Fermer
MobileSmartphones

Que contient l’iPhone 5S ? iFixit démonte ce dernier et révèle une nouvelle tout !

Inutile de vous présenter iFixit ! Ce célèbre site de démontage des dispositifs électroniques, qui a en autre démonté la Surface Pro, le Galaxy S4 et plus récemment le Macbook Air 2013 met une nouvelle fois à nu un dispositif, qui n’est autre que le très convoité iPhone 5S.
Objet de toutes convoitises ce jour en raison de sa mise en vente dans les Apple Store, le nouveau smartphone phare de la firme de Cupertino vient donc de passer dans les mains des experts de iFixit, et ce peu de temps après sa mise en vente, permettant ainsi de révéler toute la technologie qui se trouve au sein de ce dernier.

L’ajout le plus significatif est Touch ID, le nouveau scanner d’empreintes digitales. Le capteur est relié par un câble au port Lighting, et se compose d’un groupe de condensateurs qui utilisent 5 à 10 images pour créer un profil d’image des “crêtes” de votre peau – ou même la patte de votre chat.

Démontage du Touch ID de l'iPhone 5S
Démontage de la batterie de l'iPhone 5S

En creusant dans les parties internes du smartphone, la raispn pour laquelle Apple est capable de se vanter de 10 heures d’autonomie est claire : l’iPhone 5S arrive avec une batterie plus grande que son prédécesseur. Le démontage révèle une batterie de 1560 mAh, une amélioration par rapport à la batterie de 1440 mAh de l’iPhone 5. Comme le souligne iFixit, le Galaxy S4 de Samsung dispose d’une batterie de 2600 mAh significativement plus grande, mais qui est évaluée à seulement 7 heures lors d’une conversation.

Puce A7

Il n’est pas évident de voir quelle compagnie est derrière le nouveau chipset A7, bien que la caméra iSight a des marques semblables à celles des modèles précédents, ce qui suggère que Sony est encore une fois le fabricant.

Pièces détachées de l'iPhone 5S

Vous trouverez tous les détails – avec beaucoup d’images, bien sûr – depuis ce lien.

Mots-clé : composantsdémontageiFixitiPhone 5S
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.