bonne voie.

Avec Phoenix Point, de. La surface de la puce sera ainsi réduite de 6 %, ce qui permettra d’améliorer les performances et la consommation d’énergie. Les nouvelles puces permettront également à AMD de passer à Zen 4, ce qui devrait se traduire par une augmentation de 10 % du nombre d’instructions par cycle (IPC) et une hausse de 35 % des performances globales.

Un autre gain apparemment énorme pour le Phoenix est qu’il sera livré avec des graphiques RDNA 3 intégrés. La combinaison des derniers cœurs Zen 4 et des graphiques RDNA 3 pourrait permettre au Phoenix Point d’offrir des performances comparables à celles des cartes graphiques discrètes de budget ou même de milieu de gamme. Étant donné que le Phoenix Point est également censé avoir des besoins en énergie plutôt modestes, de l’ordre de « moins de 45 watts », ce genre de prouesses de jeu est vraiment impressionnant.

Un accès PCIe 5.0 et à la mémoire DDR5

En plus de ce qui précède, Phoenix Point sera équipé d’un accès PCIe 5.0 et à la mémoire DDR5. Bien qu’AMD soit en retard dans la prise en charge de la DDR5 et de PCIe 5.0 — Intel l’a fait en premier avec Alder Lake — AMD est également le premier à miser pleinement sur cette technologie et à ne pas regarder en arrière. Les prochains processeurs Ryzen 7000 ne prendront en charge que la DDR5, sans accès à la RAM DDR4, et il n’est donc pas surprenant que Phoenix Point en fasse autant.

L’échantillon technique découvert (et partagé ensuite par Tom’s Hardware) porte le nom de code « 100-000000709-23_N » et fait partie de la famille 25 d’AMD. Bien que cette famille de puces intègre à la fois Zen 3 et Zen 4, tous les signes indiquent qu’il s’agit d’un APU Phoenix Point. Benchleaks a également repéré la même puce sur le projet [email protected] On ne sait pas grand-chose d’autre sur cette puce, si ce n’est qu’elle possède 16 threads, ce qui signifie qu’elle a très probablement 8 cœurs.

Du lourd sur le marché

Avec le lancement imminent d’AMD Ryzen 7000 et d’Intel Raptor Lake, l’arène des meilleurs processeurs est sur le point de s’enflammer dans les prochains mois. Cependant, une fois que les APU AMD de nouvelle génération arriveront sur le marché, ils pourraient vraiment bouleverser la donne pour les joueurs portables.

Il n’est pas farfelu de penser que Phoenix Point pourrait se retrouver dans un éventuel Steam Deck 2, et avec un GPU RDNA 3, il pourrait offrir des capacités de jeu de haut niveau en déplacement. Il alimentera certainement les futurs ordinateurs portables de jeu légers, en maintenant les besoins en énergie à un niveau bas tout en repoussant les limites en termes de performances.

Tags : AMDPhoenix Point
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.