close
Google

Voici à quoi ressemble le premier Google Store

Le plus surprenant dans l’ouverture d’une boutique physique par Google, c’est peut-être qu’il ait fallu autant de temps pour le faire. Il est certain que l’entreprise avait peu de gadgets à vendre à ses débuts et qu’elle a peut-être bien réfléchi à la manière d’éviter les erreurs qui ont ruiné les efforts de Microsoft en matière de boutiques, mais elle a finalement décidé de faire le grand saut.

Le tout premier Google Store ouvrira ses portes à l’angle de la 15e et de la 9e rue dans le quartier de Chelsea à Manhattan, New York, ce jeudi 17 juin à 10 heures, heure locale.

Comme on peut s’y attendre, l’intérieur est très élégant, du moins si l’on en croit une vidéo publiée par Google un jour avant l’ouverture de la boutique. En fait, avec les hordes de clients curieux qui s’apprêtent à franchir ses portes, il ne sera probablement plus jamais aussi beau.

Les visiteurs du Google Store pourront essayer toute la gamme d’appareils de la société, des smartphones Pixel, Pixelbooks et haut-parleurs aux appareils Nest, aux wearables Fitbit et aux jeux Stadia.

Les caractéristiques comprennent le Google Imagination Space, décrit comme une « structure circulaire en verre de 5 m de haut avec des écrans interactifs » présentant une variété de produits et de technologies Google. Le coup d’envoi sera donné par une exposition sur Google Traduction, qui propose une traduction en temps réel en 24 langues de n’importe quelle phrase que vous souhaitez prononcer, avant d’expliquer comment la technologie d’intelligence artificielle de Traduction lui permet d’y parvenir.

Un bureau d’assistance Here to Help

Vous trouverez également des salles qui vous permettront d’expérimenter des scénarios réels avec les produits Google — pensez à des démonstrations des appareils Nest dans un salon simulé, ou à une démonstration des dernières fonctionnalités de l’appareil photo Pixel dans une installation d’éclairage personnalisée — et des boîtes dites de découverte conçues pour « mettre en valeur la beauté de la forme et des fonctionnalités » des appareils Google, tout en offrant plus d’informations sur chaque produit.

À l’instar de l’Apple Store et de son personnel Genius, le Google Store comprend un bureau d’assistance Here to Help pour vous aider à résoudre tous les problèmes liés à Google que vous pourriez rencontrer. Le bureau servira également de point de retrait pour les commandes en ligne et proposera une gamme de services de réparation, comme la réparation des écrans fissurés sur les smartphones Pixel.

Là encore, s’inspirant de l’exemple d’Apple, le nouveau magasin comprendra un espace spécial pour les événements et les ateliers qui pourraient inclure des choses comme des cours de photographie sur les Pixel et des concerts sur YouTube, a indiqué Google.

Un bâtiment « vert »

Dans le cadre de son engagement en faveur du développement durable, Google promet que les matériaux utilisés pour construire le magasin ont été soigneusement sélectionnés. La société tient également à souligner que le nouveau magasin est l’un des 215 espaces de vente dans le monde à avoir obtenu la certification LEED Platinum, « la plus haute certification possible dans le cadre du système d’évaluation des bâtiments verts Leadership in Energy and Environmental Design », selon la société.

 

Par le passé, Google a expérimenté des magasins éphémères, mais son nouveau site de Manhattan semble bien décidé à rester dans les parages. Le fait de disposer d’une boutique physique donne à l’entreprise l’occasion d’entrer en contact avec ses clients, d’en savoir plus sur la façon dont ils utilisent ses appareils et sur ce qu’ils aimeraient voir à l’avenir. Google n’a pas précisé si elle envisageait d’ouvrir d’autres magasins aux États-Unis ou dans le monde. On peut dire que les performances du nouveau magasin au cours des prochains mois auront une grande influence sur une telle décision.

Tags : GoogleGoogle StoreNew York
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.