Fermer
Développement

Build 2017 : Microsoft lance ses bases de données MySQL et PostgresSQL pour Azure

Dans ses efforts continus pour faire de Azure une plateforme qui s’adresse à une vaste communauté de développeurs, Microsoft a annoncé une gamme de nouvelles fonctionnalités pour Azure pour l’ouverture de la Build 2017, sa conférence annuelle réservée et dédiée aux développeurs.

Alors que l’une des grandes annonces de la Build 2017 concernant le service base de données de Microsoft Azure est le lancement de Cosmos DB, son nouveau service de base de données distribuée, et qui s’avère être un remplacement ou une mise à niveau de la base de données NoSQL, Document DB, de Microsoft. Scott Guthrie, vice-président exécutif du groupe Microsoft Cloud & Enterprise, l’a décrit comme «le premier service de base de données multimodèle mondialement distribué offrant une scalabilité horizontale globale clé en main ».

Mais, il est fort probable que de nombreux développeurs s’intéressent davantage à une mise à jour légèrement plus petite du portefeuille de base de données d’Azure. En effet, Microsoft a annoncé aujourd’hui le lancement de Azure Database for MySQL et PostgresSQL. Ces dernières, selon Microsoft, sont destinées à garantir que les développeurs peuvent utiliser leurs bases de données préférées sur Azure. Jusqu’à maintenant, pour utiliser MySQL ou PostgresSQL sur Azure, ils auraient dû faire tourner des machines virtuelles pour exécuter et exploiter ces systèmes de base de données. Dès aujourd’hui, en version bêta, Microsoft leur offre un service qui devrait fournir une haute disponibilité, une protection et une récupération des données, ainsi que la possibilité d’une mise à l’échelle assez facilement.

Un outil pour migrer vers Azure SQL

Bien que Microsoft offre déjà déjà Azure SQL comme option pour les développeurs qui ont besoin d’une base de données relationnelle, ce n’est pas véritablement un remplaçant pour MySQL. En effet, ils doivent faire quelques adaptations de leurs applications pour passer de l’un à l’autre. Avec ces nouvelles offres de base de données, Microsoft veut attirer davantage de développeurs, et cela pourrait marcher !

L’outil de migration va être utile pour ceux qui veulent migrer sur Azure SQL

En outre, Microsoft a également lancé un nouveau service de migration qui permet aux développeurs de prendre leurs bases de données SQL Server et Oracle, afin de les migrer vers une base de données Azure SQL. Bref, Microsoft veut que Azure permette aux développeurs d’utiliser n’importe quelle base de données et l’utiliser comme un service.

Prêt à passer à Azure ?

Mots-clé : AzureBuild 2017MicrosoftMySQLPostgresSQL
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.