close
Astuce

Comment le AirTag d’Apple empêche les harceleurs de vous suivre à la trace ?

Comment le AirTag d'Apple empêche les harceleurs de vous suivre à la trace ?

Les AirTags vous permettent de suivre les objets proches ou manquants avec le réseau Localiser d’Apple, qui est alimenté par des centaines de millions d’iPhone dans le monde. Mais alors que tout le monde commence à recevoir son propre dispositif de suivi à la maison, certains doivent se demander comment Apple empêchera-t-elle quelqu’un de glisser un AirTag dans votre sac et de suivre vos déplacements ?

 Les AirTags et les risques d’abus

Les AirTags sont de petits traceurs d’objets de la taille d’un porte-clés, conçus pour localiser n’importe quel objet, d’un sac à main à un vélo, où qu’il se trouve dans le monde. La solution d’Apple fonctionne de manière presque identique à celle de concurrents comme Tile, en utilisant des signatures Bluetooth à faible énergie pour géolocaliser efficacement vos gadgets disparus.

Vous pouvez ainsi attacher un dispositif de suivi à un objet de valeur dans l’espoir de le retrouver si jamais il venait à disparaître. Le AirTag émet une signature Bluetooth que les iPhone de passage peuvent détecter, et relayer sans exposer d’informations sur l’une ou l’autre des parties. Vous pouvez ensuite utiliser l’application Localiser d’Apple sur un iPhone, un iPad ou un Mac (ou la version Web sur iCloud.com) pour voir où l’un de vos AirTags a été trouvé pour la dernière fois.

Si vous activez le mode « Perdu », vous pouvez choisir de partager votre numéro de téléphone avec toute personne qui trouverait votre objet et scannerait le AirTag. Bien entendu, le AirTag continuera à transmettre ses informations tant qu’il sera alimenté et à portée des appareils Apple capables de le détecter.

Contrairement aux services concurrents, Apple a quelques atouts supplémentaires dans sa manche. Les AirTags sont équipés de piles CR2032 remplaçables par l’utilisateur, qui durent environ un an et coûtent très peu à remplacer. Les trackers exploitent également l’énorme réseau d’appareils existants d’Apple, avec des centaines de millions d’iPhone, d’iPad et de Mac à l’affût des AirTags.

Mais, et c’est peut-être le plus important, Apple a intégré des mesures dites « anti-traqueurs » qui devraient empêcher les mauvais acteurs d’utiliser abusivement les AirTags pour traquer les gens. N’oubliez pas : Les AirTags ont à peu près la taille d’une grosse pièce de monnaie, donc les dissimuler dans un sac ou une poche est un vrai problème.

Votre iPhone vous alertera de la présence d’AirTags à proximité

Un iPhone ou un iPad est nécessaire pour bénéficier de la meilleure technologie anti-piratage disponible chez Apple. Cette technologie est arrivée avec la sortie de iOS et iPadOS 14.5, et elle fonctionne en vous avertissant lorsque votre appareil détecte que des AirTags se déplacent avec vous. Lorsque cela se produit, vous recevrez une notification sur votre smartphone pour vous alerter.

Toutefois, des exceptions à cette règle peuvent s’appliquer si :

  • le AirTag est le vôtre et est lié à votre Apple ID
  • le AirTag est associé à un iPhone ou un Apple ID proche qui se trouve être en voyage avec vous

Par exemple, si vous êtes dans un train et que quelqu’un a un AirTag sur son sac, mais qu’il est également à portée de cet AirTag, vous ne recevrez pas l’avertissement « AirTag trouvé se déplaçant avec vous ». Ce système n’est pas infaillible et peut donner lieu à de faux positifs (par exemple, si l’iPhone d’un autre passager est à court de batterie), mais c’est un bon début.

Si vous ne trouvez pas le AirTag, il commencera à émettre un son après un court instant pour vous aider à le localiser. Vous pouvez utiliser n’importe quel smartphone compatible NFC, même un smartphone Android, pour scanner un AirTag en votre possession. Vous accéderez alors à une page Web Apple contenant des instructions sur la manière de désactiver le AirTag en retirant sa batterie. Vous aurez également accès au numéro de série (imprimé sur l’appareil).

Identifier le AirTag trouvé

Si quelqu’un scanne un mystérieux AirTag, il ne pourra pas voir d’informations permettant d’identifier son propriétaire, mais le fait de signaler un tel incident aux autorités pourrait avoir de réelles répercussions sur les éventuels harceleurs. Le numéro de série est lié à un identifiant Apple, et Apple se pliera aux demandes (légitimes) des autorités pour fournir l’identité de toute personne utilisant abusivement les AirTags pour suivre une personne contre son gré.

Il convient également de noter qu’il est également impossible de réutiliser un AirTag que vous avez trouvé en l’appairant avec votre propre iPhone. Une fonction appelée « Verrouillage de l’appairage » offre une fonctionnalité analogie au « Verrouillage de l’activation » sur un iPhone, empêchant les utilisateurs d’appairer le AirTag sans que son propriétaire l’ait d’abord désappairé de son propre Apple ID.

Que faire si vous ne possédez pas d’iPhone ?

Si une potentielle victime ne possède pas d’appareil Apple, elle ne peut pas profiter des processus d’arrière-plan intégrés dans iOS 14.5 qui sont conçus pour localiser les AirTags malveillants. Heureusement, les utilisateurs d’Android et ceux qui n’ont pas de smartphones n’ont pas à s’inquiéter.

Lorsqu’un AirTag est éloigné de son propriétaire pendant plus de trois jours, il émet un son dans l’espoir que quelqu’un le trouve. Cette durée est fixée par Apple et peut être modifiée à l’avenir par une mise à jour over-the-air. Ce n’est pas une solution parfaite, car une personne pourrait être suivie pendant des jours à son insu (à moins qu’elle ne possède un iPhone ou un iPad capable de détecter les AirTags).

Malgré cette imperfection, c’est une solution qui en dit long sur le type d’objets avec lesquels Apple souhaite que les AirTags soient utilisés : ceux que l’on trouve normalement chez soi ou sur soi, ou avec lesquels on interagit régulièrement.

Si vous trouvez un AirTag au hasard, vous pouvez le scanner avec n’importe quel smartphone ou tablette compatible NFC pour en savoir plus sur lui, notamment si le propriétaire l’a identifié comme perdu et comment le désactiver si vous soupçonnez un acte criminel.

La technologie sur laquelle repose le AirTag d’Apple n’a rien de nouveau ou de spécial. Les balises Bluetooth à faible énergie existent depuis des années, mais ce que la solution d’Apple apporte, c’est un énorme réseau d’appareils qui les recherchent activement.

Étant donné les centaines de millions d’appareils Apple dans la nature, il est difficile de recommander des appareils concurrents si vous utilisez un iPhone. Cette visibilité présente également une nouvelle forme de risque pour la vie privée qui oblige Apple à prendre des mesures pour prévenir et empêcher les abus.

Tags : AirTagAirTagsApple
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.