Fermer
Tests

MWC 2019 : Prise en main du Nokia 3.2, un intéressant smartphone à 130 €

MWC 2019 : Prise en main du Nokia 3.2, un intéressant smartphone à 130 €

Le nom Nokia est généralement associé aux anciens téléphones. Mais ces dernières années, sous l’autorité de HMD Global, nous avons constaté qu’elle conservait une production régulière de smartphones de milieu de gamme et à budget réduit.

Le dernier en date est le Nokia 3.2, qui vient d’être lancé aux côtés du Nokia 4.2 légèrement supérieur au MWC 2019.

L’appareil s’appuie sur la conception et les fonctionnalités du Nokia 3.1, avec quelques améliorations pour le maintenir concurrentiel sur le marché du mobile en pleine évolution, tout en restant fermement dans une position d’entrée de gamme.

Nokia 3.2 : design et écran

La première chose que j’ai constatée à propos du Nokia 3.2 est la sensation de légèreté de l’appareil, même par rapport à d’autres appareils légers (y compris le Nokia 4.2). Le dispositif a un châssis en plastique et, associé au poids presque nul, celui-ci semble presque trop fragile. Autrement dit, si celui-ci tombe au sol, il est fort probable qu’il se brise assez facilement.

Malgré cela, il a un look élégant, avec un design minimaliste à l’avant et à l’arrière (au moins comparé au nouveau Nokia 9 PureView, lancé au même moment, et incrustant pas moins de cinq capteurs photo à l’arrière).

Il possède également un port USB-C et une prise casque de 3,5 mm — ce qui est agréable de voir étant donné que de plus en plus de marques abandonnent ce port, et même le Nokia 9 PureView.

Un grand écran 19:9

L’écran du Nokia 3.2 est un grand écran 19:9 de 6,2 pouces, divisé par une petite encoche en forme de goutte d’eau en haut et un bord minimal en dessous de l’écran. Cependant, en regardant du contenu photo et vidéo sur l’écran, il est clair que nous n’avons pas un périphérique haut de gamme dans les mains : les couleurs sont un peu faibles et même avec des paramètres de luminosité élevés, l’affichage semble un peu sombre.

Cela ne devrait pas poser de problème à la plupart des utilisateurs — il convient tout de même de bien pour jouer ou regarder des films, mais cela peut être perceptible pour ceux qui ont goûté à l’écran AMOLED notamment.

Nokia 3.2 : caméra

Le Nokia 3.2 n’est pas le must-have de la photo : il ne possède qu’un seul capteur photo à l’arrière, ce qui est assez minime lorsque le Nokia 4.2, légèrement plus coûteux, en a au moins deux, bien qu’il s’agisse d’un capteur de 13 mégapixels, qui permet donc de prendre des photos plutôt correctes.

Au cours de mon bref test, j’ai trouvé que les photos étaient plutôt bonnes. Bien que la photo ne soit pas incroyablement détaillée, c’est une excellente caméra si votre photographie est destinée aux réseaux sociaux ou à la messagerie.

Sur le devant de l’appareil se trouve une caméra frontale de 5 mégapixels. Encore une fois, les selfies ne vont pas être sensationnels, mais elles sont suffisantes pour un selfie sur Snapchat.

Nokia 3.2 : spécifications et batterie

Pour un appareil aussi petit, le Nokia 3.2 dispose d’une batterie assez imposante : à 4 000 mAh, elle est plus grande que la plupart des flagships. En association avec la batterie adaptative et les fonctions de luminosité adaptative du système d’exploitation Android Pie, Nokia affirme que le smartphone offrira une autonomie de 2 jours.

Pour aider à différencier ses smartphones des nombreux autres smartphones abordables du marché, Nokia a ajouté quelques fonctionnalités novatrices aux Nokia 3.2 et 4.2. L’une d’elles est un voyant de notification intégrée au bouton d’alimentation qui s’allume lorsque le smartphone reçoit une notification.

C’est une option supplémentaire bienvenue aux côtés de la traditionnelle vibration et des alertes sonores.

Un bouton pour lancer Google Assistant

L’autre nouveauté est la présence d’un bouton pour lancer Google Assistant sur le bord gauche de l’appareil, qui active l’assistant lorsque vous appuyez dessus. Cependant, le bouton était un peu lent à réagir et la fonctionnalité n’était pas aussi rapide que sur d’autres appareils.

Le Nokia 3.2 utilise un processeur Snapdragon 429 de Qualcomm, une puce assez puissante pour les smartphones d’entrée et de milieu de gamme, qui offre quelques avantages. Bien que le système d’exploitation est parfois lent, l’appareil fonctionne généralement sans heurts.

Nokia 3.2 : rapide verdict

Le Nokia 3.2 ressemble à un smartphone d’entrée de gamme assez puissant : ses spécifications et sa caméra sont décentes, et son autonomie semble impressionnante étant donné son prix relativement bas. Son design m’a quelque peu gêné avec une fine coque en plastique qui le rend un peu fragile (rassurez-vous une coque devrait vous aider).

Le Nokia 3.2 sera disponible dans un gris acier ou noir au prix de 129 €. Le calendrier de disponibilité et les marchés doivent encore être fournis.

Mots-clé : MWC 2019NokiaNokia 3.2
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.