close
Smartphones

Desire 22 Pro : HTC lance son premier smartphone axé sur le Métaverse

Desire 22 Pro : HTC lance son premier smartphone axé sur le Métaverse

Comme promis, le géant taiwanais de la technologie HTC a lancé un nouveau smartphone pour offrir aux utilisateurs une passerelle vers le Métaverse. Oui, le HTC Desire 22 Pro a été lancé à Taïwan aujourd’hui, et il apporte plusieurs caractéristiques axées sur le Métaverse. Jetons donc un coup d’œil à ces caractéristiques, ainsi qu’aux principales spécifications matérielles de ce nouveau smartphone HTC.

Tout d’abord, parlons de la caractéristique principale de ce smartphone : le Métaverse. HTC a intégré une application VIVERSE dédiée à ce smartphone pour permettre aux utilisateurs d’accéder facilement au Métaverse. Vous pouvez diffuser le grand écran de 300 pouces de votre casque Vive Flow sur le Desire 22 Pro. Vous pouvez également utiliser l’application VIVERSE pour créer des avatars VIVE virtuels et gérer vos actifs numériques, y compris les NFT et autres, à l’aide du portefeuille VIVE.

Vous pouvez même utiliser le portefeuille Vive pour stocker des crypto-monnaies et effectuer des transactions en toute simplicité.

Pour en venir aux spécifications, cela peut être une déception pour beaucoup de ceux qui ont lu sur le retour de HTC sur le marché des smartphones au cours des derniers mois. Alors que le directeur général de HTC, Charles Huang, avait déclaré à l’époque que la société allait lancer un smartphone haut de gamme, elle a apporté un smartphone de milieu de gamme avec des caractéristiques haut de gamme.

Le HTC Desire 22 Pro comprend un écran d’une résolution full HD+ (2 412 x 1 080 pixels) de 6,6 pouces avec une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz et un ratio d’aspect 20:9. La société affirme que ce grand écran vous aidera à vous immerger dans le Métaverse lorsque vous utiliserez votre casque Vive Flow. L’écran est également doté d’une caméra frontale de 32 mégapixels dans un poinçon, et d’un massif menton (bord sous l’écran), ce qui n’est pas courant, même dans les smartphones abordables de nos jours.

Des composants de milieu de gamme

Sous le capot, le HTC Desire 22 Pro est alimenté par le chipset Snapdragon 695, avec 8 Go de RAM et 128 Go de stockage interne. L’appareil est proposé dans une configuration unique 8 Go de RAM et 128 Go de stockage. Il comprend également une batterie d’une capacité de 4 520 mAh avec un support de la recharge sans fil et la recharge sans fil inversée, ce qui n’est pas courant dans les smartphones abordables. Ce smartphone de HTC est également doté d’un indice IP67 pour la protection contre l’eau et la poussière.

De plus, l’appareil prend en charge la connectivité 5G, Wi-Fi et Bluetooth pour diffuser votre vue depuis le casque Vive Flow sur votre smartphone et profiter du Métaverse. Le Desire 22 Pro comprend également une configuration à triple caméra à l’arrière, y compris un capteur principal de 64 mégapixels, un objectif ultra-large de 13 mégapixels et une caméra de profondeur de 5 mégapixels. L’appareil fonctionne sous Android 12 dès sa sortie de l’emballage.

Prix et disponibilité

Le HTC Desire 22 Pro est proposé au prix de 459 euros et sera disponible en deux coloris — Wave Gold et Starry Night Black. Il sera disponible à l’achat à partir du 1er août, avec un pack Metaverse Early Bird, et un pack combiné avec le casque Vive Flow.

L’approche rappelle beaucoup le précédent smartphone alimenté par la blockchain de HTC, le Exodus 1, qu’il a sorti en 2018, et suivi de le Exodus 1 S, plus abordable, l’année suivante. Mais aucun des deux smartphones ne semble avoir inversé la fortune de HTC en matière de smartphones. Aujourd’hui, HTC vend si peu de smartphones qu’elle ne s’inscrit pas sur les trackers publics de parts de marché des smartphones.

Tags : Desire 22 ProHTCMétaverseViverse
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.