close
Réseaux sociaux

Facebook ferme son système de reconnaissance faciale « pour le bien de la société »

Facebook ferme son système de reconnaissance faciale « pour le bien de la société »

Ce n’est pas le Metaverse, mais un énième rebondissement. Une semaine seulement après avoir changé de nom pour devenir Meta, l’entreprise anciennement connue sous le nom de Facebook annonce qu’elle n’utilisera plus de logiciel de reconnaissance faciale sur sa plateforme de réseaux sociaux. Cette décision fait partie d’un « mouvement à l’échelle de l’entreprise » visant à limiter l’utilisation de la reconnaissance faciale dans les produits et services, selon Jérôme Pesenti, vice-président de Meta chargé de l’intelligence artificielle.

Au cours des prochaines semaines, Facebook retirera le logiciel de reconnaissance faciale de son site Web et supprimera toutes les données relatives aux visages des utilisateurs. Toutes les fonctionnalités de Facebook qui reposent sur la reconnaissance faciale disparaîtront également : vous n’obtiendrez plus de suggestions pour savoir qui identifier dans vos photos, et le texte alternatif automatique (description des photos pour les utilisateurs aveugles ou malvoyants) n’identifiera plus les sujets par leur nom.

Dans un communiqué de presse, Jerome Pesenti cite des « préoccupations sociétales » comme moteur de ce changement. Il affirme que nous devons peser le pour et le contre de la reconnaissance faciale pour les produits futurs, sans toutefois mentionner les inconvénients réels de cette technologie.

Les nombreux cas spécifiques où la reconnaissance faciale peut être utile doivent être mis en balance avec les préoccupations croissantes concernant l’utilisation de cette technologie dans son ensemble. La place de la technologie de reconnaissance faciale dans la société suscite de nombreuses inquiétudes, et les régulateurs sont encore en train de fournir un ensemble clair de règles régissant son utilisation.

Bien que nous souhaitions que Facebook reconnaisse ouvertement les dangers de la reconnaissance faciale, nous sommes heureux de voir l’entreprise faire quelque chose de bien pour une fois. Facebook détiendrait l’une des plus grandes bases de données de reconnaissance faciale au monde et pourrait identifier à tout moment l’emplacement d’une personne à partir des photos et des vidéos publiées par d’autres utilisateurs. Cela crée un grand potentiel d’abus !

Mais pourquoi Facebook met-elle fin au système de reconnaissance faciale qu’il a mis dix ans à construire ? Je sais que cela peut sembler cynique, mais le géant des réseaux sociaux est probablement à la recherche de bonnes relations publiques. Facebook est actuellement plongé dans les controverses les plus inquiétantes que l’on puisse imaginer, et au lieu de faire face aux conséquences de ses actions, elle a fait un effort incroyable pour se donner une nouvelle image.

Meta continuera à faire des recherches sur la reconnaissance faciale

N’oubliez pas que seuls 35 % des utilisateurs de Facebook ont choisi de participer au programme de reconnaissance faciale de l’entreprise — ce n’est pas populaire. De plus, la réglementation gouvernementale (encouragée par Microsoft et d’autres sociétés) pourrait limiter l’utilisation de cette technologie dans un avenir proche. En abandonnant son logiciel de reconnaissance faciale aujourd’hui, Facebook peut éviter un futur mal de tête et profiter d’une rare vague d’éloges.

Pour rappel, Facebook n’abandonne pas totalement la technologie de reconnaissance faciale. Meta continuera à faire des recherches sur la reconnaissance faciale, et nous nous attendons à ce que cette technologie apparaisse dans les futurs appareils de réalité virtuelle ou réalité augmentée (probablement pour la connexion des utilisateurs).

Tags : FacebookMeta
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.