Fermer
ActualitésNavigateurs Web

Mozilla revient sur une année de développement Web ouvert

2012 a été une année marquante pour l’Internet, malgré les efforts des législateurs et des groupes internationaux pour le mettre à mal. Si Google, Facebook ou encore Twitter ont déjà dévoilé leurs chiffres sur cette année 2012, pour lesquels j’ai partagé quelques statistiques sur ce qui a été une tendance cette année. Maintenant, c’est au tour de la Fondation Mozilla, éditeur du populaire navigateur Firefox, de lancer sa propre rétrospective sur l’année 2012.

Pour Mozilla, le grand événement de l’année a été atteint lorsque Firefox a dépassé les 3 milliards de téléchargements d’add-ons en juillet dernier, qui n’est autre qu’une façon pour les utilisateurs de personnaliser leurs options, leurs outils et l’apparence de leur expérience Web.
Firefox lui-même a reçu de nombreuses mises à jour tout au long de l’année culminant dans Firefox 17 qui a ajouté son API social et l’intégration de Facebook Messenger au sein même de son navigateur, lui permettant d’entrer dans l’ère sociale. Mozilla a déclaré lors de cette sortie qu’il est déterminé à bâtir une “norme sociale pour le Web”, afin d’offrir aux développeurs et aux utilisateurs plus de choix, qui est ce que l’entreprise a fait avec OpenSearch.

Toujours concernant Firefox, Mozilla a également publié une version entièrement reconstruite de son navigateur Android plus tôt cette année. Depuis lors, chaque mise à jour est beaucoup plus rapide et plus fiable. La dernière mise à jour, Firefox 17 pour Android, permet à tous les possesseurs d’appareils ARMv6 d’avoir accès au navigateur mobile, c’est-à-dire tous les téléphones ARMv6 avec au moins un processeur de 800MHz et de 512 Mo de RAM minimum, de quoi cibler des millions de téléphones Android supplémentaires !

De plus, Mozilla a également introduit Firefox OS cette année. Le système d’exploitation mobile est le nouveau nom donné au projet Mozilla Boot 2 Gecko, en développement depuis quelques années. Le nouvel OS sera disponible lors de son lancement sur des smartphones low cost, et présent en Amérique du Sud au début de l’année prochaine. Pour l’instant, les développeurs peuvent jouer avec la nouvelle version du simulateur de Firefox OS sur PC, Mac et Linux.
Firefox OS est donc la façon pour Mozilla d’entrer dans le marché des smartphones. En offrant son propre système d’exploitation mobile pour tous les smartphones à bas prix, la Fondation souhaite proposer une alternative à faible coût par rapport aux dispositifs les plus chers tournant sur iOS et Android. Il ne s’agirait pas d’un concurrent en tant que tel par rapport aux deux géants précédemment cités, mais plutôt d’une alternative open source qui met le Web au centre ! En effet, en ayant seulement recours aux standards du Web, HTML5 notamment, le niveau de personnalisation de l’OS est vraiment optimal.

La Fondation en a également profité pour son lancer son propre Marketplace, qui va être un élément central de Firefox OS, et que l’accent sera essentiellement mis sur ​​les applications mobiles, plutôt que les applications de bureau, et offrant des applications HTML5 qui n’ont pas à rougir des applications natives. Celles-ci seront donc disponibles depuis n’importe quel dispositif, et ce sans avoir à réécrire du code source pour des plates-formes cibles…

Enfin, la Fondation a renforcé sa voix entant que défenseur de la souveraineté de l’utilisateur et leader sur le Web. Plus de 19% des utilisateurs de Firefox pour Android et 8% des utilisateurs de Firefox desktop ont activé la fonctionnalité Do Not Track, montrant ainsi au monde entier que les utilisateurs veulent avoir le choix lorsque l’on touche à leur confidentialité sur le Web. La campagne contre la législation SOPA aux Etats-Unis a atteint plus de 30 millions d’utilisateurs et Mozilla travaille régulièrement avec les groupes de standardisation, de législation et de régulation afin de représenter les besoins de l’utilisateur et les valeurs de la Fondation.

En parallèle, dernier point à soulever, c’est le lancement de Mozilla Webmaker, qui permet à tous de faire connaître leurs connaissances en termes de développement, de Web, etc… Le principe est simple : développez votre projet sur Webmaker.org et obtenez des badges Webmaker, preuve des accomplissements atteints par les développeurs, qu’ils soient en herbe, confirmés ou experts ! Ces badges, une fois collectés, peuvent également servir de soutien lors d’une candidature, sur un CV, ou encore dans le cadre scolaire, lorsque vous montez votre dossier d’inscription.

Mozilla revient sur une année de développement Web ouvert

Quel est l’avenir de Mozilla en 2013 ? Selon l’infographie ci-dessus, la Fondation indique qu’elle va continuer à faire mûrir et évoluer ses navigateurs. L’une des premières étapes consiste à poursuivre le développement de son API social et d’élargir le “concept de ce qu’un navigateur peut être”. Mozilla indique aussi qu’il va continuer à mobiliser la communauté afin de “construire un monde que nous voulons fondé sur cette incroyable chose ouverte, transparente et puissante, que nous appelons le Web”.
Pour Firefox OS, 2013 sera l’année durant laquelle le monde pourra non seulement voir, mais également tenir et essayer un véritable appareil conçu exclusivement avec des technologies Web.

Mots-clé : 2012FirefoxFirefox OSMarketplaceMozillarevue de l'annéeWebmaker
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.