close
Mobile

La nouvelle puce A16 Bionic d’Apple pourrait être fabriquée à l’aide d’un procédé en 4 nm

La nouvelle puce A16 Bionic d'Apple pourrait être fabriquée à l'aide d'un procédé en 4 nm

Les puces pour les smartphones fabriquées à l’aide de la technologie 5 nm ont représenté une amélioration considérable par rapport aux SoC 7 nm et il faudra peut-être attendre un certain temps avant de voir un saut de performance d’une ampleur similaire. La dernière itération de l’iPhone d’Apple a moins de deux mois sur le marché, et nous recevons déjà des informations sur son successeur. Le nouvel iPhone 14 pourrait comporter une nouvelle puce Apple A16 Bionic sous le capot, et les rumeurs suggèrent que ce nouveau processeur pourrait voir le jour en utilisant un processus de 4 nm.

Cette affirmation va à l’encontre des précédentes informations selon lesquelles la firme de Cupertino utiliserait une architecture de 3 nm sur son prochain Soc Bionic.

Selon un rapport de Digitimes, le nouvel iPhone 14 arrivera avec une nouvelle puce Apple A16 Bionic basée sur un processus de 4 nm, ce qui signifie que le nouveau chipset aurait une procédure plus petite que les processeurs 5 nm d’Apple incrustés dans l’iPhone 13 et les précédentes gammes d’iPhone 12. Un nm plus petit signifie qu’une puce peut avoir des transistors plus petits, ce qui permet aux fabricants d’en mettre davantage sur une seule puce. Cela permet à la puce de fonctionner à une vitesse plus rapide et à une puissance plus faible.

La dernière puce A14 Bionic de Cupertino est chargée d’alimenter le dernier iPad Air de la société et l’iPhone 12. Ce chipset a été créé en utilisant un processus de 5 nm, ce qui nous a fait croire, à un moment donné, que la dernière puce A15 Bionic allait utiliser un processus de 4 nm. Cependant, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu, et le dernier SoC Bionic a été créé en utilisant un processus 5 nm légèrement amélioré pour le rendre meilleur et plus économe en énergie.

Cela a également fait place à la spéculation, car certains pensaient qu’Apple sauterait les processus 4 nm pour utiliser un processus 3 nm sur la prochaine puce Apple A16 Bionic. La technologie N4 ou 4 nm est une autre itération de la technologie de 5 nm et offrira probablement des améliorations modestes en termes de performances et d’efficacité énergétique. Pour être plus précis, nous pouvons nous attendre à ce que les performances soient d’environ 11 % supérieures à celles du A14 Bionic et que l’efficacité énergétique augmente de 22 %, en supposant que la puce soit basée sur la nouvelle technologie N4P.

TSMC connaît quelques difficultés 

Cependant, un rapport de The Information nous apprend que TSMC, le partenaire d’Apple, est confronté à des défis techniques pour produire une puce en 3 nm, ce qui pourrait être la raison principale pour laquelle Apple aurait décidé de s’en tenir à un processus en 4 nm pour la gamme d’iPhone de l’année prochaine. Des rapports antérieurs suggéraient que le géant à la pomme croquée avait déjà réservé toute la capacité de production de TSMC pour le processus 3 nm afin de fabriquer des chipsets pour les futurs iPhone ou Mac.

Cependant, nous sommes à plusieurs mois du lancement de l’iPhone 14, et beaucoup de choses peuvent se passer d’ici là. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de prendre cette rumeur avec des pincettes.

À titre d’information, les prochaines puces phares de Samsung et de Qualcomm seraient également fabriquées à l’aide de la technologie de 4 nm.

Tags : A16 BionicAppleiPhone 14
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.