close
Navigateurs Web

Le bug Chrome diminuant l’autonomie de périphériques Windows bientôt corrigé

Une faille dans Google Chrome a été découverte en ayant pour conséquence de diminuer l’autonomie de la batterie des ordinateurs portables et des tablettes sous Windows, et ce en augmentant très fortement le cadencement du processeur, et ce depuis un certain temps.

Quand une machine est au repos avec Chrome ouvert, le bug du navigateur force le processeur à se réveiller aussi souvent que mille fois par seconde. En effet, en cause le timer présent sous Windows qui permet au processeur d’alléger la charge de calcul lorsqu’une application fonctionne en arrière plan.
À titre de comparaison, Windows ne ferait que forcer un processeur de le faire “que” 64 fois par seconde. Peut-être encore plus frustrant, c’est le fait que cette faielle soit connue depuis 2010… Bien évidemment, gardez à l’esprit que le problème est spécifique aux dispositifs basés sur Windows, donc si vous utilisez Chrome sur un MacBook ou un Chromebook, vous êtes épargné par ce problème.

Ce rapport de bug cite que la documentation de Microsoft indique que l’augmentation de l’intervalle du tic d’horloge du système est une mauvaise idée quand il s’agit de préserver autant que possible l’autonomie de la batterie.

Le bug Chrome diminuant l'autonomie de périphériques Windows bientôt corrigé

“Si l’intervalle du timer du système se trouve en dessous de la valeur par défaut, y compris lorsqu’une application appelle timeBeginPeriod avec une fréquence de 1 ms, même lorsque le périphérique est censé être au repos, cela va influer sur l’autonomie du dispostif” peut-on lire sur une page de Microsoft. “L’autonomie de la batterie du système peut être réduite jusqu’à 25%, en fonction de la plateforme matérielle”.

Heureusement, Google est déjà au travail sur un correctif pour ce bug. Cependant, on ne sait pas quand celui-ci sera mis en place. Bien que l’on qualifie ce dernier comme étant un “bug”, ceci s’avère plutôt comme un choix stratégique de la part des équipes de Chrome, permettant ainsi de booster ses performances. En effet, l’équipe en charge du développement précise même que d’autres ingénieurs ont fait de même par le passé, notamment Flash.

Quoi qu’il en soit, alors qu’aujourd’hui la mobilité s’avère être un enjeu indéniable, si vous utilisez un ordinateur portable ou une tablette Windows et que vous appréciez avoir une autonomie décente sur votre périphérique, vous pouvez temporairement passer à un autre navigateur Web comme Firefox, Opera et dans le pire des cas Internet Explorer.

Tags : ChromeWindows
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.