close
Google

Google célèbre le 315e anniversaire de Émilie du Châtelet

Google célèbre le 315e anniversaire de Émilie du Châtelet

À l’approche des fêtes de fin d’année, Google délaisse son doodle éclairé par un doodle griffonné représentant Émilie du Châtelet, afin de célébrer ce qui est son 315e anniversaire. Pour ceux qui l’ignore, Émilie du Châtelet a été la maîtresse du marquis de Guébriant et du maréchal de Richelieu.

Comme le souligne Wikipédia, philosophe naturelle et mathématicien française ayant vécu au début du XVIIIe siècle, Émilie Du Châtelet est généralement connue pour sa traduction des Principes mathématiques de la philosophie naturelle d’Isaac Newton, mais son travail était bien plus qu’une simple traduction : elle a ajouté un commentaire exhaustif dans lequel elle a inclus de nouveaux développements en mécanique, le plus important étant sa formulation du principe de conservation de l’énergie.

Du Châtelet est né en 1706 à Paris. Son père était un fonctionnaire de la Cour de Louis XIV à Versailles. Dès son plus jeune âge, elle se montre brillante, maîtrisant plusieurs langues et s’intéressant de près aux mathématiques. À 18 ans à peine, elle épouse le marquis du Châtelet, avec qui elle aura trois enfants.

À 26 ans, elle reprend ses études de mathématiques, sous la direction de Pierre-Louis Moreau de Maupertuis, qui lui fait découvrir les travaux de Newton, puis d’Alexis Claude Clairaut, lui aussi féru de Newton. Ces deux hommes avaient été les élèves de Johann Bernoulli et ont participé activement à l’expédition en Laponie pour confirmer la théorie de Newton selon laquelle la Terre est un sphéroïde aplati aux pôles.

En 1733, Du Châtelet se lie d’amitié avec le célèbre écrivain, historien et philosophe Voltaire. Tous deux vécurent ensemble pendant de nombreuses années dans sa maison de Haute-Marne, à l’est de Paris, collaborant étroitement sur des projets scientifiques et philosophiques, chacun apportant une grande stimulation intellectuelle à l’autre.

Ses travaux

Newton soutenait que la conservation de la quantité de mouvement était le principe crucial de la mécanique, et il l’a appliqué dans ses travaux. Un large éventail de problèmes en mécanique nécessite la conservation de l’énergie pour leur solution, mais le concept d’énergie n’était pas bien formulé ou clairement défini à ce stade.

Du Châtelet a dérivé un principe de conservation de l’énergie à partir des principes fondamentaux de la mécanique de Newton. Le momentum est proportionnel à la vitesse, tandis que l’énergie cinétique varie avec le carré de la vitesse. L’accent mis sur l’énergie a été central dans le développement ultérieur de la mécanique par Lagrange, Hamilton et d’autres. La traduction et le commentaire des Principes par Du Châtelet sont considérés comme sa plus grande réussite scientifique et restent la référence en français en matière de mécanique newtonienne.

En 1749, Émilie Du Châtelet meurt peu après avoir donné naissance à un enfant dont le père est le poète Jean-François de Saint-Lambert. Elle n’avait que 42 ans.

Tags : doodleGoogle
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.