close
Apps

Parallels 17.1 sort avec la prise en charge de macOS Monterey et Windows 11

Parallels 17.1 sort avec la prise en charge de macOS Monterey et Windows 11

Microsoft a mis à jour la configuration requise pour Windows 11, ce qui a provoqué une certaine confusion au sein de sa propre base d’utilisateurs, certains d’entre eux exprimant en ligne leur frustration de ne pas pouvoir exécuter le nouveau système d’exploitation, même sur du matériel parfaitement adapté.

L’une des principales exigences est TPM 2.0, ce qui a rendu plus difficile l’exécution de Windows 11 par les logiciels de virtualisation.

La dernière version de Parallels ajoute enfin une prise en charge complète de Windows 11, permettant ainsi aux utilisateurs Apple d’installer le nouveau système d’exploitation sur leurs appareils de manière très simple.

En même temps, Parallels 17.1 ajoute également la prise en charge de macOS Monterey pour les périphériques Apple dotés d’une puce M1. M1 est la puce de première génération d’Apple basée sur une architecture ARM personnalisée.

« Les derniers changements apportés à la configuration requise pour Windows 11 exigent un ordinateur, à la fois physique et virtuel, avec une puce TPM installée. Étant donné que les machines virtuelles continueront à fonctionner tant que les exigences matérielles sont satisfaites, Parallels Desktop 17 (à partir de la version 17.1.0) activera la puce TPM virtuelle par défaut pour toutes les machines virtuelles qui doivent l’avoir », explique Parallels.

Windows 11 en cours de déploiement

Windows 11 peut donc être installé à la fois sur les nouveaux Mac Intel, mais aussi sur les appareils équipés de puces M1. « Sur les ordinateurs Mac Apple dotés d’une puce M1, pour toutes les machines virtuelles Windows 10 et Windows 11, nouvelles et existantes. Comme les builds de Windows 10 Insider Preview expirent à terme, nous recommandons de mettre à niveau une VM Windows 10 Insider Preview vers une VM Windows 11 Insider Preview dès que possible. Cela améliorera également la compatibilité avec les applications Windows “normales” (basées sur Intel) », explique la société en parlant de l’endroit où Parallels Desktop peut être utilisé pour installer Windows 11 et activer la puce TPM virtuelle par défaut.

Windows 11 est en cours de déploiement sur les périphériques de production, Microsoft prévoyant d’achever celui-ci d’ici l’été 2022.

Tags : macOS MontereyParallels 17.1Windows 11
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.