close
ActualitésApple

Google Maps pour iPhone est bon pour Google, moins pour Apple

Alors que le lancement de Google Maps sur iPhone a suscité la voix des blogueurs, c’est aussi clairement une victoire pour les utilisateurs d’iPhone. En effet, alors qu’Apple avait proposé sa propre solution sur iOS 6 nommée Plans, et ce après avoir viré Google Maps sur le tout dernier OS mobile de la firme, et en dépit d’être assez jolie, la moindre des choses que l’on peut dire, c’est que la firme de Mountain View n’a pas vraiment assuré.
Comme vous avez pu le lire sur la toile, de nombreuses critiques sont venues entachées sa sortie. Des monuments égarés, des directions faussées, des erreurs de placement, les problèmes sont fréquents et bien “documentés” sur le Web.
Finalement, Google est arrivé tel un sauveur, en apportant son service Google Maps, qui s’appuie sur des données récupérées depuis des années, et qui bien sûr participent à l’amélioration continuelle du produit. Bien sûr, ce dernier n’est pas parfait, mais il est sacrément utile…

Si Google Maps pour iPhone est bon pour Google, il l'est moins Apple - Affichage de la carte Google Maps

Si Google Maps pour iPhone est bon pour Google, il l'est moins Apple - Détails d'une adresse

Et c’est clairement une victoire pour Google. Bien sûr, la firme de Mountain View arrive à placer son service là où Apple l’avait viré il y a quelques temps, mais c’est également une victoire qui va bien au-delà de l’aspect économique. Le lancement de son application native de géolocalisation pour iOS signifie une chose importante : ads, ads et ads – autrement dit la publicité ! Non seulement des annonces, mais également des publicités basées sur les emplacements – rappelez-vous, c’est une application de géolocalisation.

Mais comme le rapporte AppleInsider, selon un analyste, le lancement de Google Maps sur iPhone est un sentiment mitigé pour Apple.

Tout d’abord, le mauvais. Non seulement Apple s’est forcé une fois pour toutes pour d’accepter les faits qu’il n’y a plus besoin de rooter leur système d’exploitation pour disposer du service de cartographie de Google – qui était jusque là obligatoire pour utiliser l’application, mais que désormais il va être plus difficile de concurrencer le service du géant de la recherche.

Selon Charlie Wolf de Needham & Company, “les retours des utilisateurs, essentiels à l’amélioration de la qualité de l’application, seront désormais moins nombreux concernant la propre application de la firme de Cupertino, Plans, puisque les propriétaires d’iPhone affluent désormais sur Google Maps”. Bien sûr, il a raison.

En revanche, l’arrivé de Google Maps peut être bénéfique pour Apple, puisque celle-ci a le potentiel d’attirer un nombre significatif de nouveaux utilisateurs sur l’iPhone, ces derniers pouvant être rassurés de disposer d’une application de cartographie digne de ce nom, et ce après les déboires de Plans qui ont été très médiatisés suite à une sortie trop hâtive de la part d’Apple.

Il y a de forte chance désormais d’entendre au cours des prochaines semaines des personnes souhaiter l’iPhone 5, ou mettre à niveau leur iDevice vers iOS 6, maintenant qu’il y a Google Maps sur ce dernier. Cependant, une étude récente a montré que les problèmes de Plans n’étaient pas vraiment une entrave à la volonté d’acquérir un iPhone 5.

Quel que soit l’effet sur Apple, nous savons au moins que ça va avoir un effet. Google Maps pour iPhone fait déjà sensation, puisqu’il s’agit de l’application qui est en haut du classement depuis son lancement en fin de semaine dernière.

Tags : ApplecartographieGoogleGoogle MapsiPhoneplans
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.