Fermer
Mobile

La police utilisera votre cadavre pour débloquer votre iPhone !

La police utilisera votre cadavre pour débloquer votre iPhone !

Les séries TV comme NCIS sont connues pour utiliser des techniques inhabituelles, irréalistes et parfois morbides dans le but ultime d’appliquer la justice. Mais, comme on dit, parfois la réalité est plus étrange que la fiction. En mettant fin à des années de spéculation, les autorités responsables d’appliquer la loi confirment qu’ils utilisent régulièrement les empreintes digitales des cadavres pour déverrouiller les iPhone. Ce n’est donc qu’une question de temps avant que la police déverrouille un iPhone X avec le visage d’une personne morte. Et le meilleur de tous, c’est complètement légal.

Beaucoup de gens se demandent si un doigt non vivant pourrait être utilisé avec un capteur Touch ID. Ne vous posez plus la question, c’est désormais réglé. La police de plusieurs États aux États-Unis a mentionné à Forbes qu’ils utilisaient souvent les empreintes digitales des corps trouvés sur les scènes de crime pour accéder aux iPhone. Cela permet aux forces de l’ordre d’informer les proches de la victime, mais aussi de trouver leurs co-conspirateurs ou même leurs bourreaux.

Si l’on peut se défendre devant le tribunal si quelqu’un nous force à déverrouiller notre iPhone avec le capteur Touch ID, il n’y a pas une telle problématique sur le défunt : les corps de ceux qui sont décédés n’ont pas droit à la vie privée en ce qui concerne leur corps ou leurs parties du corps. « On n’a pas besoin d’un mandat de perquisition pour entrer dans le téléphone de la victime », a mentionné un détective à Forbes.

Qu’en est-il de l’identification de visage d’un cadavre ?

Ceux qui veulent une confidentialité au-delà de la tombe peuvent désactiver le Touch ID, et utiliser des codes PIN à la place. De nos jours, l’iPhone X utilise un scanner de visage à la place du capteur Touch ID, laissant potentiellement la possibilité de scanner les morts. Et si ce système de sécurité biométrique Face ID nécessite que les yeux soient placés face à la caméra, les yeux des défunts sont souvent encore ouverts donc cela ne devrait pas être un problème.

Si l’identification faciale a été utilisée pour déverrouiller le smartphone d’une victime (par la police ou les législateurs), cela n’a pas encore été rapporté.

Mots-clé : iPhone
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.