Fermer
Google

Google Meet ajoute de nouvelles mesures de sécurité pour prévenir le « Zoombombing »

Google Meet ajoute de nouvelles mesures de sécurité pour prévenir le « Zoombombing »

L’arrivée non autorisée de personnes choisies au hasard lors de réunions vidéo Zoom pendant la pandémie de coronavirus a donné lieu à un nouveau terme appelé « Zoomboombing ». Google prend maintenant des mesures pour s’assurer que les utilisateurs anonymes ne puissent pas participer à certaines réunions sur Google Meet. En effet, Google met en place de nouvelles fonctionnalités de sécurité dans son service de chat vidéo Google Meet pour les réunions organisées par les abonnés du secteur de l’éducation, a annoncé la société.

Selon un récent article du blog Gsuite, les utilisateurs qui ne sont pas connectés avec un compte Google ne peuvent plus participer aux réunions organisées par quiconque possède une licence G Suite for Education ou G Suite Enterprise for Education. Un utilisateur anonyme est donc toute personne qui n’est pas connectée à un compte Google, explique la société.

Cette mesure permettra aux établissements scolaires d’organiser des conférences vidéo sécurisées sans avoir à se soucier d’un éventuel intrus, ce qui s’est souvent produit sur Zoom. « Les utilisateurs anonymes peuvent perturber l’apprentissage en faisant du bruit et en partageant du contenu, et devenir une distraction pour l’organisateur de la réunion lorsqu’ils essaient de s’y joindre », note Google.

Pour les non-initiés, le « Zoombombing » désigne l’acte d’interrompre des réunions vidéo qui sont organisées par le biais de liens d’invitation publique. Au cours des derniers mois, des farceurs ont interrompu plusieurs vidéoconférences importantes et des sessions de classe en ligne.

La fonctionnalité en question ne peut pas être facilement désactivée.

Un fléau

Si nécessaire, les administrateurs G Suite for Education devront contacter l’équipe de support de G Suite pour demander une exception. Comme indiqué dans l’article, Google Meet va obtenir le support pour la fonctionnalité à partir de maintenant. Toutefois, il faudra peut-être attendre jusqu’à 15 jours avant que la fonctionnalité soit complètement déployée.

Google n’est pas la seule entreprise qui a dû faire face à ce problème. Zoom, d’où vient l’expression, a introduit une série de nouvelles améliorations en matière de sécurité et de protection de la vie privée pour tenter d’accroître la sécurité et de mettre fin à cette pratique. Avec sa récente mise à jour 5.0, par exemple, il permet aux utilisateurs de verrouiller rapidement les réunions, de supprimer des participants et de restreindre le partage, et il a également activé les mots de passe par défaut pour la plupart des clients afin de restreindre l’accès à leurs réunions.

Mots-clé : GoogleGoogle MeetMeet
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.