close
Apple

TSMC est sur le point de lancer le processeur 3 nm pour Apple

TSMC est sur le point de lancer le processeur 3 nm pour Apple

Le fabricant de puces taïwanais qui fabrique les processeurs pour Apple, TSMC, a confirmé qu’il passerait au processus de fabrication 3 nm tant attendu d’ici le second semestre 2022, rapporte DigiTimes.

Alors que ce n’était un secret pour personne que TSMC et la gamme Apple Silicon passeraient un jour au processus 3 nm, on s’inquiétait de voir TSMC atteindre ces objectifs en raison de la pénurie mondiale de puces et de la pandémie de COVID-19. Cependant, lors d’une récente conférence téléphonique sur les résultats, TSMC a mis fin à toutes les spéculations et a confirmé qu’elle était désormais en bonne voie pour commencer à produire des puces de 3 nm pour Apple d’ici la fin de l’année. Ce serait juste à temps pour équiper la gamme 2023 d’Apple avec ces processeurs de nouvelle génération. Au cas où vous ne le sauriez pas, les processeurs de la génération actuelle d’Apple sont basés sur le processus 5 nm qui existe depuis 2020.

Étant donné ce que nous savons de la chronologie actuelle, il est peu probable que les modèles d’iPhone de prochaine génération d’Apple — la série iPhone 14 — passent à des puces de 3 nm. Au lieu de cela, au moins un rapport indique que le premier produit Apple à passer aux puces 3 nm sera probablement les modèles d’iPad de prochaine génération d’Apple. Dans le même temps, ce même rapport suggère que ces modèles d’iPad pourraient être lancés en 2022, et ce calendrier semble peu probable étant donné le scénario mondial actuel.

En plus de permettre de meilleures performances, les puces 3 nm d’Apple fabriquées par TSMC devraient offrir des améliorations significatives en matière de consommation d’énergie et de densité de transistors. TSMC s’attend à ce que le passage à un processus 3 nm réduise les chiffres de consommation d’énergie de 25 à 30 % et augmente les performances de 10 à 15 % ou plus par rapport aux conceptions 5 nm existantes.

Le rapport de DigiTimes ajoute que TSMC prévoit initialement de fabriquer entre 30 000 et 35 000 plaquettes 3 nm par mois une fois la production lancée.

Des puces de 2 nm en 2025

La décision d’Apple d’utiliser ses iPad de nouvelle génération comme rampe de lancement pour ses puces en 3 nm ne surprendraient pas grand monde, étant donné qu’elle a fait la même chose il y a quelques années. Si vous vous souvenez, la puce Apple A14 basée sur la technologie 5 nm de TSMC est apparue pour la première fois sur l’iPad Air 2020, plutôt que sur l’un des modèles d’iPhone de cette année-là. Cela dit, on peut supposer que la plupart des produits d’Apple pour 2023 — y compris la série d’iPhone 15 et tous les produits Mac dotés d’une puce Apple Silicon — pourraient passer à la technologie 3 nm d’ici la mi-2023, et être dans les mains des consommateurs à la fin de cette même année.

Même si Apple a une avance considérable sur la concurrence en ce qui concerne les processeurs ARM, la société travaille avec TSMC pour accélérer le développement sur le processus 2 nm, encore plus rapide et plus efficace. DigiTimes rapporte que TSMC s’attend à ce que les puces basées sur le processus 2 nm entrent en production en volume d’ici 2025. En règle générale, plus le nœud de processus est petit, plus le nombre de transistors qui entrent dans une puce est important.

Tags : AppleApple SiliconTSMC
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.