fermer
Périphériques

Le Aspire Vero 16 d’Acer : un pas de géant vers la durabilité à la COP 28

Le Aspire Vero 16 d'Acer : un pas de géant vers la durabilité à la COP 28

Lors de la conférence COP 28 qui se tient cette année à Dubaï (Émirats arabes unis), le monde entier a les yeux rivés sur les gouvernements, les entreprises et les institutions qui se réunissent pour discuter des solutions à apporter à la crise climatique. Il n’est pas exagéré de dire que les décisions prises lors de cet événement pourraient avoir des conséquences durables pour l’humanité et notre planète.

Il est donc normal qu’Acer, l’un des fabricants d’ordinateurs portables et de PC les plus populaires, organise un événement qui coïncide avec la COP 28 pour annoncer le dernier-né de sa gamme d’ordinateurs portables écologiques : le Aspire Vero 16, tout en annonçant d’autres engagements visant à minimiser son empreinte carbone.

« Pour aider à relever les défis croissants posés par le changement climatique », a annoncé Jerry Kao, directeur général d’Acer, à Dubaï, « Acer propose une “technologie consciente”, conçue et fabriquée en tenant compte de l’avenir ». Kao a également révélé que Acer avait pour objectif d’utiliser 100 % d’électricité renouvelable d’ici à 2035 et d’atteindre des émissions nettes nulles d’ici à 2050.

Acer est l’une des entreprises les plus engagées lorsqu’il s’agit de minimiser son impact écologique — sa gamme Vero fait certainement honte aux revendications écologiques de certaines entreprises.

« En tant qu’entreprise, nous devons mettre tout notre cœur dans les plans de développement durable », a déclaré Jason Chen, PDG d’Acer, aux participants à l’événement de Dubaï, lors de la présentation de la plateforme de « technologie consciente ».

La mission écologique de l’Aspire Vero 16

Outre le thème général de la technologie consciente, le point central de la conférence était le nouvel Aspire Vero 16 d’Acer. Comme pour les précédents modèles de la gamme Vero, l’argument de vente principal de cet ordinateur portable est son caractère écologique.

Ainsi, le châssis est constitué d’un mélange de plus de 60 % de plastique recyclé (le double de la quantité trouvée dans les produits Vero de première génération), et il n’y a pas de composés « volatils », de peinture ou d’additifs utilisés sur sa surface, et le pavé tactile est fabriqué à partir de plastique provenant de l’océan.

La réduction de l’impact écologique du Acer Aspire Vero 16 commence avant même que vous n’ouvriez l’ordinateur portable : l’emballage est composé à 100 % de matériaux recyclables et Acer s’est associé à des sociétés de logistique pour utiliser du biocarburant sur différents itinéraires lors de la livraison des appareils.

À l’intérieur, le Acer Aspire Vero 16 est équipé des derniers processeurs Intel Core Ultra, qui offrent une meilleure efficacité énergétique que la précédente génération, et le logiciel de gestion de la batterie AcerSense préinstallé offrira trois niveaux de profil d’alimentation : Eco+, Eco, Équilibré et Performance.

Pour prouver à quel point Acer prend au sérieux cette initiative écologique, Chen a été rejoint sur scène lors de l’événement par Gokul Subramaniam d’Intel et Shelly Blackburn de Microsoft, qui ont expliqué comment les entreprises travaillent ensemble pour aider à lutter contre la crise climatique, que Chen qualifie de « plus grande menace pour l’humanité ».

Facile à démonter et réparer

Le plus impressionnant est peut-être que le Acer Aspire Vero 16 sera facile à démonter et à réparer, et que vous pourrez aussi facilement mettre à niveau et recycler l’ordinateur portable, qui utilise des vis standard et ne nécessite donc pas d’outils propriétaires.

L’autoréparation, l’évolutivité et l’obsolescence planifiée ont été des sujets d’actualité ces derniers temps, et il est formidable de voir que Acer continue de montrer la voie dans ce domaine.

Nous en saurons plus sur le Acer Aspire Vero 16 au CES 2024 en janvier.

Tags : AcerCOP 28
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.