close
Actualités

Des ouvriers d’une usine d’iPhone affrontent la police en Chine

Des ouvriers d'une usine d'iPhone affrontent la police en Chine

De violentes manifestations d’employés ont éclaté dans la plus grande usine d’iPhone du monde, dans le centre de la Chine, alors que les autorités de l’usine Foxconn s’efforcent de contenir une épidémie de COVID-19 tout en maintenant la production avant la période de pointe des vacances.

Les employés de l’usine de Zhengzhou ont partagé plus d’une douzaine de vidéos montrant le personnel dans un face-à-face avec des lignes de policiers armés de matraques et vêtus de tenues de protection blanches. Les vidéos montrent des policiers frappant des employés, certains saignants de la tête et d’autres boitant après des affrontements chaotiques.

Le régime strict de Pékin a posé de gros problèmes pour le fonctionnement de l’usine Foxconn de Zhengzhou, qui emploie généralement plus de 200 000 personnes sur un vaste campus situé dans la banlieue de la ville. L’agitation de mercredi va renforcer les inquiétudes des investisseurs quant aux risques de la chaîne d’approvisionnement d’Apple, dont plus de 95 % des iPhone sont produits en Chine.

Les problèmes rencontrés dans l’usine au début du mois ont conduit Apple à réduire ses estimations concernant les livraisons de l’iPhone 14 haut de gamme et à émettre un rare avertissement aux investisseurs concernant les retards.

Deux employés de l’usine Foxconn ont déclaré que les protestations ont éclaté mercredi matin après que le partenaire de fabrication d’Apple a tenté de refuser les primes promises aux nouveaux employés mis en quarantaine avant d’être envoyés sur les chaînes de montage. « Au départ, ils sont simplement entrés dans l’usine pour demander une explication aux dirigeants, mais ils [les dirigeants] n’ont pas montré leur visage et ont plutôt appelé la police », a déclaré l’un des employés.

De réelles problématiques sur site

Un autre employé a déclaré que le mécontentement grandissait face à l’incapacité persistante de l’usine à endiguer une épidémie de COVID, aux conditions de vie difficiles et à la crainte du personnel d’être testé positif.

Foxconn a déclaré que l’entreprise travaillerait avec les employés et le gouvernement pour prévenir de nouveaux actes de violence. L’entreprise a déclaré qu’elle avait toujours respecté ses contrats et qu’elle continuerait à « communiquer et à expliquer » cela aux nouveaux employés. Elle a déclaré que les rapports selon lesquels l’entreprise avait mélangé des employés positifs au COVID avec ceux qui n’étaient pas encore infectés étaient faux.

Des vidéos montrent des employés renversant des chariots sur le campus de Foxconn, pénétrant dans les bureaux de l’usine et défonçant une cabine de test COVID. Les flux en direct de la scène mercredi après-midi ont montré des groupes d’ouvriers s’affairant dans une cour entre les bâtiments. Certains employés ont retransmis en direct les manifestations sur les réseaux sociaux jusqu’à ce que la censure intervienne pour couper les diffusions.

Tags : ApplechineFoxconn
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.