Fermer
Web

Davantage de preuves que Apple travaille sur son propre moteur de recherche

Davantage de preuves que Apple travaille sur son propre moteur de recherche

Depuis plusieurs années, on rapporte que Google paie des milliards de dollars à Apple pour rester le moteur de recherche par défaut sur Safari pour iOS, iPadOS et macOS. L’accord garantit que les utilisateurs d’iPhone, d’iPad et de Mac effectuent des recherches avec Google lorsqu’ils utilisent Safari, à moins qu’ils ne modifient manuellement le moteur de recherche par défaut dans les préférences de Safari. L’accord entre Apple et Google pourrait bientôt arriver à son terme.

De nouvelles preuves suggèrent que Apple travaille sur son propre moteur de recherche pour aider à contester la domination de Google. À bien des égards, le nouveau rapport n’apporte pas grand-chose de plus que les précédents rapports du mois d’août.

Lorsque la nouvelle a été annoncée, le fondateur de Coywolf, Jon Henshaw, a remarqué un robot d’indexation appelé AppleBot sur son site Web. Au même moment, AppleInsider a remarqué des changements dans la façon dont iOS 14 gère la recherche par rapport à iOS 13.

Aujourd’hui, selon le Financial Times, de nombreux experts en recherche affirment que l’activité du AppleBot a fortement augmenté. L’entreprise souligne également le recrutement par Apple de John Giannandrea, responsable des recherches de Google il y a deux ans et demi. Il occupe actuellement le poste de vice-président senior d’Apple pour l’apprentissage machine et la stratégie d’intelligence artificielle, ce qui le place dans une position stratégique pour avoir un impact significatif sur les efforts de l’entreprise.

D’autres experts estiment qu’Apple possède l’expertise technique nécessaire pour construire un moteur de recherche performant. « Ils [Apple] ont une équipe crédible qui, je pense, a l’expérience et la profondeur nécessaires, si elle le voulait, pour construire un moteur de recherche plus général », a déclaré Bill Coughran, ancien responsable de l’ingénierie de Google, selon le FT.

Un timing idéal

Il y a un certain nombre de choses qu’Apple pourrait gagner en dévoilant son propre moteur de recherche. Tout d’abord, cela permettrait à Apple de tenir sa promesse de protéger la vie privée des utilisateurs. Peu importe les efforts qu’Apple peut déployer pour y parvenir sur les appareils des utilisateurs ou ses propres services, lorsqu’ils utilisent Google ou Bing, ils cèdent une grande partie de leur vie privée à ces entreprises et à leurs partenaires. Apple pourrait mettre au point un moteur de recherche qui serait aussi performant que ses autres produits en matière de protection de la vie privée.

En outre, Apple pourrait personnaliser l’expérience de manière traditionnelle, en proposant quelque chose d’unique qui offre un tout nouveau point de vue sur la recherche. Quel que soit le projet sur lequel Apple travaille, il pourrait bien bouleverser le secteur de la recherche tel que nous le connaissons.

Le timing pourrait finalement jouer en faveur d’Apple, car l’accord de la société avec Google, pour faire de son moteur de recherche le moteur par défaut sur iOS, est l’un des facteurs du procès antitrust du gouvernement contre Google.

Mots-clé : AppleApple Search
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.