Fermer
Apps

Selon son PDG, Instagram est trop occupée pour créer une application pour iPad

[Concept de Instagram sur iPad par Parker Ortolani ]

La majorité des populaires applications mobiles, en particulier sur iOS, ont débuté sous la forme d’applications destinées à être utilisées sur un iPhone. Au fil du temps, la popularité de l’iPad a encouragé beaucoup de gens à adopter le format grand écran. Les progrès réalisés tant au niveau logiciel que matériels ont permis de développer de nouvelles compétences qui sont aujourd’hui exploitées.

Cependant, Instagram reste l’une des rares applications hautement populaires qui obligent ses propres utilisateurs à adopter le format smartphone, et son PDG vient d’expliquer pourquoi. Instagram n’est pas un nouveau venu sur le marché des réseaux sociaux, et était une force avec laquelle il fallait compter avant même qu’il ne soit racheté par Facebook. Son nombre total d’utilisateurs actifs atteint 500 millions chaque jour et elle pourrait bien être l’une des rares plateformes de Facebook à émerger malgré tous les déboires de sa maison mère.

Cependant, son interface utilisateur reste la petite fenêtre de votre smartphone et est obligée d’être agrandie sur les iPad, une situation pas vraiment viable et compréhensible pour une société de cette taille.

Le PDG d’Instagram, Adam Mosseri, brise enfin le silence de l’entreprise sur les questions incessantes et les demandes d’une véritable application pour iPad, sans parler des applications appropriées pour les tablettes et les PC.

Son argument est qu’ils n’ont que peu de personnel et tant de choses à faire qu’ils doivent donner la priorité à ce sur quoi ils doivent travailler. Une application pour iPadOS n’en fait pas partie.

Une décision assez étrange

Il est presque difficile de croire qu’un géant tel qu’Instagram n’ait pas la main d’œuvre nécessaire pour travailler sur une application pour iPad, de récents chiffres indiquant que son effectif s’élève à un peu plus de 400 personnes depuis l’année dernière. Tout se résume donc à des priorités et, pour résumer, Instagram ne pense pas qu’investir du temps et des efforts dans une application pour iPad lui permettent de rapporter de l’argent. Surtout lorsque la majorité de ses utilisateurs et de ses fonctionnalités sont mieux servis par un appareil mobile de poche.

Mais ce statu quo pourrait ne pas durer longtemps, surtout si les appareils pliables et à double écran prennent réellement leur essor. Bien qu’Instagram soit naturellement pris en charge comme une application traditionnelle pour smartphone fonctionnant sur une moitié d’écran, il passera à côté des nouvelles expériences dont ses concurrents pourraient tirer parti sur ces nouvelles catégories d’appareils.

Mots-clé : InstagramiOSiPad
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.