close
OS

iMessage pourrait devenir un réseau social dans iOS 15 et iPadOS 15

iMessage pourrait devenir un réseau social dans iOS 15 et iPadOS 15

Alors que Apple a poussé la mise à jour massive d’iOS, iOS 14.5, des détails sur la mise à jour encore plus importante d’iOS 15 attendue pour la fin de l’année ont été divulgués. En effet, Apple s’apprête à annoncer plusieurs nouvelles mises à jour logicielles pour son iPhone et son iPad lors de sa prochaine conférence mondiale des développeurs (WWDC), début juin. Un rapport de Bloomberg mentionne plusieurs détails sur ce à quoi il faut s’attendre.

Bien entendu, c’est à l’occasion de la WWDC que les détails officiels concernant iOS et iPadOS seront publiés, mais pour l’instant, voici quelques-unes des informations les plus importantes. iMessage dans iOS 15 et iPadOS 15 pourrait le doter de brides d’un « réseau social ».

iMessage reste supérieur aux autres applications de messagerie dans certaines catégories, notamment en matière de sécurité, grâce à son chiffrement de bout en bout et aux améliorations du back-end apportées en permanence par iOS 14, comme l’explique Forbes. iMessage fonctionne également très bien sur l’ensemble de l’écosystème des appareils Apple, la synchronisation des messages et les interactions étant possibles sur tous les écrans, grands et petits.

Il y a des problématiques évidentes, comme l’intégration d’iMessage à Android — ce à quoi Apple a résisté pendant la majeure partie de la décennie. L’étendre à un autre système d’exploitation mobile pourrait être considéré comme la perte d’une fonctionnalité unique aux iPhone et iPad selon Apple.

Mais les changements moins évidents pourraient tourner autour de l’orientation « réseaux sociaux » rapportée par Bloomberg — une direction dans laquelle de nombreux services de messagerie ont évolué, comme WhatsApp, Line et d’autres. Voici les principaux moyens par lesquels iMessage pourrait également évoluer d’un service de messagerie robuste vers quelque chose de beaucoup plus important.

Pas un réseau social

Lorsque je parle de « réseaux sociaux », on ne s’attend pas nécessairement à ce qu’iMessage se transforme en un véritable Facebook, mais étant donné la façon dont certains aspects des réseaux sociaux se sont glissés dans d’autres services de messagerie, il serait logique que celui d’Apple suive enfin cette voie. Si la plupart des applications de messagerie remplissent les conditions de base des « réseaux sociaux » pour échanger des messages, des photos et des vidéos directement avec d’autres utilisateurs, certaines ont ajouté d’autres moyens de partage et d’expression publique.

Par exemple, WhatsApp propose des profils personnels visibles par les autres contacts, permet aux utilisateurs d’afficher des messages de statut et possède une sorte d’historique du contenu sur une ligne de temps (qu’il s’agisse de messages ou d’histoires). Grâce à cela, un récit personnel émerge, ainsi que des opportunités pour les autres utilisateurs d’interagir les uns avec les autres.

Apple a déjà jeté les bases de certaines de ces interactions : si vous avez choisi de partager votre activité physique avec vos contacts à l’aide de l’application Santé, vous serez invité à réagir lorsqu’ils termineront une séance d’entraînement et vice-versa. Il serait logique d’échanger ou de publier des activités analogues, même celles qui ne sont pas suivies par les appareils ou les produits Apple.

Des bases mais pas une révolution

iMessage est déjà prêt à s’engager dans d’autres fonctions dites « sociales » : il permet déjà la messagerie de groupe et des interactions de conversation plus complexes, comme les réponses aux messages. Il dispose également d’un système de paiement bien intégré et sécurisé grâce à Apple Pay, qui semble prêt à renforcer un échange public comme Facebook Marketplace.

Depuis que iMessage a été introduit avec iOS 5 en 2011, il n’a jamais été proposé sur Android, avec les mêmes raisons invoquées année après année — le plus souvent que le fait de le limiter aux appareils Apple permet à la société de garantir la sécurité et le chiffrement de bout en bout de l’expéditeur au destinataire. Les utilisateurs d’Android convoitent iMessage, ne serait-ce que pour se débarrasser de la « bulle verte » indiquant aux utilisateurs d’appareils Apple que la conversation est terminée, après que l’élitisme s’est développé autour des personnes qui pouvaient avoir des conversations à « bulle bleue » grâce à iMessage.

Pour être clair, il est possible que iMessage ne change pas radicalement avec iOS 15 — le rapport de Bloomberg note que les mises à niveau sont encore au début du développement et qu’elles pourraient arriver « plus tard » — mais il est impossible de dire si cela se fera quelques mois après dans une grande mise à jour (peut-être son propre iOS 15.5) ou des années plus tard.

Tags : iMessageiOS 15iPadOS 15
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.