close
OS

Xiaomi, OPPO et Vivo pourrait adopter HarmonyOS de Huawei

Xiaomi, OPPO et Vivo pourrait adopter HarmonyOS de Huawei

En réponse aux sanctions et aux interdictions d’exportation imposées par les États-Unis, Huawei a mené une campagne pour se débarrasser de sa dépendance à l’égard du système d’exploitation mobile de Google, ou du moins de ses parties propriétaires. Bien que cela ressemble à un effort épique pour remplacer Android, le système d’exploitation HarmonyOS de Huawei a certainement de grandes ambitions pour être présent sur presque tous les marchés connectés.

Cependant, au-delà de ses propres smartphones, il y a maintenant des rumeurs selon lesquelles Huawei veut étendre sa nouvelle plateforme HarmonyOS à d’autres smartphones, y compris ceux de ses concurrents et compatriotes en Chine.

Cela ressemble presque à une fin de non-recevoir si l’on en croit les premières impressions de HarmonyOS 2.0 Beta. Alors que Huawei défend qu’il ne s’agisse pas vraiment de la vision finale, la version à laquelle les développeurs ont eu accès ressemblait beaucoup à Android sous une fine surcouche personnalisée. Cela rend la transition un peu plus facile pour les développeurs et les fabricants de smartphones, mais c’est bien peu en comparaison de l’expérience grandiose et toute nouvelle que Huawei promet. Celui-ci utilise les propres services de l’entreprise pour des choses comme un App Store et l’intégration d’autres fonctionnalités sans utiliser la version d’Android de Google.

Une autre limitation, du moins en ce qui concerne les smartphones, est que HarmonyOS est censé être développé pour fonctionner principalement sur les processeurs HiSilicon Kirin de Huawei. Android lui-même a des parties qui sont développées spécifiquement pour certains processeurs, comme Qualcomm et MediaTek, entre autres, ce qui est une partie de ce qui rend possible de l’exécuter sur la majorité des téléphones du monde.

Il y a maintenant un rapport selon lequel HarmonyOS va subir un développement pour le faire fonctionner sur les plateformes de Qualcomm et MediaTek, ce qui signifie qu’il sera en mesure de fonctionner sur des smartphones au-delà des flagships de Huawei. La rumeur selon laquelle les fabricants de smartphones chinois seraient intéressés par son utilisation sur leurs smartphones est encore plus intéressante. Ce n’est pas exactement en dehors du domaine de la possibilité, car Xiaomi, OPPO et Vivo utilisent déjà des versions d’Android sans Google en Chine.

Un simple fork d’Android ?

Tout dépendra vraiment de ce que sera HarmonyOS sur les smartphones. S’il s’agit simplement d’une surcouche au-dessus d’Android, le changement pour les fabricants de smartphones ne sera pas si important et pourrait même ne pas avoir de sens du tout. Si, en revanche, il s’agit d’un système d’exploitation mobile véritablement nouveau, Google risque de perdre la petite part de marché qu’il a en Chine grâce à Android, même s’il n’y est pas officiellement présent par le biais du Google Play Store.

La version d’Android de Google domine le marché, apportant une impressionnante part de marché de 87 %. Cependant, en dehors du Pixel de Google, les fabricants créent différents habillages sur la version AOSP pour inclure des fonctionnalités qui s’intègrent au matériel pour une expérience plus cohérente.

Tags : Harmony OSHarmonyOSHuaweiOppoVivoXiaomi
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.