close
Outils - Conseils

L’assistant de codage IA de GitHub est accessible à tous, et gratuit pour certains

L'assistant de codage IA de GitHub est accessible à tous, et gratuit pour certains

GitHub, propriété de Microsoft, a annoncé que son assistant de codage alimenté par l’IA, Copilot, est désormais disponible en version générale. Cet outil permet de suggérer des lignes de code aux développeurs dans leur éditeur de code préféré.

Lancé en preview privée l’année dernière, GitHub Copilot est désormais accessible à tous les développeurs pour un prix de 10 dollars/mois ou 100 dollars/an — et gratuitement pour les étudiants et les responsables de projets open source populaires. Selon GitHub, le lancement à grande échelle de Copilot marque la « première fois dans l’histoire du logiciel » que l’IA peut être déployée à grande échelle pour aider à la composition du code.

GitHub Copilot a fait des vagues lorsqu’il a été annoncé pour la première fois en 2021, promettant une augmentation significative de la productivité grâce à des suggestions de codage à la volée pour les développeurs.

« Lorsque vous tapez du code ou des commentaires, GitHub Copilot suggère la ligne de code suivante. Mais, il ne s’agit pas seulement d’un seul mot ou d’une seule ligne de code. GitHub Copilot peut suggérer des méthodes complètes, du code passe-partout, des tests unitaires entiers, et même des algorithmes complexes », explique la société.

L’outil s’intègre également à un large éventail d’environnements, de développement, de Neovim à Visual Studio et aux IDE de JetBrains.

Quelques craintes plus ou moins légitimes

Certains se sont inquiétés de la possibilité que le code de Copilot introduise des inefficacités coûteuses et des failles de sécurité dans les projets ; après tout, le code généré par le service est imparfait. D’autres ont soulevé des questions concernant la propriété du code et les responsabilités légales.

Cependant, de manière générale, l’outil semble avoir été bien accueilli par la communauté des développeurs. Depuis le lancement initial, plus de 1,2 million de personnes ont essayé Copilot, dont un tiers sont des utilisateurs réguliers. Selon Github, près de 40 % du code nouvellement écrit est désormais suggéré par Copilot dans les projets soutenus par le service.

« Tout comme l’essor des compilateurs et de l’open source, nous pensons que le codage assisté par l’IA va fondamentalement changer la nature du développement logiciel, en donnant aux développeurs un nouvel outil pour écrire du code plus facilement et plus rapidement afin qu’ils puissent être plus heureux dans leur vie », a déclaré GitHub.

Maintenant que Copilot a été mis à la disposition des développeurs individuels, la prochaine étape consistera pour GitHub à proposer le service aux grandes équipes de développement. La société indique qu’elle permettra aux clients professionnels d’acheter de grandes licences multi-postes d’ici la fin de l’année.

Un investissement dans OpenAI

L’investissement d’un milliard de dollars de Microsoft dans OpenAI, la société de recherche dirigée aujourd’hui par Sam Altman, ancien président de Y Combinator, a conduit à la création de GitHub Copilot. Ce dernier est basé sur OpenAI Codex, un descendant de l’algorithme phare d’OpenAI, le GPT-3, qui génère le langage.

Microsoft n’est pas la seule entreprise à travailler sur des outils d’IA automatisés pour aider à coder. L’année dernière, DeepMind, propriété de Google, a révélé un système d’IA nommé AlphaCode, conçu pour écrire des programmes informatiques « à un niveau compétitif ». AlphaCode a été testé sur Codeforces, une plateforme de codage compétitive, et a obtenu un « rang estimé » le plaçant dans le top 54 % des codeurs humains. Les défis sont différents de ceux auxquels un codeur ordinaire serait confronté, mais ils montrent comment les systèmes de codage de l’IA pourraient aider les codeurs à l’avenir.

Tags : GitHubGitHub CopilotIA
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.