close
Technologies

Huawei estime pouvoir construire des datacenters très rapidement

Huawei estime pouvoir construire des datacenters très rapidement

Le géant chinois des télécommunications Huawei veut se lancer dans la construction de centres de données et affirme pouvoir les construire beaucoup plus rapidement que la concurrence.

Selon The Register, l’entreprise a récemment diffusé sur les réseaux sociaux locaux une vidéo publicitaire montrant des modules de la taille d’un conteneur d’expédition empilés dans un bâtiment plus grand, d’une manière analogue à l’assemblage de briques LEGO. L’offre s’appelle « Next-Generation Data Center Facility », et apparemment, Huawei peut mettre en service une nouvelle installation en 6 à 9 mois, au lieu des traditionnels 18 mois.

La société promet également une meilleure efficacité des serveurs grâce à un refroidissement avancé, un facteur important pour tous les opérateurs de centres de données, qu’il s’agisse d’hébergeurs Web, de vendeurs de VPN ou de géants du cloud.

Grâce à l’automatisation et aux outils d’optimisation alimentés par l’IA, Huawei promet un refroidissement plus précis. Il affirme également avoir créé une alimentation électrique plus simple, dont le délai de livraison est de 2 semaines, au lieu de 2 mois.

« Le refroidissement simplifié maximise l’efficacité de l’échange thermique en remplaçant plusieurs échanges thermiques par un seul, et en raccourcissant le lien de refroidissement », explique Huawei.

Des accords en Europe ?

Reste à savoir si les produits Huawei sont obligatoires ou non dans ces installations, ajoute The Register. La publication rappelle également que le gouvernement du pays prévoit de déplacer 5 millions de racks de centres de données vers l’ouest, et que si Huawei obtient ne serait-ce qu’un cinquième de cette activité, elle peut s’attendre à construire quelque 1 000 nouveaux centres de données.

Si l’entreprise n’a peut-être pas beaucoup de mal à vendre ses activités au niveau national, il en va tout autrement au niveau international. Depuis que l’administration Trump a jugé que Huawei représentait un risque pour la sécurité nationale en raison de son équipement 5G, Huawei a connu des difficultés en Occident.

Seul l’avenir nous dira si elle parvient ou non à conclure quelques accords en Europe.

Tags : HuaweiIA
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.