close
Mobile

Apple travaille sur un iPhone qui pourrait surveiller votre santé mentale

Apple travaille sur un iPhone qui pourrait surveiller votre santé mentale

Alors que l’iPhone 13 et l’Apple Watch Series 7 n’ont pas apporté de nouvelles capacités de suivi de santé, les futurs iPhone pourraient être en mesure de surveiller quelque chose de beaucoup plus subtil : votre santé mentale.

Un nouveau rapport du Wall Street Journal affirme qu’Apple travaille à permettre aux futurs modèles d’iPhone de détecter la dépression, l’anxiété et le déclin cognitif. La recherche en est à ses débuts, ont déclaré des sources au WSJ, et il se peut donc qu’elle ne soit jamais intégrée dans les appareils Apple, mais elle montre que la société cherche à mesurer non seulement des paramètres uniques, mais aussi à détecter des conditions plus vastes en fonction des résultats de plusieurs paramètres à la fois.

Apple diviserait ses efforts en deux projets : le premier, dont le nom de code est « Seabreeze », prévoit un partenariat avec l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) pour travailler sur la dépression et l’anxiété, tandis que le projet « Pi » prévoit une collaboration entre Apple et la société pharmaceutique Biogen pour se concentrer sur le déclin cognitif.

Comment votre iPhone détectera-t-il ces éléments ? Le projet de l’UCLA prévoit de surveiller les données fournies par l’iPhone et l’Apple Watch, en tenant compte de tous les éléments, des habitudes de marche aux expressions faciales, en passant par la vitesse de frappe et d’autres données de santé anodines. Toutes ces données sont comparées à des enquêtes soumises par les sujets sur leurs émotions et les résidus hormonaux dans des échantillons biologiques (comme le cortisol, l’hormone du stress, dans les cheveux, selon Gizmodo). Le projet de Biogen prend en compte des paramètres de santé analogues.

Il ne faut pas négliger le fait qu’Apple explorerait l’analyse de la santé sur l’iPhone, étant donné qu’elle a utilisé l’Apple Watch pour cela presque exclusivement. L’exception est la récente fonction « Rapidité de la marche », comme l’a souligné Gizmodo, qui a été ajoutée à l’application Santé avec iOS 15 pour avertir rapidement les utilisateurs si elle prédit qu’ils pourraient faire une chute grave.

Une IA pourrait se tromper…

C’est une grande nouvelle : la combinaison des données de l’Apple Watch et de l’iPhone permet une détection plus nuancée, bien sûr, mais cela signifie également qu’Apple pourrait prendre en compte des symptômes bien plus complexes que les simples mesures de santé brutes lorsqu’il s’agit de remarquer des tendances inquiétantes en matière de santé. Le comportement des utilisateurs est une catégorie complexe à suivre, mais étant donné les heures et les heures que nous passons sur nos smartphones chaque jour, il est logique d’explorer les modèles d’interaction s’ils peuvent être utilisés de manière fiable comme indicateurs de la santé mentale.

En supposant que les fonctions revendiquées par le WSJ soient un jour intégrées aux iPhone, Apple ne prétendra probablement pas que ses smartphones peuvent diagnostiquer la dépression, l’anxiété et le déclin cognitif, mais simplement que les données collectées suggèrent que l’utilisateur pourrait souffrir de problèmes de santé mentale.

Mais cela montre à quel point Apple est convaincue que nos smartphones peuvent être attentifs à nous — et, espérons-le, nous amener à être plus attentifs à nous-mêmes.

Tags : AppleApple WatchIAiPhone
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.