close
Apps

Instagram Kids mis en pause suite aux fuites dévastatrices sur la santé mentale de Facebook

Instagram Kids mis en pause suite aux fuites dévastatrices sur la santé mentale de Facebook

Instagram Kids, la version du réseau social que Facebook espérait faire découvrir aux enfants de 10 à 12 ans, est mis en pause, a confirmé hier l’entreprise. Le service, dont les détails ont été divulgués au début de l’année, a été de plus en plus critiqué par les parents et les défenseurs de la vie privée des enfants, en particulier en raison des récentes révélations sur les recherches menées par Facebook sur les dommages que les réseaux sociaux peuvent causer aux jeunes utilisateurs.

Actuellement, l’application Instagram est destinée aux personnes âgées de 13 ans ou plus. Instagram Kids, en revanche, s’adresserait aux utilisateurs dès l’âge de 10 ans, mais avec des fonctions supplémentaires de contrôle parental intégrées.

Cependant, ces dernières semaines le débat s’est orienté vers la question de savoir si les jeunes utilisateurs profitent des réseaux sociaux. Des fuites concernant les recherches menées par Facebook sur les adolescents et l’impact d’Instagram sur leur santé mentale ont dressé un tableau inquiétant de l’encouragement des problèmes d’image corporelle et autres. Facebook, sans surprise, n’était pas d’accord avec la façon dont ces résultats avaient été dépeints, mais a cité aujourd’hui le rapport du WSJ comme l’un des facteurs qui ont conduit à la décision d’arrêter temporairement le travail sur Instagram Kids.

« Je dois croire que les parents préfèrent la possibilité pour leurs enfants d’utiliser une version d’Instagram adaptée à leur âge — qui leur offre une surveillance — que l’alternative », a déclaré aujourd’hui Adam Mosseri, responsable d’Instagram. « Mais je ne suis pas là pour minimiser leurs préoccupations, nous devons faire les choses correctement ».

Cela signifie que Instagram Kids est en attente, et non pas entièrement annulé. Cela donnera à l’entreprise « du temps pour travailler avec les parents, les experts, les décideurs et les régulateurs, pour écouter leurs préoccupations et pour démontrer la valeur et l’importance de ce projet pour les jeunes adolescents en ligne aujourd’hui ».

Une simple pause ?

Un élément clé que Facebook met en avant est que, qu’elle développe ou non sa nouvelle application, elle pense que les jeunes utilisateurs vont continuer à télécharger Instagram — même s’ils doivent mentir sur leur âge pour le faire.

« Cette expérience n’a jamais été destinée aux enfants », écrit Mosseri à propos du service que même Facebook désigne actuellement sous le nom d’Instagram Kids. « Nous concevions une expérience pour les préadolescents (10-12 ans), et cela n’allait jamais être la même chose qu’Instagram aujourd’hui. Les parents approuvent les comptes des préadolescents et ont un droit de regard sur qui ils suivent, qui les suit, qui leur envoie des messages, le temps passé, etc. ».

Lorsqu’elle sera lancée — en supposant que cela se produise réellement — Instagram Kids nécessitera une autorisation parentale pour s’inscrire, et n’inclura pas de publicités. Elle comprendra également « des contenus et des fonctionnalités adaptés à l’âge des utilisateurs », insiste Facebook. Les parents pourront surveiller le temps que les enfants passent sur l’application, superviser qui peut les suivre, qui ils peuvent suivre et qui peut leur envoyer des messages, et accéder à d’autres contrôles.

Alors que ce projet d’application est peut-être en pause, certaines de ces fonctionnalités sont en train d’être distillées pour l’application principale d’Instagram. Facebook affirme qu’elles seront accessibles aux parents et aux adolescents dans les mois à venir.

Tags : FacebookInstagramInstagram Kids
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.