close
Périphériques

Le ASUS Vivobook 13 Slate est un concurrent de Surface avec un magnifique écran OLED

Le ASUS Vivobook 13 Slate est un concurrent de Surface avec un magnifique écran OLED

ASUS est connu pour se plonger dans des facteurs de forme non conventionnels, et sa dernière expérience ne fait pas exception. Le VivoBook 13 Slate est une tablette Windows de 13,3 pouces avec un écran OLED et un clavier détachable qui commence à 499 euros.

Les écrans OLED sont inhabituels, mais pas inédits, dans le facteur de forme détachable. ASUS affirme que celui-ci est capable d’afficher 1,07 milliard de couleurs, couvre 100 % de la gamme de couleurs DCI-P3 et a un temps de réponse de 0,2 milliseconde. Son niveau de lumière bleue serait « jusqu’à 70 % inférieur à celui d’un écran LCD » (bien que de nombreux PC dotés d’écrans LCD modernes disposent également d’une technologie permettant de réduire la lumière bleue).

Cependant, plutôt que de présenter la tablette comme un dispositif purement destiné aux artistes, ASUS semble vouloir en faire un appareil de divertissement. La société souligne que le format 16:9 de la tablette « offre une expérience visuelle en plein écran » (ce qui est en fait la seule chose pour laquelle les écrans 16:9 sont bons). La validation PANTONE offre ce que ASUS prétend être une qualité visuelle « digne du cinéma » associée à un système audio Dolby Atmos à quatre haut-parleurs doté d’un amplificateur intelligent.

La connectivité, quant à elle, est à peu près ce que les consommateurs attendent d’une tablette détachable : il y a deux ports USB 3.2 Gen 2 Type-C, ce qui signifie qu’ils peuvent fournir de l’énergie et se connecter à des écrans, ainsi qu’une prise audio standard de 3,5 mm et un lecteur de carte micro SD. Les autres caractéristiques sont le Wi-Fi 802.11 ac, le Bluetooth 5.0, une batterie de 50 WHrs, une caméra de 13 mégapixels à l’arrière et une caméra de 5 mégapixels à l’avant, ainsi qu’un clavier souple détachable avec une course de touches de 1,4 mm.

La tablette OLED est également livrée avec un stylet, le Asus Pen 2.0, qui se fixe magnétiquement au châssis. Il offre 4096 niveaux de pression, une recharge USB-C et un taux d’échantillonnage de 266 Hz. ASUS inclut quatre pointes de stylet interchangeables avec le stylet, avec des textures différentes : 2H, H, HB et B. Ceci est associé à un mouvement de charnière de 170 degrés pour ajuster l’écran afin de répondre à des besoins spécifiques.

Un modèle OLED très rafraîchissant

Certes, 499 euros est un prix abordable pour les produits OLED. C’est aussi un prix rafraîchissant pour les ordinateurs portables Windows détachables. Un modèle décent de la Surface Pro 8 ou de l’iPad Pro coûterait près de deux fois ce prix, sans compter le clavier et le stylet (qui sont inclus dans le prix du VivoBook 13 Slate OLED). Sous le capot, les acheteurs disposeront d’un processeur Intel quadricœur de 3,3 GHz, d’une puce graphique Intel UHD, d’une mémoire de 32 Go, d’un stockage SSD PCIe 3.0 NVM3 M.2 de 256 Go et d’un ensemble de microphones intégrés.

Les écrans OLED sont de plus en plus courants sur les ordinateurs portables de 13 et 14 pouces. Samsung a annoncé en janvier qu’elle commencerait bientôt à produire en masse des panneaux OLED de la taille d’un ordinateur portable et a effectivement commencé cette production en septembre. Les nouveaux panneaux Samsung sont présents sur un certain nombre de produits ASUS de 2021.

Prix et disponibilité

Le ASUS Vivobook 13 Slate OLED en version 4 Go RAM/128 Go de stockage eMMC avec stand sera disponible d’ici fin novembre à 499 euros, le même modèle et le clavier détachable sera disponible d’ici fin novembre à 599 euros, tandis que la version à 8 Go RAM et 128 Go de stockage SSD PCIe Gen 3.0 x4, avec stand, clavier détachable, housse et stylet ASUS Pen 2,0 sera disponible d’ici fin novembre à 699 euros.

Tags : ASUSVivobook 13 Slate
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.