Fermer
ActualitésNavigateurs Web

Décision surprenante pour Opera de migrer à WebKit pour ses navigateurs de bureau et portable

Et bien quelle décision ! En effet, Opera Software vient d’annoncer qu’il va s’éloigner de son propre moteur de rendu Presto en faveur de WebKit, la bibliothèque logicielle qui est intégrée dans de nombreux navigateurs tels que Chrome et Safari – vous pouvez retrouver la liste complète sur Wikipédia. “Il est plus logique de demander à nos experts de travailler avec les communautés open source pour améliorer encore WebKit et Chrome, plutôt que de développer davantage notre propre moteur de rendu”, indique le directeur technique d’Opera Software, Håkon Lie Wium. La firme mentionne que la transition sera graduelle cette année, et l’on devrait disposer de WebKit sur le navigateur de la firme, qu’il s’agisse de la version bureau ou portable.

Décision surprenante pour Opera de migrer à WebKit pour ses navigateurs de bureau et portable

Le mobile reste la partie où Opera va avoir le plus de boulot. Stimulé par des accords avec des opérateurs mondiaux et les fabricants de smartphones, la société a annoncé le mois dernier que ses navigateurs Opera Mini et Opera Mobile ont connu un record de 229 millions d’utilisateurs actifs au cours du mois de décembre 2012.
Le premier cité est l’option la plus populaire pour presque tous les appareils grand public, y compris sur iOS, Android, BlackBerry, Windows Phone.

Même si cette décision peut sembler surprenante, ce n’est pas la première fois que l’on entend parler d’un navigateur Opera basé sur WebKit. Baptisée “Ice” à l’époque, ce dernier a été annoncé comme un navigateur concurrentiel à Safari et Chrome dans l’espace mobile. En offrant un renouveau aux méthodes de navigations que l’on connaît, Ice est un navigateur totalement pensé pour le tactile et les tablettes, qui se caractérise notamment par l’absence de boutons, de barre d’adresse, etc…

En adoptant WebKit, Opera élimine la nécessité de poursuivre le développement de son propre moteur de rendu, ce qui libère des ressources pour développer de nouvelles fonctionnalités et créer de nouveaux produits.

Mais outre le fait de d’intégrer WebKit dans son navigateur mobile, Opera Software prévoit également d’adopter WebKit sur la version de bureau, qui marque également la fin d’une époque pour la société norvégienne, qui a introduit Presto il y a dix ans avec Opera 7. Lie Wium souligne que l’utilisateur moyen n’est pas susceptible de remarquer le changement qu’apporte un nouveau moteur, mais il y aura une différence. En plus de permettre à Opera de se concentrer sur l’innovation, l’apport de Webkit va permettre aux développeurs Web de gagner énormément de temps car il dispose d’une plus grande compatibilité, évitant ainsi les tests à répétition. Pour les utilisateurs, cela signifie qu’ils bénéficieront d’une meilleure expérience et de facto de moins de problèmes pour la navigation sur le Web.

Dans le reste de l’annonce, la firme a mentionné le fait que la société a réussi à franchir le cap des 300 millions d’utilisateurs mensuels sur l’ensemble de ses plateformes.

Que pensez-vous de ce revirement de situation de la part d’Opera ? Est-ce un aveu d’impuissance ?

Mots-clé : ChromeIceOperaSafariWebkit
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.