Fermer
Périphériques

Les expéditions mondiales de PC vont diminuer de 7 % en 2020 en raison du COVID-19

Les expéditions mondiales de PC vont diminuer de 7 % en 2020 en raison du COVID-19

Malgré l’augmentation de la demande d’ordinateurs portables en raison de l’essor du télétravail et des besoins d’apprentissage, un nouveau rapport de Canalys affirme que les expéditions mondiales de PC et de tablettes vont diminuer de 7 %, passant de 395,6 millions d’unités en 2019 à 367,8 millions d’unités en 2020, en raison de la pandémie de coronavirus et de la récession mondiale qui l’accompagne.

Selon le rapport, le marché des PC restera stable en 2021 et connaîtra une croissance d’environ 2 % en 2022. Le rapport est publié le lendemain de la publication par Gartner de données montrant que les ventes mondiales de smartphones ont diminué de 20 % au premier trimestre 2020 en raison de la pandémie.

Canalys affirme en outre que si « le pire est derrière nous », les effets néfastes de la récession se feront sentir tout au long de l’année. Selon le rapport, les choses commencent à s’améliorer principalement parce que les chaînes d’approvisionnement et les bases de fabrication en Chine reviennent lentement à leur état d’avant la crise. « Néanmoins, l’impact de la récession mondiale du coronavirus sur les économies mondiales ne sera pas mineur, et les consommateurs, les entreprises et les gouvernements donneront la priorité aux dépenses vitales avant le rafraîchissement des PC lorsque les temps seront difficiles », indique le rapport.

Du point de vue de la catégorie, Ishan Dutt, de Canalyst, a déclaré que la demande en ordinateurs portables va continuer à persister en raison de l’augmentation du télétravail. « Il en va de même pour l’éducation, où les écoles ont investi dans les programmes numériques et ne réalisent que des retours partiels sur l’apprentissage sur place », a-t-il déclaré.

Les ordinateurs de bureau et les tablettes en berne

Cependant, les ordinateurs de bureau et les tablettes ne seront pas aussi chanceux, bien que pour des raisons totalement différentes : « Le changement des ordinateurs de bureau souffrira d’autant plus que les entreprises sont confrontées à une incertitude prolongée quant à l’étendue de leurs activités et à leurs besoins en matière d’espace de bureau dédié. Les tablettes, qui dépendent le plus des dépenses des consommateurs, seront confrontées à un effondrement, car la demande de la période des fêtes de fin d’année au quatrième trimestre devrait prendre un coup cette année ».

Autrement dit, bien que le pire soit peut-être passé, l’impact financier du confinement sera énorme et obligera de nombreuses entreprises à donner la priorité à leurs investissements et, par conséquent, les dépenses en PC pourraient diminuer. Les tablettes seront quant à elles confrontées à un effondrement de la demande pendant la période des fêtes de fin d’année, qui devrait se faire sentir au quatrième trimestre de cette année.

Un brin d’optimisme ?

Néanmoins, et malgré cette morosité, le rapport était optimiste quant au marché des PC, car le confinement a fait prendre conscience des limites des smartphones et des tablettes et du fait qu’ils n’ont rien à envier aux ordinateurs portables de haute performance.

« Malgré les progrès que les smartphones et les tablettes ont réalisés ces dernières années, le besoin d’un appareil informatique mobile à haute performance n’a jamais été aussi prononcé. Alors que les pays sortent de cette crise et du marasme économique qui s’ensuit, les dépenses en solutions technologiques seront un moteur clé de la reprise », a déclaré Rushabh Doshi, directeur de la recherche chez Canalys, dans le communiqué.

Mots-clé : CanalysCOVID-19PC
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.