Fermer
ActualitésNavigateurs Web

Tendance des navigateurs en Mai : Explosion de la croissance de Firefox 4 et IE9, mais Chrome s’en rapproche

Mon précédent article sur les tendances des navigateurs a fourni une première indication sur l’adoption des navigateurs IE9 et Firefox 4.0 par les utilisateurs. En effet, dès les premières versions bêta Firefox 4 et Internet Explorer 9 étaient fortement présents dans les résultats. Avec respectivement, 0,63 et 0,59% des parts de marché, il est clair que beaucoup d’utilisateurs souhaitaient tout simplement avoir la dernière version du navigateur et ainsi avoir une expérience en amont sur la navigation Web.

Cette tendance s’est vérifiée après la sortie finale des deux navigateurs. Ces derniers disponibles depuis plus d’un mois, nous permettent d’analyser les dernières statistiques de StatCounter !

Tendance des navigateurs en Mai : Explosion de la croissance de Firefox 4 et IE9, mais Chrome 9 s'en rapproche - Graphique de Mars à Mai
Tendance des navigateurs en Mai : Explosion de la croissance de Firefox 4 et IE9, mais Chrome 9 s'en rapproche - Tableau de Mars à Mai

Ce tableau présente les estimations des parts de marché. La colonne “change” montre l’augmentation ou la diminution de la part de marché. La colonne “relative” indique la variation proportionnelle, soit par exemple, 20% des utilisateurs d’IE7 ont abandonné ce navigateur le mois dernier. Comme toujours, ces chiffres présentant les tendances générales sont à prendre avec des pincettes…

Les chiffres les plus impressionnants concernent IE9 avec 2,32% contre 7,59% pour Firefox sur le marché actuel. Les deux navigateurs ont connu une augmentation de plus de 200% en un mois. Toutefois, il est plus facile de doubler votre marché lorsque votre point de départ est proche de zéro…

L’adoption de Firefox 4.0 qui s’est faite très rapidement coïncide au même montant où Firefox 3.x a chuté. Il y a peu de raisons pour que les utilisateurs ne mettent à jour leur navigateur, je m’attends donc à visualiser des anciennes versions disparaître dans les 6 mois. Il en sera peut-être plus rapide si le système de mise à jour de Mozilla tient les délais de déploiement.

Concernant IE c’est un peu plus complexe en raison des différents modes d’utilisation qu’un navigateur peut soutenir. Le nombre de mises à jour d’IE6 et 7 vers IE8 semble être similaire au nombre de mises à niveau de IE8 vers IE9. Dans l’ensemble, il n’en résulte aucun changement significatif pour IE8. Je ne suis pas convaincu que ce soit le cas, mais au moins, l’utilisation d’IE7 est en forte baisse, et c’est vraiment une bonne nouvelle.
IE6 qui a été annoncé par Microsoft comme étant “mort” est vraiment en train de mourir. Courage, l’ennemi sera bientôt vaincu !

Pour les autres navigateurs, la part de marché d’Opera et Safari n’a guère changé, même si les navigateurs “Others” ont connu une croissance importante. Très peu d’indices dans des données sous-jacentes qui pourraient nous donner des informations sur celle-ci. Est-ce une anomalie de la statistique, ou tout simplement parce que StatCounter a récemment mis à jour sa base de navigateurs ainsi que la version de navigateurs ?

Pour finir, les mauvaises nouvelles pour Microsoft et Mozilla, c’est que Chrome continue à grignotter leur part de marché. Le navigateur de Google gagne constamment près de 1% chaque mois, dont un tiers de ces utilisateurs migrent de Firefox et les deux tiers d’Internet Explorer.

Comme on peut le voir la guerre est ouverte, d’autant plus que pour notre plus grand bonheur, c’est la course aux performances qui est actuellement ouverte et sans négliger la sécurité.

Vous pouvez retrouver toutes les statistiques des navigateurs sur le site de StatCounter qui les propose gratuitement.

Et pour conclure, une petite phrase d’ouverture qui titillera le Nostradamus qui est en vous : à quand le dépassement de Firefox par Chrome ?

Mots-clé : chrome9firefox4ie9mai 2011navigateur webpart de marchéstatistiques
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.